Test : Bad Dream: Coma sur Nintendo Switch

BAD DREAM: COMA

Genre : Aventure
Langues : Anglais
Développé par Desert Fox
Édité par Forever Entertainment
Sortie France : 24/01/2019
Prix : 9,99€ sur l’eShop
Taille : 377,49 Mo
Joueurs : 1
Age minimum : 16 ans

Site Web Officiel

Le scénario de Bad Dream: Coma est bien résumé dans son titre : vous vivez un terrifiant cauchemar alors que vous êtes plongés dans le coma. En dehors de cela, il est compliqué de dire ce que ce jeu veut raconter, d’autant plus sans spoiler toute l’aventure que vous allez vivre, et qui va varier selon vos choix, le but est simplement de se débarrasser des monstres qui hantent vos rêves pour pouvoir vous reposer en paix.

Comme tout point’n click, l’histoire y tient une place de choix, mais ce sera à vous de la découvrir dans toute sa gênante complexité, et pour éviter de vous gâcher le plaisir on va très vite se concentrer sur le gameplay.

Bad Dream: Coma est un point’n click d’horreur à la première personne, vous vous déplacez à travers les différents tableaux grâce à un curseur, qui va également servir à interagir avec certains éléments. Le jeu se divise en deux chapitres où vous devrez résoudre une quantité de puzzles. Au cours de la partie, il vous faudra prendre des décisions, mais il sera très difficile de deviner à l’avance comment vos actions impacteront le cours de l’histoire, et bien sûr la toute fin, moment où vous commencerez tout juste à vous dire que vous auriez dû faire certaines choses autrement, mais il sera trop tard…Qu’on se le dise, à ma première partie j’ai foncé tout droit vers la mauvaise fin, et cela risque fortement de vous arriver à votre tour ! Mais cette expérience va vous donner envie de rejouer une nouvelle fois en faisant beaucoup plus attention à vos choix, ce qui va vous faire découvrir l’aventure sous un tout nouvel angle. Il n’est pas possible de mourir, mais vos décisions pourraient vous faire vivre un sort pire que la mort… Chaque chapitre présente une série de lieux différents dessinés à la main dans lesquels vous allez vous promener, mais également ramasser des objets, parler à des personnages et essayer de résoudre des mystères dans une atmosphère particulièrement dérangeante. Dans chaque nouvel endroit vous allez découvrir des objets et utiliser votre cerveau pour parvenir à les combiner avec d’autres et ainsi résoudre tous les puzzles, qui sont d’une difficulté convenable, ni infaisables, ni trop faciles.

Il me faut également vous dire que certains usages des objets sont terriblement glauques, mais paradoxalement satisfaisants quand vous parviendrez enfin à les comprendre, le titre est bourré de surprises de ce genre, ce qui ne le rend que meilleur !

Le sound design de Bad Dream: Coma est un de ses gros points forts, vous allez entendre différents thèmes qui accompagneront votre avancée à la perfection dans chacun des environnements, et des bruitages effroyablement réalistes. Au tout début du jeu par exemple, l’orage qui gronde va accentuer le sentiment de malaise que les croassements de corbeaux et les craquements des bâtiments vont irrémédiablement créer chez vous, jusqu’à ce que le silence total rende ce sentiment encore plus terrifiant. Quoi que vous fassiez, vous serez toujours à fleur de peau avec l’impression d’entendre quelqu’un ou quelque chose se déplacer près de vous, entre le bruit des oiseaux, des animaux, des insectes, ou d’autres choses… La musique va à son tour provoquer la peur, en jouant des sons inattendus, comme quelques notes de piano ou le frottement d’une corde de violon.

Enfin, la direction graphique n’est pas non plus en reste, loin de là. Tout est dessiné à la main, au crayon noir sur un fond sépia, comme un vieux parchemin, et quelques notes de rouges apparaissent parfois pour faire ressortir le sang, influençant atrocement vos sens. Les traits sont simples mais détaillés, chaque lieu est dessiné avec le même soin, et certains vont vous marquer davantage, comme le cimetière et son macabre épouvantail qui a l’air de s’être déplacé à chacun de vos passages…

Bad Dream: Coma est assuré de vous terrifier le temps d’une soirée. Il faudra compter environ 4h pour arriver au bout de votre première partie, voire 5 si vous avez un peu de mal avec les puzzles, mais le jeu sait comment vous attirer et vous faire rejouer pour vous en apprendre toujours plus sur lui, et pour vous faire découvrir toutes les fins qu’il a à offrir.

Le soft ne comporte pas de jump scares, je le dis pour rassurer les plus peureux, mais la peur est ici psychologique, tout est malaisant, l’ambiance est pesante, mais effroyablement attirante, vous empêchant de lâcher prise, c’est véritablement un cauchemar duquel il est fort difficile de s’échapper…

Si vous aimez les point’n click et que vous recherchez une aventure macabre, Bad Dream: Coma est le jeu parfait pour vous. Vos décisions vont avoir un impact sur le déroulé de l’aventure, et cela vous poussera à rejouer encore et encore pour découvrir toutes les fins possibles, malgré l’ambiance glauquissime à souhait et la terreur psychologique que le titre peut inspirer. Appuyé par une direction artistique maîtrisée à la perfection, il s’agit ici sans aucun doute du meilleur jeu que Forever Entertainment a pu nous offrir jusqu’à présent, alors si vous êtes anglophones n’hésitez pas une seule seconde !

Test réalisé par Natingle42 sur une version offerte par l’éditeur
N’hésitez pas à soutenir le site en effectuant vos achats via nos liens sponsorisés
Retrouvez nous sur :
Partagez sur vos réseaux

Laisser un commentaire