Test : Candleman sur Nintendo Switch

Test : Candleman sur Nintendo Switch

Genre : Aventure, RPG, Action, Casse-tête
Langues : Anglais Sous-titres : Allemand, anglais, espagnol, français, italien, japonais, coréen, néerlandais, portugais, russe, chinois
Développé par Spotlightor Interactive
Édité par Indienova
Sortie France : 03/10/2019
Prix : 13,99€ sur l’eShop
Taille : 1559,23 Mo
Joueurs : 1
Age minimum : 3

Site Web Officiel

Miroir, mon beau miroir, qui suis-je ?

Une petite bougie est allumée, éclairant les ténèbres alentour. Mais elle s’interroge aussi sur sa raison d’être, et pourquoi elle brûle.

Notre petite bougie courageuse

Aussi, malgré les difficultés rencontrées elle va entamer un voyage, au cours duquel elle devra franchir de nombreux obstacles, pour atteindre la lumière et obtenir la réponse aux questions qu’elle se pose.

Que la lumière soit

Candleman nous raconte donc l’histoire de cet être de cire,courageux et prêt à braver les ténèbres malgré les difficultés qui seront de deux ordres.

Tout d’abord, les obstacles. Trous, pièges, pics et autres dangers vont joncher les différents niveaux qu’il faudra parcourir. Mais ce n’est pas tout, car malgré sa témérité notre héroïne ne peut faire que deux choses : sauter et brûler. Si la première action est illimitée, la deuxième ne dure qu’une dizaine de secondes. Et au fur et à mesure que la flamme brille, la cire fond, diminuant d’autant la taille de la bougie.

Des bougies dans les ténèbres

Heureusement pour notre protagoniste, d’autres sources de lumière existent. Rayons ou fleurs phosphorescentes seront autant de précieux alliés. Et d’autres congénères seront également plus ou moins cachés, servant pour certains à la fois de source d’éclairage et de points de sauvegarde.

Il faudra donc bien jauger l’utilisation de la cire et ne pas être trop gourmand, car on se brûlerait les ailes, demandant de recommencer depuis le dernier point de sauvegarde. Le jeu est cependant très généreux en vie, permettant de tenter une dizaine de fois le niveau avant de retourner au menu. Et à chaque essai, la bougie est comme neuve, pouvant de nouveau brûler pour les (courtes) dix secondes.

De plus, les niveaux sont assez rapides, et le chemin pour atteindre la sortie n’est jamais caché.

Une direction artistique brillante

Bougie oblige, le titre repose sur un jeu d’ombres et lumières très réussi. Bien que manquant un peu de variété, les environnements sont très beaux, avec de nombreux détails et une ambiance qui passera des ténèbres inquiétantes à une bibliothèque magique, baignée par la lumière de la lune. Les développeurs ont également travaillé sur les angles de caméra, le jeu alternant les vues suivant la situation.

Une source de lumière chassant les ténèbres

L’ambiance sonore renforce également ce côté un peu inquiétant, avec très peu de musique, mais beaucoup d’effets sonores. Bouteille qui glisse, crissement d’une chaîne… autant de sons crispants quand on se déplace dans une obscurité plus ou moins complète.

Court mais chaleureux

À l’origine développé par un studio chinois lors d’une game jam, basé sur le principe d’une limite de dix secondes, Candleman propose sur Switch la version augmentée, avec trois chapitres supplémentaires. Cependant, pour parcourir la dizaine de niveaux que comporte le titre, quelques heures suffiront.

Une bougie à trouver

Les énigmes sont bien ficelées, mais relativement simples, de même que le chemin pour atteindre la sortie. Trouver toutes les bougies cachées dans le niveau pourra s’avérer un peu plus délicat, même si la récompense a son charme : en effet, cela débloque une petite phrase à la suite du nom du stage, créant comme un poème.

Cependant, la traduction française souffre de tournures un peu étranges, et une partie de ce que raconte la narratrice n’est pas traduit.

Candleman n’est pas un jeu qui se veut une expérience incroyable, mais il a indéniablement son charme. Jouer une bougie à la durée de vie éphémère, ne pouvant que sauter et brûler, pouvait sembler bizarre. Mais Spotlightor maîtrise son sujet, avec des énigmes et des idées de gameplay très intéressantes, dans une ambiance tirant à merveille partie des ombres et lumières.

Un peu plus de contenu, et des niveaux moins balisés, rendraient l’aventure encore meilleure. Mais celui qui cherche une histoire courte, simple mais chaleureuse, ayant presque l’air d’une fable trouvera son bonheur.

 

Test : Candleman sur Nintendo Switch réalisé par Marron sur une version offerte par l’éditeur
N’hésitez pas à soutenir le site en effectuant vos achats via nos liens sponsorisés
Retrouvez nous sur :

Laisser un commentaire