Test : Ary and The Secret of Seasons sur Nintendo Switch

Test : Ary and The Secret of Seasons sur Nintendo Switch

Genre : Aventure, RPG, Action
Langues : Anglais Sous-titres : Anglais, Allemand, Français, Espagnol, Néerlandais, Italien, Japonais, Chinois, Coréen
Développé par eXiin et Fishing Cactus
Édité par Modus Game
Sortie France : 01/09/2020
Prix : 39,99€ sur l’eShop, 34,99€ version boîte
Taille : 11307,00 MB (version 1.0.1)
Joueurs : 1
Age minimum : 12

Site Web Officiel

L’hiver en héritage

Aryelle, petite fille au caractère bien trempée, grandit dans la petite bourgade de Yule. Entourée d’une mère aimante, elle tient bon face à la disparition de son petit frère Flynn. On ne peut pas en dire autant de son père qui a bien du mal à garder le moral.

Il faut dire qu’une destinée particulière attendait le petit Flynn. Son père étant le gardien de l’hiver, il devait reprendre le flambeau comme tous les descendants masculins de la lignée. Situation inacceptable pour Aryelle, elle décide de prouver qu’une fille est capable de garder le pouvoir de l’hiver. En une coupe de cheveux, Ary part à l’aventure.

Parfait pour se baigner.

Les quatre saisons d’Ary à Valdi

La nouvelle gardienne de l’hiver va vite rencontrer les gardiens du printemps, de l’été et de l’automne. Une simple photo devrait suffire pour vous faire une idée du talent des gardiens.

Se faire dérober un cristal de saison est une belle bavure, oui. Mais qu’importe: Ary va prendre les choses en main pour empêcher une catastrophe saisonnière.

The Legend of Ary: The Secret of Season

Pas de suspens, un tel titre vous a déjà mis la puce à l’oreille. Le gameplay est digne d’un Zelda-like, le saut manuel en plus. Ary ciblera aisément les ennemis avec ZL, attaquera avec Y, sautera avec B, esquivera/roulera avec A et effectuera une parade avec X. Je vous laisse découvrir les autres touches. Par contre il faudra d’abord passer dans les options pour obtenir ce bon gameplay ! Astuce: commande EMEA et inverser Action/Saut devront être passés au vert. La base est posée et les commandes répondent aussi bien en nomade que dockée.

Hyène de vie !

La caméra n’est pas capricieuse car elle est un peu trop fixe. Faites un tour dans les options pour qu’elle puisse suivre Ary un poil mieux. Il faudra régulièrement utiliser le stick droit pour la contrôler afin de gagner en visibilité.

Par le pouvoir du cristal des saisons

Outre les traditionnelles armes et tenues qui modifieront vos capacités, les cristaux de saison impacteront directement la progression d’Ary. À chaque saison sa particularité: l’été fera fondre la glace, l’hiver fera geler l’eau, la pluie viendra avec l’automne et une hirondelle ne fera pas le printemps. Pardon, le printemps apportera la floraison.

Un peu compliqué pour choisir sa tenue du jour !

L’effet du cristal de saison se fait dans une sphère qui s’agrandira au fil de l’aventure. Vous trouverez sur votre chemin des pierres permettant d’augmenter la portée du pouvoir, changeant radicalement le monde en court. Il faudra faire preuve d’esprit et d’observation pour repérer les endroits où vos pouvoirs seront efficaces.

La pierre en question.

Un mélange de gameplay connu et nouveau annonciateur d’efficacité ? Réponse dans la saison contenu et durée de vie !

Saison d’avant

Le moteur graphique du jeu donne un rendu correct et surtout sans flou et aliasing. Les textures sont propres et les modélisations des personnages font un peu vieillottes. Peu importe l’utilisation de la Switch, les environnements seront agréables à parcourir. Dans certains décors chargés il y aura un brouillard façon Nintendo 64 pour éviter un affichage trop brutal. En revanche le framerate ralentira un peu brutalement. Oui, on a l’impression d’être sur un titre de gen précédente mais au moins c’est propre et net.

Ary et la chocolaterie façon N64

Le bruit des saisons

Contrairement aux bons détails sonores dans les sphères de saison, les musiques du jeu sont en retrait. Elles vous accompagneront bien lors de votre aventure mais vous n’en garderez pas forcément un long souvenir. Les voix anglaises sont enthousiastes et permettent de ressentir l’état d’esprit des protagonistes. Faites donc (encore) un petit tour dans les options pour baisser la musique afin d’apprécier le chant des oiseaux ou la pluie battante.

Ary, des idées de génie…

Le principe de sphère de saison sera utilisé à son summum dans les temples. À utiliser aussi bien sur le décors que les ennemis, il y aura toujours de bonnes, voir de très bonnes idées malgré la redondance des temples. On sent une bonne volonté de la part des développeurs d’utiliser le pouvoir des saisons à bon escient. Et c’est le cas dans les temples.

Les boucliers ont fondu mais les piquants ont poussé !

…dans un monde au cœur aride.

Les terres de Valdi ont beau être immenses, on ne comprendra pas toujours un level design hasardeux voir aléatoire. De vastes étendues vides ou des chemins sinueux pour rallonger l’aventure ne donne pas envie d’effectuer les nombreuses quêtes annexes. Il y a cette volonté de faire un open world convenable, mais il manque quelque chose pour le rendre agréable. Les pnj sont quasiment identiques et les villages traversés se ressemblent tous. Bref, il manque de la diversité et une meilleure construction du monde.

En plein dans le mille !

Et si c’était pour les plus jeunes ?

Un petit tour dans ces fameuses options et vous y trouverez de quoi rendre le jeu accessible aux plus jeunes: changement de difficulté à la volée, réduction de flash et tremblement de la caméra (ça c’est pour moi aussi). Oui, Ary and The Secret of Seasons aurait pu être un bon Zelda-like pour tout enfant débutant sa première aventure en 3D car il y trouvera son compte: humour, recherche, mini-carte très utile, affichage permanent des missions en cours, combats faciles, un mode portable plaisant (validé pour la Switch Lite) et une durée de vie aussi conséquente qu’un jeu d’aventure des parents. Mais la présence de bugs risquent de le décourager assez rapidement. Ou pas car vous connaissez bien votre enfant, non ?

N’est pas un bon Zelda-like qui veut.

Ary and the Secret of Seasons part d’une bonne volonté. Le pouvoir des saisons donne lieu à de très bonnes trouvailles malheureusement balayées par un open world vide et générique. L’histoire, ayant de multiple références aux contes de notre enfance, méritait un monde plus vivant et cohérent en dehors des cinématiques. La présence de bugs risque de rebuter les plus jeunes et de les priver d’une aventure portable taillée avant tout pour eux.

Retrouvez nous sur :
Partagez sur vos réseaux

Laisser un commentaire