Test : 99Vidas – Definitive Edition sur Nintendo Switch

99Vidas – Definitive Edition

Genre : Combat, Action, Arcade
Langues : Anglais, portugais
Développé par QUByte Interactive
Édité par QUByte Interactive
Sortie France : 27/11/2018
Prix : 8,99€ sur l’eShop
Taille : 423,62 Mo
Joueurs : 1-4
Age minimum : 12

Site Web Officiel

99Vidas est un mystérieux artefact, très pratique car donnant 99 vies et un pouvoir immense, que mentionnent les légendes. Et comme toute légende, elle n’est pas crue. Jusqu’à ce qu’un grand (et gros) méchant s’en empare, devenant de ce fait une menace pour le monde.

Un grand méchant, qui a trouvé le 99vidas

C’est donc à des gardiens, dotés de pouvoir élémentaires (eau, feu, terre et air) que revient la tâche de protéger le monde, en éliminant les sbires que l’ennemi final va envoyer sur leur route.

 

99Vidas est un beat them up qui se veut un hommage aux grands ténors des années 80-90 (Final Fight, Double Dragon, Battletoads, Streets of Rage…). Le gameplay s’en inspire donc grandement, tout en rajoutant quelques petites différences.

On a ainsi les classiques coups de poing et de pied, qui peuvent faire des combos. Le saut et le dash sont également disponibles, tout comme des éléments de décor destructibles, qui laisseront apparaître de quoi regagner un peu de vie, ou des armes utilisables par la suite.

Un ennemi bien connu, et un peu de nourriture

La spécificité du jeu vient des capacités élémentaires des personnages jouables. Affilié à un élément, ils peuvent déclencher une attaque simple (avec la touche R), ou quand la barre de super est chargée (soit à moitié, soit entièrement) lancer une puissante attaque qui touchera tous les ennemis à l’écran.

Autre variation du jeu, les héros et les ennemis attrapent automatiquement tout adversaire passant à portée, pouvant après le projeter pour les héros, ou infliger une série d’attaques pour les ennemis. Il faudra cependant être vraiment face à eux, et pas légèrement plus haut ou plus bas, le jeu pouvant manquer de clarté à ce niveau par moment. On pense qu’on va toucher l’ennemi, et en fait non. Et comme les personnages laissent une impression de lenteur dans les mouvements, et qu’il n’y a pas de bouton d’esquive, on pourra se faire attraper par un ennemi entre-temps, ce qui pourra stopper le combat pendant une ou deux secondes. Ce n’est pas très long, mais ça suffit à casser le rythme si on n’est pas attentif, ce qui est assez gênant dans un jeu d’action.

Un ennemi enflammé par le combat

Les points servent également de monnaie dans le jeu, pour débloquer de nouveaux combos, ou se rajouter des vies en fin de niveau.

Là encore, 99Vidas est dans le rétro, que ce soit au niveau son ou graphismes. Mais quand on aime, c’est plus qu’efficace, surtout qu’on a un travail excellent sur les décors, très colorés, et les animations. Les ennemis ont des types d’attaques différentes suivant leur style : le footballeur va ainsi tenter des tacles, quand d’autres utiliseront leur ventre comme arme. Et quand ils subissent une attaque, là aussi ils ont une animation, pleurant ou se tenant la partie du corps touchée.

Nos héros ne sont pas en reste avec leurs capacités élémentaires, surtout au niveau des super.

Une attaque élémentaire au deuxième niveau

La musique, comme précisé, est elle aussi dans cette ambiance rétro, digne des années 80-90, avec des pistes bien rythmées.

Plusieurs modes de jeu sont à la disposition du joueur, qui ont tous la grande qualité de pouvoir être jouable à plusieurs. Jusqu’à quatre joueurs peuvent rejoindre le combat, soit en local, soit en ligne (à condition de trouver des joueurs, ce qui n’est pas forcément évident).

Un trophée à débloquer

On a donc un mode histoire, avec ses dialogues amusants et ses personnages qui là encore sont un hommage aux années 80-90, mais qui est relativement court. Il occupera une ou deux heures, à moins de vouloir débloquer tous les personnages (au nombre de onze) et les trophées, et donc de recommencer plusieurs fois le jeu.

Le mode arcade permettra d’enchaîner les stages, sans dialogue. Pour varier le plaisir, le mode remix est là, mélangeant ennemis et stages dans le désordre. Le versus est évidemment là, pour s’affronter en local ou en multi. Et enfin, un mode survie est disponible.

Pour peu qu’on accroche au gameplay, on aura donc de quoi faire. Cependant, la répétitivité se fera assez vite ressentir, car les personnages et les ennemis ont tendance à un peu trop se ressembler, ce qui rajouté à l’impression de lenteur ne donne pas vraiment envie de recommencer en boucle.

99Vidas a été développé par une petite équipe brésilienne d’amis, voulant rendre hommage à l’époque de la SNES et ses beat them up. Et ça se sent dans le jeu, qui, suivant le joueur qui mettra la main dessus, ne sera pas du tout apprécié de la même façon.

Un néophyte des beat them up préférera d’autres jeux, avec plus de moyens, plus dynamiques, plus intéressants. Mais pour un fan de l’époque, ce jeu délicieusement nostalgique sera appréciable, surtout s’il y a trois autres joueurs prêts à jouer en local (le online étant malheureusement désert, et vu la sortie massive du mois de décembre, cela ne risque pas de changer).

Test réalisé par Marron sur une version offerte par l’éditeur
N’hésitez pas à soutenir le site en effectuant vos achats via nos liens sponsorisés
Facebooktwitterredditpinterestmail

Laisser un commentaire