Test : Balan Wonderworld (démo) sur Nintendo Switch

Test : Balan Wonderworld (démo) sur Nintendo Switch

Genre : Aventure, plateformes
Langues : / Sous-titres : Allemand, Anglais, Espagnol, Français, Italien, Japonais, Coréen, Néerlandais, Portugais, Russe, Chinois
Développé par BALAN COMPANY
Édité par SQUARE ENIX
Sortie France : 26/03/2021
Prix : 59.99€ sur l’eShop, 54.99 € version boîte 
Taille : 7143.00 MB
Joueurs : 1-2 (la version démo suppose un multi en local)
Age minimum : 7

Site Web Officiel

BALAN WONDERWORLD se déroule dans le cadre du théâtre de Balan (évidemment) dirigé par son énigmatique maître de cérémonie.

Léo et Emma, deux adolescents, deviennent les protagonistes de cette “histoire” et acteurs malgré eux de cet étrange monde imaginaire : le Wonderworld.

Rien d’anormal jusque là. Une tempête rien de plus ordinaire …

Ce monde parallèle entremêle les souvenirs heureux (où émotions positives) se mêlant à la valse des préoccupations et des sentiments négatifs. Tout cela pour dire que le but de ce chapitre est de rétablir l’équilibre des cœurs des personnes perdues ou égarées émotionnellement..

Je crois que c’est un boss. Ce matin un lapin …

Bémol de la version démo : on aimerait avoir plus de clarté sur l’histoire car en suivant simplement les cinématiques du jeu nous n’arrivons pas à cette conclusion (écrite par Nintendo).

Après la cinématique de lancement du jeu, vous choisissez d’incarner Léo ou Emma (4 designs chacun).

S’ensuit votre téléportation dans le Wonderworld, une île flottante dans un monde parallèle où vivent des petits êtres craquants : les Tims (peluches multi couleurs).

Ça ne vous rappelle rien cette scène (pingouin) ?

Différentes allées contournent ce monde accompagnées de leur portail pour y accéder (allant du chiffre 1 au chiffre 6 (selon la démo)).

Une fois ce dernier franchi, une seule commande se propose à vous. Finalement, quasiment toutes les touches de votre manette s’y rapporte : l’action.

La classe. On l’a ou on ne l’a pas …

A l’état normal, l’action permet de sauter (et d’avancer bien sûr). Pour venir à bout du niveau et de ses obstacles vous devrez vous équiper de costumes spéciaux, conférant chacun un pouvoir différent. L’action prendra tout son sens : on converti le saut par l’extension de son corps, on peut s’envoler, mais aussi lancer des poings fulgurants ou même se jeter sur l’ennemi en mode kung-fu !

Et ça fait “bim, bam, boum” !.

Dans la version démo il n’y a pas beaucoup de cinématiques, de paroles ou d’inscription concernant l’histoire. Libre à chacun de comprendre ce qu’il s’y passe. Finalement, une petite pensée nous vient pour “Super Mario 64” dans lequel on avait le domaine de Peach (ici l’île flottante) et des portes à franchir (portails) pour participer aux niveaux (actes).

Bémol de la version démo : l’action manque de sens et “sauter” ne devrait pas être considéré comme tel. On peut posséder 3 costumes de pouvoir par niveau, mais le changement n’est pas des plus rapide, ni optimal surtout en combat.

Souvent critiqué selon la console sur laquelle le joueur joue, ici, avec la Nintendo Switch les décors sont plutôt bons, mais, comme à notre habitude, un peu saccadés voire pixélisés.

On connaît le potentiel de la Nintendo Switch et ses performances, nous ne nous arrêterons pas dessus. Les mondes et leurs décors sont, dans le genre, sympathiques, hauts en couleurs mais quelque peu enfantins…il faut se l’avouer ! A certains moments vous aurez l’impression d’être un nain de jardin dans un champs sur une plateforme dans les airs, surveillé par son fermier géant.

C’est qui le roi de la ferme ?

Les éléments du décor ont peu d’interactions ou alors nous n’avons pas le costume adéquat au moment donné. Les mécaniques du jeu ont l’air intéressantes et nous avons hâte de les découvrir au travers du jeu final.

Par contre les cinématiques sont fluides et agréables à regarder. Balan maîtrise l’art du show à notre arrivée dans le jeu!

Quand tu maîtrises tes émotions (si, si) …

Au niveau de la bande-son c’est un perfect ! Nul doute ne se fait avec un production / édition des génies de Square Enix. Par contre, attendez-vous à un langage de “SIMS” via des onomatopées pour les dialogues …

Bémol de la version démo : pas de bug spécifique à ce jour.

Il semblerait qu’il y ait 6 niveaux composés chacun de 2 actes + 1 boss. Finalement le jeu peut se finir assez rapidement. Surtout si l’histoire reste aussi énigmatique.

Pour prolonger cela, au travers des actes il faudra récupérer des diamants (jaune, violet, rouge, bleu) afin de pouvoir nourri les tims dans le wonderworld.

Je ressemble à une montre et j’escalade des rouages. C’est quoi la prochaine étape ?

A quoi nous servent ces joyaux ? Nourrir nos petites bêtes pardi ! On s’aperçoit que dans le monde principal (le hub) un nombre de Tom’s apparaît (ce dernier se réduit de temps en temps ne sachant pas pourquoi…).

Les Tims, une fois nourris peuvent pondre des œufs et donner naissance à des nouvelles peluches. Néanmoins ils peuvent également être utilisés pour faire monter le chiffre de l’attraction principale…

Fête foraine du jour, bonjour

Optionnel : Il vous faudra retrouver Balan à travers le monde pour déclencher une cinématique et gagner une statuette de lui-même. 7 statuettes sont à récupérer dans chaque niveau (appelé Acte) et 3 dans celui du Boss de monde.

Les énigmes ne sont pas des plus compliquées dans ce jeu, il faudra néanmoins le costume adéquat.

Esquiver des boulets, toute ma vie

Bémol de la version démo : on ne comprend pas la vraie fonction support des Tims, on ne sait pas à quoi sert l’attraction centrale et le box de changement de costumes (soit disant +80) n’est pas accessible constamment.

Balan Wonderworld sur Nintendo Switch est un beau jeu avec beaucoup de potentiel. Les joueurs aguerris ou habitués à des plates-formes type Super Mario et Mario Galaxy (notamment) vont s’ennuyer sur cet opus.

Il reste assez infantile dans les costumes, les musiques choisies, les chorégraphies (oui ils dansent souvent et on ne sait pas vraiment pourquoi) et dans certaines cinématiques.

Pour ceux qui n’ont pas peur de retrouver leur âme d’enfant dans un monde imaginaire ou pour ceux qui aiment se déguiser en bébêtes à superpouvoir, ce jeu est fait pour vous !

 

 

Facebooktwitterredditpinterestmail

Laisser un commentaire