Test : Capcom Arcade 2nd Stadium sur Nintendo Switch

0 0 votes
Évaluation de l'article

Test : Capcom Arcade 2nd Stadium sur Nintendo Switch

7.6

SCENARIO

7.0/10

GAMEPLAY

8.0/10

GRAPHISMES

7.5/10

BANDE-SON

7.5/10

CONTENU ET DUREE DE VIE

8.0/10

Les plus

  • Une sélection diversifiée
  • Des jeux connus et moins connus
  • Une ambiance salle d'arcade au top
  • De nombreux paramètres de jeu

Les moins

  • Pas de mode multijoueur en ligne
  • Pas de bonus complémentaire

Test : Capcom Arcade 2nd Stadium sur Nintendo Switch

Test : Capcom Arcade 2nd Stadium sur Nintendo Switch

Genre : Arcade, Action, Jeux de tir
Langues : Multilingue
Développé & Édité par Capcom
Sortie France : 22/07/2022
Prix : 39,99€ sur l’eShop
Taille : 1515 MB
Joueurs : 1-4
Age minimum : 12+

Site Web Officiel

INTRODUCTION

Le premier épisode de la série Capcom Arcade Stadium est sorti le 18/02/2021, et les amateurs d’arcade attendaient le second volet avec impatience. Avec Capcom Arcade 2nd Stadium, c’est l’occasion pour le géant nippon de remettre en lumière ses classiques des années 80 et 90 ainsi que des licences devenues cultes (Street Fighter, Megaman…). Nous voilà donc avec une kyrielle de nouveaux jeux d’arcade, et autant dire qu’il y en a pour tous les goûts.

Tir : Sonson, Savage Bees, Gan Sumoku, The Speed Rumbler, Hyper Dyne Side Arms, 1943 Kai Midway Kaisen, Last Duel, Eco Fighters

Combat : Street Fighter, Saturday Night Slam Masters, Darkstalkers The Night Warriors, Night Warriors Darkstalkers’ Revenge, Street Fighter Alpha Warriors Dreams, Steet Fighters Alpha 2, AKA Vampire Savior The Lord of Vampire, Super Gem Fighter Mini Mix, Street Fighter Alpha 3, Hyper Street Fighter 2 The Anniversary Edition

Action : Hissatsu Buraiken, Black Tiger, Tiger Road, Led Storm, AKA Magic Sword, Three Wonders, AKA The King of Dragons, Knights of the Round, Megaman Power Battle, Megaman 2 The Power Fighters

Puzzle : AKA Block Block, Pnickies, Super Puzzle Fighter 2 Turbo

Sport : Capcom Sports Club

GAMEPLAY

Capcom n’a pris aucun risque dans la retranscription de ses jeux. On se retrouve en effet avec une présentation similaire au premier volume. En effet, on rentre dans la salle d’arcade, on choisit sa borne, son jeu, et c’est parti ! Ce n’est pas un reproche, bien au contraire, puisqu’on reste sur la même ligne de conduite. Le joueur habitué à la formule ne devrait donc pas être dépaysé.

Commençons avec les jeux de tir. Nous retrouvons avec plaisir les shoot ’em up de l’époque comme le militaire 1943 Kai (série des 19XX) en scrolling horizontal, les robots de Hyper Dyne Side Arms ou encore les combats futuristes de The Last Duel. Dans notre bolide, nous tirons sur tout ce qui bouge et récupérons des power-up qui nous permettent de décupler notre puissance. Mais ne mettons pas de côté le run ‘n gun car Gan Sumoku (Gun Smoke chez nous) est son représentant. En plein Far West, nous incarnons un Cow-Boy qui se fraie un chemin en tirant au pistolet sur tous les loubards sortis des Saloon.

Côté jeux de combat, nous sommes plutôt servis. D’une part, parce que nous avons l’excellent Vampire Savior, d’autre part parce que nous retrouvons de nouveau du Street Fighter. Après les nombreuses déclinaisons de Street Fighter 2, présents dans Capcom Arcade Stadium, nous avons ici le tout premier Street Fighter, souvent laissé de côté. Mais aussi la série complète des Steet Fighter Alpha, racontant l’origine de nos combattants préférés.

Classés action, nous découvrons quelques jeux de course comme Led Storm, où nous contrôlons une voiture sur une route futuriste pavée d’obstacles ou The Speed Rumbler avec de nombreuses phases d’action. Il y a de l’aventure également avec Tiger Road ou Black Tiger, le premier avec un moine shaolin, le second avec des guerriers munis de haches ! Enfin, car il ne faudrait pas les laisser de côté: les deux jeux Megaman The Power Battle s’offrent à nous. Ici, pas de plateformes, nous affrontons directement le boss en 1 contre 1, obtenons son pouvoir, puis allons nous battre contre le suivant.

