Test : Glaive Brick Breaker sur Nintendo Switch

Glaive Brick Breaker

Genre : Arcade, Casse-tête
Langues : Anglais Sous-titres : /
Développé par Blue Sunset Games
Édité par Blue Sunset Games
Sortie France : 26/04/2018
Prix : 9,99 € sur l’eShop
Taille : 232,78 Mo

Site Web Officiel

Glaive : Brick Breaker est un jeu d’arcade issu de la grande lignée de type Arkanoid (Pong, Breakout, Alleyway,…), c’est pourquoi il ne dispose pas d’une mise en situation ou d’un scénario bien spécifique.

Le joueur manipule une plateforme volante représentée par une barre horizontale. Celle-ci a la possibilité de se déplacer uniquement vers la droite ou la gauche. Au-dessus d’elle se dressent des briques de couleurs différentes qui tentent de représenter une ligne, un mur, un symbole ou une figure lorsqu’elles sont combinées ensemble.

Le but du jeu est très simple : il faudra parvenir à briser toutes les briques constituant le niveau grâce aux rebonds d’une bille qui fera office d’arme de destruction. Bien entendu, cette arme à la possibilité de changer de forme, pouvant attribuer des bonus ou malus lors de votre mission.

Pour en faire l’acquisition, il faudra briser une ou plusieurs briques. Cependant, l’apparition de bonus/malus reste relativement aléatoire et n’est disponible que pendant un temps limité ou si vous arrivez à ne pas faire tomber votre bille dans le vide.
Serez-vous capable de venir à bout des nombreux niveaux et vaincre les quelques boss se cachant dans le mode arcade ?

 

Brick Breaker est entièrement en 3D.
Le level-design a été bien pensé. Parmi les simples empilages de blocs, on peut tomber sur des figures animalières comme un panda, une figure humaine pour représenter un boss, le logo de mise en route « play », etc … En aucun cas, le joueur ne se sentira lésé de faire inlassablement le même niveau.

Côté musique, on s’enjaille sur des pistes instrumentalisées, entre la musique dance, électronique et chantée. On a une vraie ambiance de jeu à défaut d’avoir un scénario.

Deux modes de jeu sont uniquement disponibles : arcade et versus.
Environ une centaine de niveaux à faire avec une difficulté qui varie entre facile, moyenne et difficile.
Certains d’entre eux mettront vos nerfs à rude épreuve.

Dans le cas contraire, comptez trois heures pour faire le tour du contenu.
Le mode versus est heureusement là pour vous faire rester encore dessus pour quelques parties compétitives.

Plus les années passent et plus je constate qu’il y a eu des évolutions sur les jeux type arkanoid, qui innovaient et de proposaient toujours quelque chose en plus pour faire la différence.
Avec Glaive : Brick Breaker, on gagne en immersion. J’ai pris du plaisir à faire le mode arcade, mais à côté de ça, le jeu manque d’exclusivités ou défis. Pourquoi ne pas mettre un système de score, un time attack ou encore la création de son propre niveau ?
Il y a tellement de possibilités venant de ses homologues.
Après, le jeu occupera pas mal vos journées en plus d’être à un prix raisonnable, même si les nostalgiques trouveront certainement leur petit plaisir ailleurs tandis que les amateurs de nindies se le procureront pour passer d’agréables moments sur leur console.

Test réalisé par Serial_Gameur sur une version offerte par l’éditeur
N’hésitez pas à soutenir le site en achetant vos cartes Nintendo eShop chez nos partenaires.
Retrouvez nous sur :

Laisser un commentaire