Test : Ash of Gods: Redemption sur Nintendo Switch

Test : Ash of Gods: Redemption sur Nintendo Switch

Genre : Stratégie, Jeu de Rôle
Langues : Allemand, Anglais, Espagnol, Français, Italien, Russe
Sous-titres : Allemand, Anglais, Espagnol, Français, Italien, Russe
Édité et Développé par AurumDust

Sortie France : 31/01/2020
Prix : 20.99€ sur l’eShop, 29.99€ version boîte
Taille : 2775,00 MB
Joueurs : 1
Age minimum : 16

Site Web Officiel

Ash of Gods: Redemption sur Nintendo Switch est un jeu de rôle de type tactique arrivé sur nos consoles portables après une sortie sur Steam en 2018. Enfin, nous avons pu mettre la main dessus enfin, nous avons pu le tester.

Dans un univers médiéval fantastique, un mal frappe. Le Fléau. Les gens meurent par milliers, de quoi s’agit-il ? Vous le découvrirez en jeu.

L’histoire d’ Ash of Gods: Redemption nous permet de jouer 3 groupes de combattants autour de 3 arcs narratifs différents. Il est très difficile d’en parler sans spoiler donc nous allons plutôt nous intéresser ici à la forme.

La première chose à noter est le système de choix dans les dialogues du jeu. Chaque choix aura un impact sur votre partie. Les dialogues des PNJ seront en accord avec ceux-ci, ainsi que les événements qui auront lieu au cours de l’histoire. Ce côté visual novel dans ce Tactical RPG est très certainement le bienvenu et une bonne surprise.

Visual Novel oblige, le jeu est doté de très nombreux dialogues. Parfois un peu longuets, ils m’ont tout de même toujours tenu intéressé, au point de réfléchir réellement à quelle réponse donner lors de ces derniers au lieu d’appuyer sur A frénétiquement pour passer le plus vite possible au gameplay.

En parlant du Gameplay justement, il est bien ?

Hé bien, pas vraiment. On va voir ça tout de suite.

Nous l’avons dit, Ash of Gods: Redemption est un tactical RPG. Tactical oblige nous avons donc un gameplay basé sur du tour par tour avec des cases sur lesquelles déplacer nos personnages et des compétences à utiliser. Étant un des genres préférés de votre serviteur, il avait tout pour plaire sur le papier.

Malheureusement, Ash of Gods: Redemption souffre de contrôles peu pratiques et non intuitifs. L’interface du jeu n’est pas en reste, elle est peu claire et assez illisible. Vos premières heures de jeu seront difficiles non pas à cause de la difficulté des combats ou des stratégies à mettre en place pour gagner, mais bien parce que la prise en main se fait dans la douleur.

Au-delà des contrôles, le gameplay a tout de même de très bons points pour lui si vous arrivez à passer outre. Le système de combat repose sur deux jauges différentes : la jauge de vie, et la jauge d’endurance. Chaque attaque que vous porterez pourra au choix impacter la vie adverse ou l’endurance adverse. Si vous venez à bout de la jauge d’endurance de l’ennemi, chacune de vos attaques suivantes infligera le double de dégâts à sa santé. De plus, il n’aura plus la possibilité de lancer contre vous des attaques dévastatrices.

Certains ennemis possédant un grand nombre de points de vie et un faible de nombre de points d’endurance tomberont bien plus rapidement avec cette tactique. Il vous faudra donc faire le bon choix quant à la statistique à attaquer en premier.

Ash of Gods: Redemption bénéficie en sus d’une carte très grande, attention cependant, vous y déplacer vous coûtera une ressource difficile à acquérir. Les stryx, pierre rare repoussant les mauvais sorts.

RPG oblige, vous aurez la possibilité d’améliorer vos héros, notamment leurs compétences. Rajoutant à tout le reste un petit peu de polissage bon à prendre.

Si le jeu ne brille pas forcément par son gameplay, il rattrape totalement la donne par ses graphismes. Ils sont BEAUX, c’est du bonbon pour les yeux.

Dès le début du jeu, vous êtes accueillis par une cinématique animé et maîtrisée. La direction artistique du jeu ne plaira peut-être pas à tout le monde, mais elle a clairement demandé beaucoup de travail aux équipes de AurumDust.

Mention spéciale aux animations des personnages durant les combats. Même quand leur tour n’est pas arrivé ils ne restent pas statiques et sont vivants.

Au delà des graphismes, la bande son du jeu est incroyable. Elle accompagne à la perfection votre aventure tout au long de cette oeuvre, avec des musiques épiques quand il le faut. L’ambiance apportée par la direction artistique est sublimée par la composition musicale. D’après les informations trouvées sur le site officiel du jeu, le compositeur viendrait de Pologne, mais peu d’informations sont données à son sujet. En tout cas, on espère entendre son travail plus souvent à l’avenir.

Ash of Gods: Redemption a le mérite d’être ni trop long, ni trop court. Une trentaine d’heures de jeu suffiront à en voir le bout. En tout cas pour une première partie.

Il n’y a pas grand intérêt à continuer sa partie une fois l’aventure terminée. Néanmoins, les choix pris lors de votre aventure vous tarauderont peut-être et vous vous demanderez « et si … ». C’est à ce moment que vous reprendrez votre console pour créer une nouvelle sauvegarde et tenter d’autres choix. Qui sait ? Peut-être que vous allez vivre une aventure totalement différente cette fois.

Ash of Gods: Redemption sur Nintendo Switch est un portage moyen d’un jeu datant d’il y a déjà deux ans. La prise en main frôle le ridicule et est vaguement sauvée par la possibilité de jouer avec le tactile de la Switch si vous jouez en mode nomade. Néanmoins, si vous arrivez à passer outre, le jeu vous offrira une belle expérience de Tactical RPG, et surtout, une belle aventure.

Retrouvez nous sur :

Laisser un commentaire