Test : Car Mechanic Simulator Pocket Edition sur Nintendo Switch

Test : Car Mechanic Simulator Pocket Edition sur Nintendo Switch

Genre : Simulation, job simulator
Langues : Français, Anglais, Allemand, Espagnol, Italien, Portugais, Italien, Portugais, Russe
Développé par Red Dot Games
Édité par Ultimate games
Sortie France : 27/09/2019
Prix : 19,99€ sur l’eShop, pas de version boîte
Taille : 2082,47 Mo
Joueurs : 1
Age minimum : 3 ans

Site Web Officiel

La « Pocket Edition » de Car Mechanic Simulator est en fait la version 2015 du jeu désormais connu de Red Dot Games. Les habitués de la série, la connaissant déjà bien sur PC, ne seront donc pas dépaysés. Le soft vous met dans la peau d’un garagiste qui, comme son nom l’indique, répare des voitures. Première chose à savoir pour les amateurs de bolides : les licences des constructeurs ne sont pas disponibles, il n’y a donc que des modèles imaginaires proposés à la réparation.

Voilà le bureau du jeune professionnel que vous êtes : le téléphone permet d’accepter des missions de réparation et l’ordinateur d’acheter des pièces détachées.

Car Mechanic Simulator se veut un jeu de simulation de mécanique auto : par conséquent, n’y cherchez pas le fun absolu. Il s’agit principalement d’effectuer des tâches, de la simple vidange au début du jeu, jusqu’au changement du moteur. Chaque ordre de réparation vous détaille les problèmes du véhicule avec directement la liste des pièces à remplacer. Plus on avance dans le jeu et plus la difficulté monte, ces informations se font ensuite rares et il faut chercher par soi-même, avec la description du propriétaire.

Une réparation qui s’annonce coûteuse pour le propriétaire !

Pour entrer davantage dans les détails, le titre se joue en vue FPS, dans laquelle on tourne autour de la voiture après l’avoir installé dans la partie souhaitée du garage, en fonction des outils dont on a besoin. Principalement, il s’agit de savoir si l’on doit lever le véhicule au moyen d’un pont ou non. Ensuite, il faut tourner autour de la voiture pour sélectionner la partie souhaitée puis naviguer entre les différentes pièces afin de trouver la bonne. Comme dans la réalité, il sera nécessaire de démonter de nombreuses choses pour avoir accès à celle qui cause la panne et la changer. Il est possible aussi de tenter de réparer les pièces défectueuses après en avoir acquis la compétence.

La pièce usée a le plus souvent un aspect rouillé qui permet de la reconnaître

Le premier point déconcertant du gameplay est que, pour des raisons techniques et probablement de jouabilité, les durites et câbles ne sont pas représentés dans le jeu. Ainsi, il suffit le plus souvent de dévisser les écrous qui tiennent la pièce. D’une part, cela casse un peu l’effet technique et simulation et d’autre part, cela rend le jeu plutôt monotone. On ne fait bien souvent que dévisser – remplacer – revisser dans une réparation et c’est un peu dommage. Tout cela sans parler de petit soucis de jouabilité, en particulier quand il faut démonter des petites pièces qu’on arrive mal à attraper avec le curseur (les bougies !).

 

Côté technique, le soft bénéficie d’une réalisation assez moyenne, surtout au niveau des textures du garage. De la même façon, le détail des peintures ou pièces mécaniques n’est pas toujours au mieux. C’est bien dommage en sachant que c’est ce que l’on voit dans la majeure partie du jeu. Dans le même ordre d’idée, le temps de chargement au lancement est ridiculement long ! C’est à tel point qu’on croirait presque que la console a crashé. Enfin, côté bande-son, rien d’extraordinaire non plus : beaucoup de musiques électroniques, sans possibilité de choix. Toutefois elle s’accorde bien avec l’ambiance du titre.

Le type de véhicule qu’on retrouve le plus souvent ressemble à de vraies voitures sans mentionner de marques réelles

Il est difficile d’évaluer le contenu d’une telle simulation. Tout dépend de votre attrait pour la mécanique au départ : le jeu est très répétitif et devient vite lassant au bout de quelques heures. En revanche, il a un côté reposant qui fait qu’on est souvent tenté par une petite partie en mode portable. Par contre, au niveau des longues sessions de jeu, c’est plus compliqué. Autant le dire directement, si vous n’avez pas de connaissances de base en mécanique, il est toujours possible de jouer et même d’apprécier le jeu. Par contre, cela vous prendra pas mal de temps pour identifier les pièces si vous ne possédez pas le vocabulaire de base. Où chercher le servo-frein ou encore par quel côté démonter un vilebrequin si vous ne voyez pas ce que c’est ?

Vous rêviez de remplacer vous-même l’embrayage vieillissant de votre voiture ? C’est le moment de noter la procédure !

Car Mechanic Simulator Pocket Edition est un job simulator qui a ses défauts mais qui saura séduire les amateurs de mécanique auto. Il demeure un jeu distrayant, bien que répétitif à la longue. C’est tout de même un peu dommage que la base utilisée pour le portage sur Switch ne soit que celle de 2015. On aurait aimé bénéficier des nouveautés intégrées dans la version 2018 !

 

Test de Car Mechanic Simulator Pocket Edition sur Nintendo Switch réalisé par Akuma Sennin sur une version offerte par l’éditeur
N’hésitez pas à soutenir le site en effectuant vos achats via nos liens sponsorisés
Retrouvez nous sur :

Laisser un commentaire