Critique de livre : « Akira Toriyama et Dragon Ball – L’homme derrière le manga »

Akira Toriyama et Dragon Ball – L’homme derrière le manga

Genre : Monographie
Auteur(s) : William Audureau
Éditeur : Pix’n Love
Langue : Français
Sortie France : 04/04/2019
Prix : 24,90€

Caractéristiques

Pages : 328
Format : 160 mm × 240 mm
Couverture : Souple avec vernis sélectif et dorure à chaud

Site Web Officiel

Dragon Ball… Un nom synonyme d’aventures, de combats, d’espace pour toute une génération ayant découvert un certain Son Goku un mercredi matin pendant le “Club Dorothée“… Véritable phénomène à lui tout seul, il fut l’instigateur de milliers de Kaméhaméha lancés dans les cours de récréation de ces 30 dernières années. Et si nous, Français, avons dû attendre 1988 pour découvrir l’anime, les Japonais en ont profité depuis 1986. Mais ce qu’il faut savoir, c’est que cette série télévisée est en fait adaptée du manga éponyme issu de la plume et de la tête d’un certain Akira Toriyama.

Le livre, édité chez Pix’n Love, ne passe pas inaperçu avec sa couverture souple de couleur bleue ciel. L’œil y est tout de suite attiré par une boule de cristal de laquelle semble sortir un dragon… qui, pour quelqu’un ayant suivi un tant soit peu les aventures de Son Goku, fait penser à Shenron. Cette première impression est vite confirmée par les grandes lettres dorées présentant le thème. L’intérieur est de très bonne qualité avec un papier satiné épais et un encrage bien contrasté qui ne présente aucun défaut tout au long des 328 pages. Par contre, n’espérez pas y trouver des illustrations. Nous sommes en présence d’un travail de recherche qui ne nécessite pas d’avoir recours à des dessins. Si je devais émettre une petite critique, ce serait sur le résumé du quatrième de couverture. Sa lisibilité est quelque peu difficile, la faute à la couleur “or” et nécessite de jouer avec la lumière pour pouvoir être lu convenablement.

William Audureau nous emmène dans un voyage long de 16 chapitres pour tenter de découvrir l’homme derrière la légende. Car l’ouvrage n’a pas pour thème Dragon Ball, mais Akira Toriyama, son créateur, et la façon dont il a évolué autour de sa série phare. Ce livre est ainsi écrit en respectant l’ordre chronologique des grandes étapes de la vie du mangaka. Et si on peut les résumer de façon simpliste par un “avant”, “pendant”, “après”, on se rend vite compte que cette vision ne rend pas hommage à la vie du dessinateur.

Nous commençons notre lecture par un gros retour en arrière : qu’est-ce qui a amené le petit Akira au dessin et, plus particulièrement, ses traits de caractère qui le pousseront à tenter un concours de dessin en 1978 dans Weekly Shonen Jump, une revue hebdomadaire. Nous y apprenons notamment que ses débuts furent difficiles. Par ailleurs, c’est guidé par Kazuhiko Torishima, un des éditeurs du magazine, que Toriyama évolue jusqu’à produire son premier chef d’œuvre : Dr Slump. Mais après 3 années à dessiner Aralé et consorts, le mangaka veut faire autre chose. Quelques productions plus tard, il pose les bases de l’histoire qui le rendra mondialement connu.

La seconde partie du livre s’intéresse donc à cette tranche de sa vie qui durera 10 ans. Nous y découvrons la rigueur que lui astreint le rythme de parution du journal, sa non-passion pour les scènes de combat et la croissance de cette énorme machine que devient “Dragon Ball” : animé, films, jeux vidéo ou encore produits dérivés… Difficile de passer au travers. William Audureau nous y explique également la façon dont l’état d’esprit de l’auteur a dicté la création de l’univers de Son Goku et certaines de ses phases clefs.

Un contenu clair et bien documenté

La troisième partie commence en 1995 quand le mangaka met un point final à son histoire. L’œuvre animé va ensuite vivre sans son créateur avec notamment l’arc “GT“. Akira Toriyama prend un peu de distance et son statut de “star” lui permet de dessiner ce qu’il veut et de profiter. William Audureau revient sur l’internationalisation de la série et le décalage temporel entre les différents pays. Il met également en avant les événements qui amèneront le papa de Son Goku à reprendre la main sur son œuvre et ainsi réunir les différentes générations de fans. Le livre s’arrête sur le film Dragon Ball Super: Broly, sorti sur nos écrans en Mars 2019.

La qualité rédactionnelle est particulièrement soignée. L’auteur a pris le parti d’écrire sur un ton que l’on peut qualifier de léger, comme s’il nous racontait une histoire inventée. On se retrouve plongé dans l’univers de Toriyama, à ses côtés, et l’on partage ses émotions. Les quelques termes techniques ou japonais sont explicités directement afin de ne pas perdre le lecteur en cours de route. On dévore donc cette monographie de bout en bout sans jamais être laissé en arrière et c’est particulièrement plaisant. Attention tout de même, car pour vraiment apprécier ce livre, un minimum de connaissance sur l’univers est nécessaire : William Audureau part du principe que le lecteur connaît les différents protagonistes, lieux et événements ayant marqué le manga.

Dès les premières pages, le ton est donné. Il n’y aura pas la place pour des conjectures et des suppositions fantasques. L’auteur se base sur des interviews, de nombreux documents ou encore des éditions originales du Weekly Shonen Jump pour étayer ses propos. Ainsi, chaque avancée dans la vie d’Akira Toriyama est documentée de façon précise par des notes en bas de page. Et le moins que l’on puisse dire est que cela se ressent tout au long de notre lecture. Le récit est solide et fourmille de détails qui lui donnent corps. Le travail de recherche réalisé avant l’écriture a été considérable et William Audureau l’écrit lui-même dans le “Making Of” en fin de volume : sa première version était indigeste, car elle n’était qu’une succession de citations du mangaka. Il a donc tout retravaillé pour rendre l’ensemble intéressant. Et, pour ceux qui aimeraient aller plus loin, la bibliographie complète est incluse et comporte pas moins de quinze pages. De quoi se perdre à son tour dans l’univers magique d’Akira Toriyama.

Akira Toriyama et Dragon Ball – L’homme derrière le manga” est un ouvrage qui arrive à nous captiver dès les premières lignes. Son ton léger et sa narration nous emmènent aux côtés du petit Toriyama dont on suit l’apprentissage avec plaisir ; jusqu’à devenir la légende que l’on connaîit maintenant. Si les fans des aventures de Son Goku n’y apprendront rien de plus, le véritable but est ailleurs : en comprendre la genèse et son évolution qui sont, au final, indissociables des états d’esprit de leur créateur. Un livre à posséder et à dévorer dès que l’on s’intéresse à l’univers de Dragon Ball.

ACHETER VOTRE LIVRE AU MEILLEUR PRIX ICI 

 


 

Test réalisé par Patbol1 sur une version offerte par l’éditeur
N’hésitez pas à soutenir le site en effectuant vos via nos liens sponsorisés
Facebooktwitterredditpinterestmail

Laisser un commentaire