Test : 8-bit YU-NO’s Great Adventure sur Nintendo Switch

Test : 8-Bit YU-NO’s Great Adventure sur Nintendo Switch

Genre : Action, shoot’em up
Langue : Anglais
Développé par 5pb.Games
Édité par Spike Chunsoft
Sortie France : 04/10/2019
Prix : Bonus offert à la précommande de YU-NO sur Switch
Taille : 82,4 Mo
Joueurs : 1
Age minimum : 18

Site Web Officiel

8-Bit YU-NO’s » Great Adventure est un jeu très particulier, puisqu’il n’est pas disponible à la vente ! Il s’agit en effet d’un bonus de précommande développé par 5pb.Games, et exclusif à la Nintendo Switch ! Il s’obtenait via l’achat anticipé de YU-NO : A girl who chants love at the bound of this world. A l’heure où pullulent les suppléments tous plus inutiles les uns que les autres, tels que des costumes ou des missions annexes, on ne peut que féliciter une telle initiative. Ainsi, et même si le soft tient davantage du mini-jeu que de la grande aventure promise, il constitue un cadeau de choix pour les fans de la série !

Attention, spoilers ! Le joueur contrôle ici YU-NO, le personnage féminin central de l’oeuvre éponyme. Dans ce shoot’em up à défilement horizontal, la demoiselle se fraye un chemin dans un univers d’heroïc-fantasy. Au cours de son périple, elle devra occire divers monstres et autres boss tout en glanant des bonus et des perles. Ces dernières sont indispensables afin de remonter le temps et d’accéder à des timelines parallèles ! Il s’agit avant tout d’un jeu d’action à l’ancienne, et le scénario est mis au deuxième, voire troisième plan. Ne vous attendez donc pas à de riches révélations ou à de quelconques rebondissements fulgurants !

Du point de vue du gameplay, 8-Bit YU-NO’s » Great Adventure ne réinvente pas la roue. L’écran défile indépendamment de la volonté du joueur, et ce dernier peut choisir de se diriger, sauter et attaquer ses ennemis. Les projectiles sont proportionnellement agressifs à la taille de la jeune YU-NO, devenue adulte le temps d’une pomme goulûment croquée. Toutefois, cette transformation prend fin dès qu’un ennemi l’effleure. De plus en plus coriaces, ils auront tendance à fondre en piqué sur l’aventurière. Heureusement, le dragonnet Kun-Kun saura, moyennant la découverte d’un œuf, sauver sa belle et lui permettre d’enjamber les précipices. Ou tout simplement de survoler les différents niveaux !

Mais l’intérêt principal de cette épopée repose sur le système d’ADMS, déjà central dans le visual novel. Cet artefact muni de sphères offre au joueur la possibilité de retourner dans le passé afin d’emprunter une voie parallèle. Cela s’avère primordial lorsqu’il se trouve à court de points de vie, ou qu’il est face à un vortex, synonyme de dead end. Un chemin alternatif ne se distingue pas par un level-design différent, mais par les items qu’il propose. Heureusement, la progression sera facilitée par des détecteurs permettant de connaître leur emplacement. Enfin, il est indispensable de ramasser tous ces objets afin de passer le quatrième niveau et de connaître le fin mot de l’histoire !

Graphiquement, 8-Bit YU-NO’s » Great Adventure distille un charme non négligeable.  Dans la plus pure tradition des jeux en 8-bit, il dégage de délicieuses fragrances old-school qui procurent un plaisir immédiat. D’autant plus que les développeurs ont eu la bonne idée d’intégrer quelques filtres graphiques, notamment celui singeant l’écran cathodique de l’époque. L’action est frénétique et l’on prend réellement son pied en progressant dans ce voyage à travers les âges. Toutefois, le level-design manque peut-être un peu d’inventivité, et l’on sillonne constamment les mêmes reliefs, à base de pentes et de précipices.

La bande-son a été composée par Takeshi Abo, qui a aussi œuvré sur Stein Gates Elite. Musicalement, la magie opère immédiatement, même si le nombre de thèmes disponibles est fortement restreint. Cependant, les morceaux accompagnent efficacement le jeu et jamais l’un d’entre eux ne viendra jouer avec vos nerfs. Il faut dire aussi que l’aventure n’est pas très longue !

Il faudra compter sur une à deux heures pour atteindre la vraie fin du titre. En effet, 8-Bit YU-NO’s » Great Adventure est une de ces petites sucreries dont il faut se délecter avec parcimonie. Mais les plus acharnés des tireurs auront de quoi prolonger l’expérience avec un mode Nightmare qui n’autorise aucune erreur. En effet, il s’agit d’un mode dans lequel la moindre blessure est fatale. Aussi, le soft a été pensé avant tout pour le scoring, et l’on imagine déjà que les speedrunners s’en donneront à cœur joie !

Aussi, il serait injuste de pénaliser le titre pour son maigre contenu. N’oublions pas qu’il s’agit avant tout d’un bonus offert aux fans les plus fidèles. En ce sens, il est le fruit d’une pratique louable que l’on se doit d’encenser. Rares sont les développeurs qui proposent un jeu exclusivement créé pour honorer une précommande. Mais fatalement, les joueurs PS4 et PC devront faire une croix sur cette expérience, de même que tous les clients n’ayant pas acheté le visual novel au préalable. Peut-être l’exclusivité sera-t-elle temporaire ? Ne disposant pas de l’ADMS, seul l’avenir nous le dira !

Courte expérience de qualité, 8-Bit YU-NO’s » Great Adventure est un shoot à la difficulté raisonnable. Le titre transpose le gameplay du visual-novel en réutilisant le système du voyage temporel. C’est une idée très pertinente qui permet de diversifier la progression ! L’expérience est si intuitive que l’on peut espérer, un jour, un véritable jeu d’action de plus grande consistance réempruntant ce gimmick. Peut-être pas une si Great Adventure, certes, mais deux belles heures en compagnie de la blondinette qui dézingue à travers l’espace-temps !

Test : 8-bit YU-NO’s Great Adventure sur Nintendo Switch réalisé par Yorick sur une version offerte par l’éditeur
N’hésitez pas à soutenir le site en effectuant vos achats via nos liens sponsorisés
Retrouvez nous sur :

Laisser un commentaire