Test : Asphalt 9 : Legends sur Nintendo Switch

Test : Asphalt 9 : Legends sur Nintendo Switch

 

Genre : Course, Arcade
Langues : Allemand, Anglais, Espagnol, Français, Italien, Japonais, Coréen, Portugais, Russe, Chinois
Développé par Gameloft Barcelone
Édité par Gameloft
Sortie France : 08/10/2019
Prix : 00,00€ sur l’eShop
Taille : 1727,00 Mo
Joueurs : 1-4
Age minimum : 3 Ans

Site Web Officiel

Le scénario d’Asphalt 9 : Legends tient en quelques mots. Vous êtes un pilote en quête d’adrénaline et de belles voitures. Afin d’assouvir vos deux passions, vous participez donc à des courses sauvages à travers le monde.

Tu t’envoles, tu t’envoles…

L’histoire de la franchise Asphalt débute en 1986 grâce à Ubisoft. Il faudra cependant attendre 2004 et le titre Asphalt : Urban GT pour que la licence change de main au profit des développeurs de chez Gameloft. Depuis, le soft n’a cessé d’évoluer ajoutant toujours plus de voitures, d’options et de circuits. Pourtant, un aspect du jeu n’a jamais changé depuis le premier opus, c’est son côté arcade très prononcé.

Une pure décharge d’adrénaline:

Comme dit plus haut Asphalt 9 : Legends met le fun en avant. Ne vous attendez donc pas à gérer des réparations ou à vivre des courses d’un réalisme saisissant. Ici, vous allez utiliser des tremplins afin de réaliser des vrilles dans les airs, vous faire éclater par les autres concurrents avant de revenir comme une fleur dans la course… Bref, que du bonheur sans prise de tête. Afin d’accentuer encore le plaisir des joueurs, les développeurs de Gameloft Barcelone ont privilégié des commandes simplifiées à l’extrême. Seuls trois boutons vous suffiront, « R » pour accélérer, « L » pour déraper ou freiner (Ah bon ? On peut freiner?!?) et « Y » pour lancer le boost de nitro. Une prise en main enfantine que les néophytes pourront encore simplifier avec l’option « Touch Drive » avec laquelle vous n’aurez plus qu’à tourner.

 

Dans un jeu classique, vous auriez fait le bonheur du mécanicien.
Mad Max, vous avez dit Mad max?

Autant vous dire que dans Asphalt 9 vous n’êtes pas là pour vous faire des amis. En appuyant deux fois sur « R » votre véhicule va tourner sur lui-même afin de provoquer de terrible « Take down » réduisant les véhicules de vos adversaires en miettes et vous octroyant, par la même occasion, un peu de nitro en plus. Les courses n’en deviennent alors que plus palpitantes !

Un jeu beau à pleurer

Avec Asphalt 9, les développeurs ont mis le paquet sur les graphismes. En plus de décors en constante évolution, des gouttes d’eau vont venir éclabousser l’écran à la première flaque venue et les couchers de soleil vont donner lieu à de superbes effets de lumière. Ne parlons même pas de la modélisation des véhicules qui est tout simplement bluffante ! Honnêtement pour un jeu « free to play » tournant sur Switch, le soft n’a pas à rougir de la concurrence au niveau esthétique.

Même en écran splitté, les effets de lumière restent saisissants !

Voilà un jeu dont le ramage n’a d’égale que le plumage. Les musiques d’Asphalt 9, très urbaines, apportent, en effet, un vrai plus aux courses. Une bande-son éclectique allant du rap à la pop en passant par du rock ou de l’electro qui plaira donc au plus grand nombre.

Un jeu gratuit qui a tout d’un payant

Pour un « free to play », Gameloft, ne joue pas sur le « pay to win », loin de là. Il est tout à fait possible d’évoluer dans le jeu sans mettre la main au porte-monnaie. Si vous démarrer Asphalt 9 avec seulement la Mitsubishi Lancer Evolution, très vite, en jouant au mode carrière vous allez débloquer d’autres bolides de légende. Dodge Viper GTS, Lamborghini Asterion, Chevrolet : Camaro ZL1 50th edition… autant de noms qui feront rêver les amateurs de belles carrosseries. Mais ce n’est pas tout, de nombreux événements viennent régulièrement enrichir le catalogue du jeu. Enfin, plusieurs modes comme le multijoueurs en LAN sur écran splitté mais encore « mon club » où vous pourrez former une écurie avec d’autres joueurs en réseau, viennent encore augmenter la durée de vie du jeu.

Il est pas beau mon carrosse ?

Cependant, nous avons testé le titre avec le pack de pilote débutant. Un petit coup de pouce qui, pour la « modique » somme de 19,99€, vous permettra de démarrer avec la BMW 3.0 CSL hommage, la DS Automobile DS E-tense, la Lotus Evora Sport 410, la Dodge Challenger 392 HEMI  Scat Pack, la Porsche 911 Carrera GTS, 200.000 crédits et 300 jetons.

Asphalt 9 : Legends confirme tout le bien que nous pensions de la licence. Un jeu fun, gratuit et surtout bien développé. Que vous jouiez seul ou à plusieurs (en LAN ou en réseau) la sensation de vitesse (et donc de plaisir) est la même, puisque la Switch ne souffre d’aucun ralentissement. Ajoutez à cela une bande-son soignée, des véhicules d’excellence portés par des graphismes qui le sont tout autant et vous obtiendrez l’un des meilleurs jeux de course du moment sur Switch. Un véritable régal !

Test de Asphalt 9 : Legends sur Nintendo Switch réalisé par Edelric sur une version offerte par l’éditeur
N’hésitez pas à soutenir le site en effectuant vos achats via nos liens sponsorisés
Retrouvez nous sur :

Laisser un commentaire