Test : Commandos 2 – HD Remaster sur Nintendo Switch

Test : Commandos 2 – HD Remaster sur Nintendo Switch

Genre : Stratégie, Tactique
Langues : Multilingue
Développé par Pyro Studios
Édité par KalypsoMediaGroup
Sortie France : 04/12/2020
Prix : 29,99€ sur l’eShop, 29,99€ version boîte
Taille : 2298 MB
Joueurs : 1
Age minimum : 16+

Site Web Officiel

Pour les amateurs de jeux de tactique, Commandos 2 fait partie des nombreuses perles du genre. Sorti sur PC en 2001, il a révolutionné la stratégie en temps réel et inspiré certaines licences comme les Desperados ou Shadow Tactics. Presque 20 ans plus tard, le soft renait dans sa version remastered sur consoles sous l’impulsion de Kalypso Media (Tropico, Railway Empire…).

L’intrigue se passe en pleine Seconde Guerre mondiale. En 1940, l’Europe essuie le Blitzkrieg allemand et se retrouve affaiblie. L’Angleterre a échappé au pire mais redoute une invasion par le 3e Reich. Ses armées et son armement sont encore inférieurs à l’ennemi. Face à ce constat, il doit agir. L’état major allié décide donc de créer une brigade de soldats d’élite. Composée d’hommes surentrainés et capables d’utiliser tous types d’arme, elle est le seul espoir face à la montée en puissance du 3e Reich.

Commandos 2 nous propose de diriger un total de 9 soldats d’élite afin d’accomplir dix missions extrêmes aux quatre coins du monde. On retrouve avec plaisir cette bande de têtes brûlées capables de tout faire en unissant leur force.

Nous pouvons incarner un béret vert (la force brute), un voleur (capable de se faufiler n’importe où), un artificier (pour manipuler tous les explosifs), un mécano (qui peut réparer et construire tout un tas de choses), un tireur d’élite, un nageur (pouvant tuer à distance en lançant des couteaux), un espion (prend l’apparence de n’importe qui) et une femme fatale (charme les ennemis).

Ces neufs personnages ne sont pas disponibles en même temps sur une même mission. Il faut donc utiliser leurs compétences à bon escient pour remplir tous les objectifs. Par exemple, l’un peut distraire un soldat pendant que l’autre élimine discrètement deux officiers et les cache dans une pièce vide. Un autre peut profiter de ces petites combines pour installer des explosifs. Etc.

Commandos 2 est connu pour être difficile, ça l’est toujours autant sur ce remaster. En effet, tout le principe du jeu repose sur la discrétion. Une alarme déclenchée augmente le nombre d’ennemis sur le terrain. De plus, cela donne des malus pour l’obtention des médailles en fin de mission. Il faut donc être vigilant. Pour cela, un bouton permet de montrer le champ de vision de l’ennemi. Pratique pour déterminer si on est visible ou non. Ou mieux, pour savoir si le paquet de cigarettes envoyé pour faire diversion sera vu!

Chaque mission repose sur des objectifs principaux et secondaires qui peuvent être réalisés de différentes manières. Le soft nous donne effectivement certaines libertés. Par exemple nous avons le choix de tuer ou d’assommer, d’empoisonner ou de divertir, d’agir au corps-à-corps ou à distance. Les cartes sont vastes et proposent différents chemins pouvant être exploités comme bon nous semble. Mais attention aux pièges et aux snipers embusqués !

Cette version remasterisée apporte quelques modifications pour la Nintendo Switch. Ici, tous les boutons de nos Joy-Cons sont mis à contribution. Le joystick gauche permet de contrôler directement nos personnages alors qu’il fallait autrefois les diriger en cliquant avec la souris. Par contre, ce même joystick permet de courir ou de ramper (pression longue ou courte). Il n’est pas rare de se tromper en allant un peu vite et c’est la catastrophe assurée.

