Test : Bayonetta 3 sur Nintendo Switch

0 0 votes
Évaluation de l'article

Test : Bayonetta 3 sur Nintendo Switch

Test : Bayonetta 3 sur Nintendo Switch

Genre : Action, Aventure, Hack’n’slash
Développé par PLATINUM GAMES
Édité par NINTENDO et SEGA

Langues : Anglais Sous-titres : Anglais, Allemand, Français, Espagnol, Italien, Russe

Sortie France : 28/10/2022
Prix : 59.99€ sur l’eShop, 44.99€ version boîte
Taille : 14723,XX MB
Joueurs : 1 (solo mode)
Age minimum : 16

Site Web Officiel

SCENARIO

Bayonetta ? 

Faut-il encore présenter la plus célèbre et la plus stylée sorcière du monde Nintendo ?

Bayonetta, de son vrai nom “Cereza”, est l’enfant né d’une mère sorcière de l’Umbra (Rosa) et d’un père sage de Lumen (Balder). Les lois sacrées interdisent les liaisons entre ces deux factions qui sont et resteront ennemies. Pourtant la loi du coeur a remporté sa plus belle victoire avec sa naissance.

Le temps passa et les épreuves avec. (Bayonneta 1 et Bayonneta 2) Ce qui a amené notre chère sorcière à être l’une des dernières survivantes de leur clan, en compagnie de sa fidèle amie : Jeanne.

Le premier opus cible une histoire de famille, le second la résurrection d’une amie et le troisième se délie des rencontres anges et démons et débloque un effet de mode …

Le multivers

Avec ce nouveau titre, Bayonetta se voit plonger dans le multivers (univers parallèle ayant chacun un lien de cause à effets, les uns des autres) qui se voit menacé par un nouvel ennemi.

L’arrivée d’une alliée “Viola” va donner un nouveau souffle au clan Umbra, qui manque cruellement de membres dotés des facultés propres aux sorcières (puissance, arrêt de temps, invocation et … danse compulsive) !

C’est justement ce personnage qui, voyant son monde se détruire sous ses yeux face à Singularity , décide de se téléporter dans un nouvel univers, afin d’en retrouver la gardienne et de la prévenir que cet antagoniste et ses fidèles Homonculus sont en route pour anéantir / absorber tous les mondes, dans le but de régner sur le multivers.

Dans ce périple Bayonetta pourra compter sur ses fidèles alliés de toujours, mais également profiter des bouleversements dans l’espace temps pour en retrouver d’autres.

 

GAMEPLAY

Style to steal … or kill !

Avec le système de multivers, Bayonetta va traverser de nombreuses instances et développer de nouveaux pouvoirs, armes et invocations.

  • Instances : chaque morceau de l’histoire se caractérise par un nouveau niveau. Avec l’appel au multivers, il n’y a plus aucune limite à l’imagination des studios Planitum Games ! Il n’existe pas de mini-map et vous vous rendrez vite compte que les instances paraissent légères, mais possèdent un fond (contenu) exponentiel. Certains niveaux se joueront avec Jeanne en mode sidescrolling (gauche/droite), ce qui crée une sorte de mini-jeu dans cet opus !

  • Déplacements et combats :

    • votre personnage s’accorde et s’harmonise avec l’arme / équipement que vous choisissez. Chacune d’elle permet de débloquer un mouvement / déplacement spécial (super saut, bloc dans les airs, tisser sa toile, etc.) pour se mouvoir plus rapidement et fluidité dans l’espace et les batailles. Il va donc falloir finir le jeu pour retourner dans les niveaux précédents et récupérer “plus facilement” les objets manqués.

    • lorsque le combat s’annonce, c’est un plaisir de prendre le contrôle de notre charismatique sorcière, et ce, pour deux points. Le premier, vous le connaissez via les deux précédents titres : le perfectionnisme et le style des différents combos qui se présentent à vous ! Pas le temps de s’ennuyer, on réfléchit et on agit pour faire virevolter Bayonetta en combat. Le second, vous allez le découvrir, c’est le système d’invocation des démons ! Et oui, Bayonetta a rencontré Yuna en chemin qui lui a appris à manier 3 invocations lors de ses batailles ! Enfin, plus besoin d’attendre l’apothéose pour faire appel au jeu de jambes de Madama Butterfly ou au souffle ardent de Gomorrah !

    • Apothéose (climax) et les punitions sont bien évidemment toujours au rendez-vous afin de finir les ennemis (lambda) ou les boss avec grande classe , sadisme et humour noir ! Ne loupez pas la QTE (quick time event : sélection de bouton dans un délai imparti) afin de les déclencher et d’en apprécier la cut-scene !