Les puzzle game sont aussi les bienvenus sur cette compilation, avec AKA Block Block, un casse-brique classique, mais aussi Pnickies et Super Puzzle Fighter 2 Turbo, inspirés par Puyo Puyo. C’est plutôt rigolo de voir une version miniature de Ryu dans des puzzles colorés mignons.

GRAPHISMES ET BANDE-SON

Encore une fois, Capcom a mis le paquet sur cette compilation. Il souhaite donner l’impression aux joueurs d’être dans une vraie salle d’arcade. Dès l’intro, nous nous retrouvons face à plusieurs bornes, et comme à l’époque, avec l’embarras du choix. Une fois le premier jeu sélectionné, il est possible de paramétrer tout un tas d’options d’affichage.

Le plus intéressant est l’habillage façon borne à l’ancienne. Très adapté en mode docké, cela l’est moins en mode portable (et encore plus sur Switch Lite) puisqu’une bonne partie de l’écran est tronquée. Sur télévision, en revanche, c’est un vrai régal pour les yeux. En plus de ça, on peut switcher de bornes comme bon nous semble. On s’y croirait !

Pour avoir le feeling à l’ancienne, nous pouvons activer les scanlines ou simuler l’affichage d’un moniteur à tubes cathodiques avec ses déformations. Autant de filtres qu’il est possible de régler selon ses préférences.

Si l’image donne envie, la bande-son est tout autant adaptée. Les synthés grandiloquents de la salle d’arcade accompagnent le son des machines. Pew pew pew des jeux de tirs, cris de douleurs des ennemis frappés par les coups de notre protagoniste, bruits des boutons et des pièces insérées…un must-have.

CONTENU ET DUREE DE VIE

A l’instar du précédent volume, la collection n’est pas complète lors de l’achat. Nous avons le set de base, c’est à dire l’ambiance salle d’arcade avec les bornes, mais les jeux ne sont pas installés. Seuls Sonson et Gun Smoke sont présents car offerts. Il faut alors passer par l’eShop pour obtenir 3 bundles de 10 jeux afin de posséder les 32. L’ensemble est éclectique et permettra à tout un chacun de choisir son pack préféré. Si vous voulez tout posséder, sachez que la collection complète coûte 39.99€ pour 1.25€ le jeu environ.

Si Capcom a beaucoup misé sur son affichage, il a aussi intégré des fonctionnalités plutôt sympas. Tout d’abord, la possibilité de lancer le jeu en anglais ou en japonais. On peut ensuite décider du nombre de vies, de la difficulté, de notre résistance, et de la vitesse du jeu. Comme souvent sur de l’émulation, la sauvegarde est disponible à n’importe quel moment. On pourra ainsi mettre de côté une partie pour la reprendre plus tard, sans avoir à tout finir d’une traite. Il y a aussi un système de “rewind”. On rembobine le jeu au moment critique pour éviter la mort. C’est très pratique, surtout dans les shoot ’em up qui, souvent, nécessitent d’obtenir un équipement solide pour terminer les niveaux.

On a de plus un système de points et de défis, permettant d’affronter les joueurs du monde entier selon certains critères. Chaque jeu a aussi son petit manuel, que l’on peut consulter avant de commencer une partie. Et enfin une vidéo de présentation de Capcom en guise de bonus. Mais nous n’avons toujours pas de fonction multijoueur en ligne ni de bonus complémentaires. Peut-être aurons nous tout ça sur le tout dernier volume, en guise de conclusion ?

Capcom nous offre de nouveau une collection de qualité. Dans la digne continuité du premier volume, Capcom Arcade 2nd Stadium met à disposition des classiques du genre tout en mettant en avant des pépites méconnues. C’est suffisamment diversifié pour attirer le joueur nostalgique mais aussi le néophyte qui souhaite se plonger dans l’ambiance des années 80 et 90. En plus, tout est fait pour ! Grâce à la salle d’arcade, la personnalisation des bornes, jusqu’à l’impression d’insérer sa pièce dans la machine, on a de quoi passer de très bons moments de retrogaming. Voici donc une très bonne compilation.

Facebooktwitterredditpinterestmail
S’abonner
Notification pour
guest

0 Commentaires
Commentaires en ligne
Afficher tous les commentaires