De plus, une combinaison de boutons permet de bouger la caméra, mais un des deux boutons correspond à la sauvegarde rapide. Plus d’une fois j’ai enregistré ma partie par mégarde au lieu de faire une rotation par la droite. Ce qui peut être très fâcheux par moment.

Enfin, il arrive de ne pas réussir à interagir avec une porte ou une caisse si nous ne plaçons pas notre commando au bon endroit. D’une, c’est une véritable perte de temps, de deux cela peut nous faire repérer par l’ennemi. Bref, le gameplay de cette version Switch s’avère souvent imprécis.

Pour autant, l’ensemble des contrôles reste assez intuitif. Tout est affiché et ne laisse peu de place à l’hésitation. On appuie sur Y pour prendre un objet utile et X pour avoir accès aux capacités de nos personnages. ZR pour choisir notre arme, ZL pour viser, ou encore L pour switcher entre chaque soldat d’élite. De ce côté là, le jeu est facile à prendre en main

Lorsqu’un remaster sort, on s’attend à ce que les graphismes soient retouchés et remis au goût du jour. Ce n’est pas tout à fait le cas sur ce Commandos 2. Certes, il y a un léger lifting et nos vaillants soldats sont légèrement plus “beaux”, mais les environnements semblent très peu refaits. De plus, on note quelques bugs dans les animations, surtout dans les transitions entre deux actions. Ainsi que quelques chutes de framerate et une légère censure dans l’affichage du sang ou des corps carbonisés par les cocktails Molotov. C’est marquant quand on s’était habitué à la version PC.

Si les décors sont un poil datés, les cartes restent toujours aussi vastes, bien pensées et représentatives de l’époque. Birmanie, Pôle Nord, Normandie, Paris…on devine très bien où nous sommes. On prend plaisir à les parcourir en dépit de ces temps de chargement longuets et cette caméra capricieuse qui ne fait qu’une rotation sous 4 angles fixes. Eh oui, la vision à 360 degrés ne concerne, en fait, que les intérieurs…

Côté bande-son, on retrouve des musiques tantôt martiales et grandiloquentes, tantôt mystérieuses et calmes, en fonction des lieux et des objectifs. Les bruitages sont tout à fait corrects mais souvent bugués. Parfois, ils ne déclenchent pas. C’est le cas par exemple lorsque nous sommes découverts par un soldat allemand : on n’entendra pas forcément son cri ni l’alarme qu’il déclenche. Certains coups de feu sont aussi atténués. Enfin, on n’entend pas non plus les hurlements des soldats brûlés alors qu’ils l’étaient bien vingt-ans plus tôt…

Ce remaster n’ajoute rien de bien nouveau. C’est même tout le contraire. En effet, le mode multijoueur a disparu des fonctionnalités. On conserve la campagne solo et ses 10 niveaux. Des stages bonus peuvent apparaître en retrouvant l’intégralité des morceaux de photos disséminés dans les conteneurs ou les caisses. Enfin, en fonction du nombre de chargements et d’alarmes déclenchée ou des objectifs secondaires et primaires remplis, des médailles et montées en grade sont à l’honneur.

La durée de vie du soft est identique, à savoir une bonne cinquantaine d’heures. Eh oui, vus la difficulté et les nombreux objectifs, il faut au moins ça pour terminer la campagne en mode normal.

Commandos 2 est un véritable must-have dans le domaine du RTS. Mais ce remaster, malgré cette volonté de remettre au goût du jour ce jeu d’anthologie, a un côté doux-amer. Si le plaisir reste intact et la stratégie à l’honneur, les bugs et le minimalisme du portage sont décevants. Si les contrôles aux joystick sont plaisants, les imprécisions et les chargements longs empêchent de réellement s’immerger dans l’aventure. Ce portage n’est pas mauvais mais frustrant car il incite, presque, à revenir sur la version PC. Dommage..

Laisser un commentaire