Test : Gem Smashers sur Nintendo Switch

Gem Smashers

Genre : Arcade, Puzzle
Langue : français Sous-titre : français
Développé par Frame Studio
Édité par TREVA
Sortie France : 15/03/2018
Prix : 19,99€ sur l’eShop
Taille : 447,74 Mo

Un beau jour, un vaisseau spatial décide de s’écraser sur la terre libérant ainsi une quantité de robots commandés par un scientifique à la recherche de ressources stockées dans des gemmes.

Bau, Bam et Bom ; trois évadés devenus des Gems Smashers sont capables de sauter et tourner à vive allure.
Ils vont s’opposer à ce savant et libérer les animaux emprisonnés dans ces gemmes.

Dès le départ, vous pouvez choisir d’incarner l’un des trois héros du jeu : Bau le Bernard l’Hermite, Bam le Poussin et Bom le Hérisson. Chacun ayant des caractéristiques qui lui sont propres. Bam est doué pour la puissance, Bom pour la vitesse quant à Bau, il est parfaitement équilibré.


Votre aventure débute dans un coin de la planète au sein d’un petit « monde » composé de 3 ou 4 zones numérotées. Celles-ci sont elles-mêmes composées de plusieurs tableaux.
Votre but est de briser les rochers afin d’y desceller les gemmes que vous devez briser en vous couvrant de couleur pour libérer l’accès au tableau.

Derrière chaque gemme ou rocher que vous brisez, des objets apparaîtront tels que des fruits, des boosters de combo, des potions mortelles, des détonateurs utiles en pleine partie.
Il est très important de les emmagasiner et de finir dans le temps imparti afin de gagner des points qui influenceront votre score à la fin du stage.
Si votre score n’est pas assez élevé, vous obtiendrez une étoile et il vous sera impossible de progresser dans votre aventure. Pour pouvoir débloquer les prochaines zones ainsi que les Boss, il vous faudra impérativement cumuler  deux étoiles minimum.


Les zones ne sont pas vraiment difficiles mais apportent du changement au fur et à mesure que l’on avance dans l’aventure par le biais d’ajouts tels que des bombes, des blocs qui inversent les directions, des boutons à activer pour débloquer les blocs de couleurs. Une fois venu au bout des niveaux, il faudra faire face au boss lié au monde dans lequel vous vous situez. Pour en venir à bout, il vous faudra atteindre son point faible avec la bonne couleur et esquiver les attaques de ce dernier.

Le mode combat permet à deux joueurs de s’affronter. Le but étant de briser un maximum de pierres précieuses avant le temps imparti. Le joueur ayant le plus de gemmes à la fin remporte la partie.
Si vous aimez la compétition, le fun sera au rendez-vous !

Le jeu est entièrement fait en 3D. Il y a une cinématique d’introduction et des cinématiques sur la fin.
Les 8 mondes que l’on visite proposent des niveaux bien pensés avec des décors propres et colorés.
Aucun bug ou baisse de frame.


Gem Smasher est taillé pour le mode portable et un poil moins sur grand écran où l’on constate que les textures ne sont pas très nettes. Les musiques sont peu nombreuses mais le thème durant les combats de boss est vraiment accrocheur.

L’écran titre propose un tutoriel à lire, un mode solo, un mode combat entre deux joueurs, une galerie d’image ainsi que les traditionnelles options. Un jeu bien fourni mais qui pourrait l’être davantage.
Dans le mode histoire, 8 mondes différents composés de plusieurs zones.
Si on totalise les zones, il y en a environ une quarantaine en comptant les boss et les zones secrètes. Il faut entre 2 et 3 heures pour obtenir le 100% et terminer le jeu. Une facilité assez déconcertante marquée par l’absence de Game Over. Si vous comptez les refaire avec les deux autres héros, comptez triple la durée de vie.

La galerie se débloque au fur et à mesure de votre avancée mais ne marquera pas vraiment les esprits tandis que le mode combat apporte du fun et de la compétition en famille ou entre amis.

Gem Smashers est un jeu assez fourni avec juste ce qu’il faut.
J’ai pris du plaisir à briser les gemmes, amasser des objets pour augmenter mon score.
Le mode combat est un réel atout. J’y ai consacré pas mal de mon temps également. Le 100 % étant facile à obtenir, j’ai pensé que l’on débloquerait d’autres modes de difficultés et des nouvelles catégories : obtenir un score élevé avant la fin d’un temps imparti, enchainer les boss l’un à la suite de l’autre, de nouvelles zones secrètes, etc.
Finalement, aucun post-game. Une légère déception qui n’a pas taché mon expérience de jeu.

Test réalisé par Serial_Gameur sur une version offerte par l’éditeur
N’hésitez pas à soutenir le site en achetant vos cartes Nintendo eShop chez nos partenaires.
Retrouvez nous sur :
Partagez sur vos réseaux

Laisser un commentaire