Test : 80 DAYS sur Nintendo Switch

Test : 80 DAYS sur Nintendo Switch

Vignette du jeu 80 DAYS sur Nintendo Switch

Genre : Aventure, Stratégie
Langues : Anglais
Développé par inkle
Édité par inkle
Sortie France : 01/10/2019
Prix : 11,29€ sur l’eShop
Taille : 187,70Mo
Joueurs : 1
Age minimum : 3 ans

Site Web Officiel

Tout le monde ou presque connaît, ne serait ce que de nom, le célèbre roman de Jules Vernes « Le tour du monde en quatre-vingt jours ». Ce dernier met en scène l’histoire de Phileas Fogg et son valet Jean Passepartout, qui pour gagner un pari vont tenter de parcourir le globe en moins de trois mois.

Visuel de 80 DAYS sur Nintendo Switch, le titre du jeu est affiché sur un fond de globe terrestre

Vous l’aurez compris, 80 DAYS reprend donc le scénario du livre, auquel s’ajoute une dimension steampunk; sous forme de jeu à choix, lauréat du prix d’excellence de la Narration pendant l’édition 2015 de l’Independent Games Festival. Vous incarnerez ainsi Passepartout, le serviteur de Fogg, et vous aurez tout au long de votre voyage le soin de vous occuper de votre maître et de planifier son périple. 

Visuel de 80 DAYS sur Nintendo Switch, "Londres, 1972. Je viens d'entrer au service d'un nouveau gentleman. On dirait qu'il aime les paris."

Un roman formidable !

Contrairement à sa version romanesque, le titre vous laisse ici prendre les décisions concernant les destinations et moyens de transport grâce auxquels vous atteindrez votre ultime objectif. On ressent en jouant la sensation de liberté que procure le soft; et ce notamment dans les passages de lecture ou vous serez régulièrement sollicités, rendant au passage le tout plus léger. 

Visuel de 80 DAYS sur Nintendo Switch, Phineas Fogg explique à son valet Jean Passepartout qu'ils vont faire le tour du monde

Le jeu vous poussera alors à rester alerte; vous seul déciderez du parcours à emprunter, des lieux que vous visiterez, ou encore de vos relations avec votre maître.

80 DAYS est globalement un visual novel, et présente donc un certain nombre de caractéristiques du genre. On lui trouve cependant une certaine originalité dans le fait que Passepartout étant fréquemment seul, vous devrez souvent faire des choix « internes » selon ses pensées.

Visuel de 80 DAYS sur Nintendo Switch, une calèche sur fond de globe terrestre

Vous déciderez donc à sa place de ses activités; que ce soit visiter la ville, chercher un petit boulot, ou encore s’occuper de Fogg. Chacun de ces choix aura des répercussions in-game, pouvant ainsi améliorer vos relations avec votre employeur ou augmenter vos fonds. Ces derniers auront d’ailleurs une importance non négligeable; voyager n’est pas gratuit, et en fonction du moyen de transport que vous choisirez le tarif atteindra des paliers élevés.

Visuel de 80 DAYS sur Nintendo Switch, "Amphitrite express vers Paris, départ immédiat"

En plus de ses racines de Visual Novel, 80 DAYS propose tout un aspect gestion. Santé, argent et surtout temps seront à surveiller étroitement, et il faudra être vigilant pour ne pas vous retrouver démuni. 

Visuel de 80 DAYS sur Nintendo Switch, un bateau devant la ville d'Aden

Vous avez dit gestion ? 

Cet aspect gestion se ressent également dans le management de vos bagages. En effet, la place dont vous disposez ne sera pas à proprement dite “limitée”, dans la mesure où vous pourrez à tout moment payer en jeu quelques livres pour une valise supplémentaire; cependant votre charge ne sera pas adaptée aux moyens de transport les plus modestes, et vous aurez parfois à faire des sacrifices.