Certaines instances imposeront le changement de personnage et vous quitterez Bayonetta pour Viola : guerrière à l’épée possédant un seul démon “Chouchou”, mais ayant tout de même les aptitudes d’arrêt de temps et de contre (bouclier). A vous de voir si vous appréciez les moments passés en sa compagnie …

Aussi, on est presque sur un jeu en action-rpg, avec un “arbre” de compétences propre à chaque arme et à chaque démon qui l’accompagne !

 

GRAPHISMES ET BANDE-SON

Level-up !

Ces 8 années d’absence furent longues, mais nécessaires.

Avec le dernier opus sorti en 2014 sur Wii-U, puis sur Nintendo Switch, les studios ont décidé de frapper fort (avec la puissance maximale autorisée de notre console hybride) avec Bayonetta 3!

Important : pour les jeunes joueurs, le mode “petit ange” (anti violence / nudité) est proposé afin de modifier les vêtements suggestifs et les effets de sang, pour les joueurs mineurs n’ayant pas l’âge requis / recommandé par le sigle PEGI (16).

Les phases d’instances et de cinématiques s’entremêlent, dans cet environnement multivers, pour notre bonheur visuel. Les développeurs ont une fois de plus misé sur l’humour, le charisme et l’esthétique afin de créer un bijou auprès de sa direction artistique.

La fluidité des mouvements, la classe et les combos des différentes vidéos, ne nous laisse pas indifférent au charme de la sorcière. Finalement, il semblerait qu’elle nous ait bel et bien jeté un sort !

Rappel : la version “prise en main” (et non celle du block TV) est assez limitée dans le système visuel de gameplay / combat, où les pixels sont plus que présents. Pour les cinématiques, aucune problématique !

Norihiko Hibino Takahiro, Naofumi Arada et tous leurs copains sont de retour avec les musiques emblématiques de la légendaire Bayonetta, mais également avec de nouveaux sons venant accompagner les différents environnements visuels du multivers : la chine féodale, Paris ou New-York de nos jours, des étendues désertiques de l’époque de l’Égypte ancienne, les caves enneigées, etc.

 

CONTENU ET DUREE DE VIE

La chasse au trésor est ouverte !

Avec Bayonetta 3, vous pouvez vous concentrer sur l’histoire principale et finir ce titre en une dizaine d’heures en mode facile ou normal. Avec le mode difficile puis le mode apothéose (finir le jeu une fois) vous augmenterez considérablement le nombre d’heures nécessaires.

Afin d’approfondir la durée de vie de votre jeu, vous pouvez également vous concentrer sur les zones d’explorations (de chaque instance) ! Beaucoup plus vaste qu’auparavant, certains pouvoirs (équipements) seront nécessaires pour accéder à de nouvelles zones pour récupérer de multiples objets ou attraper vos animaux de compagnie (crapaud, chat, corbeau).

De nombreux éléments dynamiques des décors permettent de récupérer des objets (guérison de vie ou de magie, mais aussi des pièces et autres consommables). Les pièces récupérées dans chaque monde et à la fin de chaque instance deviendront monnaie d’échange au bar des enfers. C’est dans ce lieu particulier que vous pouvez acheter des accessoires de combats, mais aussi des tenues et la personnalisation d’équipements (couleur des cheveux, des lunettes et des costumes).

En terme de contenu, plusieurs instances possèdent ses propres énigmes (sans grandes difficulté), ainsi qu’un flux de téléportation de combat (défi à réaliser pour obtenir des pierres de lune ou des cœurs de sorcière), un flux de téléportation vers un portail angélique (combat avec les ennemis du premier opus pour récupérer des orbes de personnalisation : les halos).

Donc si vous souhaitez finir le jeu à 100%, il faudra récupérer les éléments types trophées de chaque lieu (+ quêtes), ainsi que les 3 animaux domestiques de Bayonetta (les trois larmes d’Umbra), sans oublier de réussir les défis imposant une arme spécifique …

En finissant le jeu, un mode arcade et une nouvelle arène se débloque : l’épreuve des sorcières !

La trilogie se complète. Prendre le contrôle de la sulfureuse sorcière Bayonetta c’est s’assurer une partie de plaisir ! Le jeu est rempli d’humour, d’amour, de cinématiques dynamiques et de rebondissements ! A cela s’ajoute la découverte de toutes les Bayonetta du multivers, du pouvoir de Luka et des petits secrets de Viola !

Test : Bayonetta 3 sur Nintendo Switch

8.2

SCENARIO

7.5/10

GAMEPLAY

9.0/10

GRAPHISMES

8.0/10

BANDE-SON

9.0/10

CONTENU ET DUREE DE VIE

7.5/10

Les plus

  • Les nouvelles armes
  • La fusion démonique
  • Les invocations en combat
  • L'humour, toujours !

Les moins

  • Le gameplay de Viola
  • L'absence de personnage supplémentaire (Jeanne)
  • Les bugs mineurs
  • Les effets de pixels en mode portable
Facebooktwitterredditpinterestmail
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires