Test : Armello sur Nintendo Switch

ARMELLO

Armello

Genre : Aventure, Jeu de plateau, RPG, Stratégie
Langues : Japonais, Anglais, Français, Allemand, Italien, Espagnol, Coréen, Néerlandais, Portugais, Russe, Chinois
Développé par League of Geeks
Édité par League of Geeks
Sortie France : 27/09/2018
Prix : 19,99€ sur l’eShop
Taille : 1304,43  Mo
Joueurs : 1-4 joueurs

 

Site Web Officiel

Oyé, oyé, damoiseaux et damoiselles ! Puisse votre venue au sein du Royaume Armello être grande, comme votre destinée !

Armello n’est pas inconnu du public averti. Vieux de quatre ans déjà, le périple odysséen de League of Geeks nous emmène à Armello, un royaume perdu dans les ténèbres depuis que sa Majesté le Lion a sombré dans la folie. Notre devoir est de sauver le roi, l’éliminer ou être plus fou que celui-ci !

Résultat de recherche d'images pour "armello"

Un jeu de plateau, à la stratégie au tour-par-tour comparable au coûteux et célèbre Civilization. Armello prend place au moyen-âge où quatre factions rivales s’affrontent pour le trône : les Lapins, les Rats, les Loups ou les Ours veulent dominer le royaume et renverser sa Majesté le Lion. La chose n’est pas aisée car les parties d’Armello sont longues et laborieuses.

Concernant le gameplay, le jeu est clair et simple. Guidé par un tutoriel d’environ une demie-heure, on apprend les bases rapidement et progressivement. Le scénario est intimement lié au gameplay, l’expérience est largement enrichie par les conflits narratifs qui opposent les quatre factions pour le trône. Le jeu est au tour-par-tour, prenez votre temps : on choisit sa quête, on prend le contrôle des villages avoisinant, les morts ne sont pas définitives.

Résultat de recherche d'images pour "armello switch"

Une grande part du gameplay est laissée au hasard : tirage de cartes, lancé de dés. Néanmoins la stratégie est au centre de l’intrigue, car nous choisissons nos déplacements nous même et pouvons même anticiper nos prochains tours. On apprécie grandement les nombreuses actions disponibles, mais également le fait qu’aucune mort n’est définitive à partir du moment où personne n’a gagné la partie. Plusieurs voies de victoires, donc les quatre joueurs peuvent avoir des préoccupations différentes néanmoins il faudra rester attentif à ne pas servir la victoire à nos ennemis sur un plateau d’argent. Le seul point négatif à noter, les premières parties seront dures. Le jeu demande de l’expérience, ne vous inquiétez pas !

Alors là, c’est du très lourd ! Au niveau des graphismes, d’abord. Le jeu est dans un style graphique doux et animé, le soft propose même quelques cinématiques grandioses. En mode portable ou salon la Switch rayonne, les déserts arides ou les montagnes enneigées, quel bonheur de déambuler sur le plateau du Royaume. Les animations aussi, sont parfaitement soignées, quel travail excellent, bravo ! 

Image associée

La qualité sonore ne fait pas défaut, au contraire. Au niveau des cinématiques, des bruitages, du fond sonore le Royaume d’Armello nous enchante et nous promène dans un monde onirique parfaitement bien orchestré. Les sons des combats sont excellents tant ils fournissent au joueur une impression d’un duel médiéval où chaque partie est l’une face à l’autre prête à dégainer le fer pour briser le flanc de son adversaire. Le jeu est d’une qualité remarquable qui a d’ailleurs déjà séduit de nombreux joueurs.

Le contenu est discutable. L’histoire principale est le tutoriel, comptez une trentaine de minutes. Le jeu est basé exclusivement sur le mode multijoueur – contre des ordinateurs, des amis en local ou en ligne – donc comme Civilization, chaque partie est un nouveau départ. Ces dernières peuvent durer 20 minutes comme 2 heures. Le jeu est vendu 19,99€ mais peut évoluer en rajoutant 19,99€. Donc comptez 40€ pour une version complète bien que la version de base suffise largement, je n’ai disposé que de la version de base donc je ne pourrais donner mon avis sur la version complète.

Résultat de recherche d'images pour "armello switch"

La durée de vie du jeu est quasiment infinie puisque l’on peut jouer encore et encore sans jamais le finir ou s’amuser à terminer les innombrables quêtes. De multiples personnages des factions changent nos facultés et donc nos atouts différent à chaque partie, de quoi ne jamais épuiser le jeu.

Armello est MON coup de cœur des jeux indépendants cette année peut-être à égalité avec le brillant Overcooked 2 de Team 17. Armello est pour moi le jeu vedette de cette fin d’année du côté des indépendants. Le soft dispose d’une grande jouabilité, quasi infinie ; de nombreuses façons de vivre son aventure avec les différents clans ; d’un style graphique et musical comparable au sublime Civilization VI et d’une histoire touchante et parfaitement narrée.

Test réalisé par Enenra sur une version offerte par l’éditeur
N’hésitez pas à soutenir le site en effectuant vos via nos liens sponsorisés

Laisser un commentaire