Visuel de 80 DAYS sur Nintendo Switch, représentant la fonctionnalité de marché du jeu. Plusieurs produits en vente devant des valises et leur contenu

Ajoutez à cela la notion d’export d’objets, que vous pouvez acquérir à bas prix et stocker dans vos bagages dans le but de les revendre dans des cités car ils auront une plus grande valeur marchande; vous obtenez un système de gestion d’équipement qui vous obligera à vous creuser les méninges et ajoutera beaucoup à votre aventure.

Visuel de 80 DAYS sur Nintendo Switch, plusieurs valises devant un magasin dans lequel est en train d'être vendu un article de l'inventaire du joueur

Concernant l’immersion, le titre est rempli de petits détails charmants, notamment pendant les phases de transport. Vous pourrez en effet choisir entre lire les journaux pour patienter, prendre soin de votre gouverneur ou même discuter avec le chauffeur; de quoi en apprendre un peu plus sur les alentours et vos possibles destinations.

Côté graphismes, 80 DAYS réussit avec brio le pari de rendre agréable la contemplation d’une adaptation de roman. Bien que malheureusement absents des phases de lecture, les visuels du jeu sont très élégants; en noir et blanc pour les transports et monochromes pour les artwork des villes. 

Visuel de 80 DAYS sur Nintendo Switch, un dirigeable devant la ville de Yokohama

Les protagonistes, personnages principaux ou rencontres, ont également droit à des graphismes, de même que les produits disponibles à l’achat. Mais le plus impressionnant de cet aspect du jeu reste le gigantesque globe modélisé en 3D et en permanence à l’arrière plan. On peut d’ailleurs être surpris que par un simple appui sur les bords de l’écran en mode portable (car oui, 80 DAYS prend en charge le tactile), toutes les boîtes de dialogue disparaissent pour laisser place au vaste monde théâtre de votre fabuleux périple, sur fond de musique riche.

Visuel de 80 DAYS sur Nintendo Switch, globe terrestre portant la mention "nouvelles routes découvertes !"

Et la bande-son ? 

Parlons justement de la bande-son. Le soft porte une attention particulière aux bruitages; des rails du train au bruit du pas des chevaux en passant par l’animation citadine, encore une fois le jeu fait tout pour fournir une immersion totale. Le tout s’accompagne d’un thème principal entraînant et grandiose, à l’image de l’ambiance globale du titre.

Avec 150 villes à explorer, vous imaginez bien que le titre est loin d’être avare en contenu; du moins sur le long terme. Si finir une partie n’est pas particulièrement long, c’est dans sa diversité que le jeu est bon. Sur une base générée procéduralement, le chemin que vous déciderez d’emprunter sera aussi un facteur qui jouera dans le choix de l’histoire que vous vivrez.

Visuel de 80 DAYS sur Nintendo Switch, boîte de dialogue concernant les réflexions de Passepartout sur le port de Suez

Notez également que plusieurs fins sont disponibles, à vous de voir si vous serez prêts à retenter l’aventure pour toutes les découvrir.

Primé à de nombreuses reprises, on se rend vite compte en jouant de la valeur de 80 DAYS. Bien que totalement en anglais, ce qui peut en rebuter certains, le titre possède bon nombre des avantages; et vous fait ressentir à quel point le monde est grand et beau. Cette adaptation vidéo-ludique d’un des plus grands romans d’aventure du XIXe siècle nous montre une fois de plus qu’au même titre que la littérature ou le cinéma; le jeu-vidéo est bien un art à part entière.

Notre avis sur 80 DAYS sur Nintendo Switch : excellent

Test : 80 DAYS sur Nintendo Switch
Test : 80 DAYS sur Nintendo Switch réalisé par Pauline sur une version offerte par l’éditeur
N’hésitez pas à soutenir le site en effectuant vos achats via nos liens sponsorisés
Retrouvez nous sur :

Laisser un commentaire