Test : Claws Of Furry sur Nintendo Switch

Claws of Furry

Genre : Action, Arcade, Plateformes
Langues : Anglais, Français, Allemand, Italien, Espagnol, Portugais, Chinois
Développé et édité par Terahard Studios
Sortie France : 09/08/2018
Prix : 9,99€ sur l’eShop
Taille : 1910,51 Mo

Site Web Officiel

Chatpristi, le pauvre ninja débutant que vous êtes voit son maître arraché du dojo dès les premières minutes de jeu. Qui a osé faire cela ? Un horrible chien qui s’attaque au pauvre chat-ninja. Accompagné de ses vils rats, il vous met clairement au défi de l’anéantir. Ni une, ni deux, vous vous mettez en route pour le retrouver. L’histoire de base est un prétexte qui n’a pas vraiment d’importance dans ce jeu.

 

C’est tout un bestiaire d’animaux que vous croiserez sur votre route. Tous très vite reconnaissables, cela permet d’anticiper les attaques de chacun après les avoir rencontré une première fois.

Plusieurs modes de jeux s’offrent à vous. Un mode Mistigri qui consiste à enchaîner les niveaux sans avoir peur d’une mort fatidique. En effet, tel un chat et ses neuf vies, vous reprenez au début et obtenez un point de sauvegarde entre chaque.

Un mode arène qui vous permet d’affronter plusieurs vagues d’ennemies jusqu’à épuisement. Enfin, un mode Rogue qui permet au Ninja expérimenté que vous allez devenir de faire l’ensemble des niveaux sans mourir sous peine de reprendre du début.

Claws of Furry est un Beat Them All qui vous demandera de tuer chaque ennemi. Pour cela, vous pouvez sauter, esquiver et frapper avec deux coups principaux. Un gameplay qui ne révolutionne pas le genre mais se montre vite accrocheur.

Chaque level dure moins de 5 minutes. C’est donc un bonheur de s’y plonger sur sa Switch en mode portable pour des sessions courtes. Le jeu se montre vite attachant bien qu’il soit assez répétitif. Il y a une petite vingtaines d’ennemis différents que vous rencontrerez sur votre route. Chacun avec leur façon propre de vous mettre des bâtons dans les griffes.

Le jeu se veut ludique pour des parties à plusieurs, il faudra juste un peu de maîtrise et dextérité pour devenir un As des esquives.

Toutefois, tout n’est pas rose au pays des chats. En effet, on est parfois surpris par certaines hitbox (masque de collision) des personnages. La répétitivité peut se faire ressentir lors de votre aventure en solo.

Mais les chats ont-ils l’habitude de se balader seuls dans les égouts ou derrière les cuisines d’un restaurant ? Bien sûr que non ! Le jeu vous invite donc à prendre chacun un Joy-Con (jusqu’à 4 joueurs) et à vous lancer dans l’aventure. Le jeu prend alors une toute autre atmosphère. On prend plaisir à affronter les boss et ennemis ensemble ainsi que d’aller le plus loin possible dans le mode arène.

Le jeu n’est pas simple, il n’est pas rare de mourir pour essayer de tuer un nouveau boss qu’on ne connait pas encore très bien. C’est aussi là l’intérêt du jeu à plusieurs. Bien que les ennemis gagnent alors en point de vie pour vous résister plus longtemps, il devient tout de même plus simple car vous pouvez vous ressusciter les uns, les autres. Vous évitant de recommencer la cinématique du boss pour la 6ème fois en 20 minutes (Oui, c’est un petit défaut du jeu, on ne peut pas passer les Cutscenes).

La bande-son est simple, Je ne l’ai pas trouvé désagréable non plus, elle correspond plutôt bien à l’ambiance générale mais elle n’a pas l’envolé symphonique d’autres jeux plus connus.

Toutefois, le sound design est bien fait car il va vous permettre d’anticiper les attaques de certains personnages et vous évitera alors une mort certaine.

J’ai constaté quelques légers ralentissements sur le jeu et cela a plutôt eu lieu dans les menus dons mon expérience n’en a aucunement été impactée.

Enfin, la patte graphique du jeu participe pour beaucoup au bon moment passé dessus. Nous sommes face à un style proche d’un dessin animé qui ne m’a pas laissé indifférent.

Le je vous coûtera une dizaine d’euros sur Switch et pour ma part, j’ai parcouru l’aventure principale du mode mistigri en un peu plus de 4h.

Toutefois, malgré l’avoir fini, je reprendrai un réel plaisir à jouer avec des amis pour aller taper sur les crocodiles et les chiens qui vous barrent la route.

Une fois le mode aventure terminé, vous pouvez très bien vous lancer dans une course aux vagues d’arènes. Je le déconseille fortement sans un camarade ninja car vous vous retrouveriez très vite seul face à 5 ou 6 ennemis assez tenaces. Vous pouvez même tenter le mode rogue et finir toute l’aventure sans mourir sous peine de recommencer.

Par contre, si vous aimez le challenge et les sessions multijoueurs, vous avez une durée de vie de 3 ou 4 fois supérieure à la durée de l’aventure principale. Vous aurez à votre disposition différents costumes qui changent légèrement votre expérience de jeu et peuvent vous aider suivant votre façon progression (plus de mobilité, plus de vie…). Et pour tous les débloquer, il faudra aller jouer aux différents modes et ceci jusqu’à la fin de l’arène.

Claws Of Furry est un jeu je vous conseille fortement plus particulièrement si vous êtes un inconditionnel du Beat Them All en 2D avec des sessions courtes. Ce soft fera le bonheur des adeptes du multijoueurs.

Avec ses graphismes au style attachant et sa facilité d’accès, le jeu séduira chacun des membres de votre famille qu’il soit un joueur occasionnel ou assidu. Pour 9,99€, vous retomberez toujours sur vos pattes avec ce jeu.

Test réalisé par Alex Light sur une version offerte par l’éditeur
N’hésitez pas à soutenir le site en achetant vos cartes Nintendo eShop chez nos partenaires.
Facebooktwitterredditpinterestmail

Laisser un commentaire