Test : Creepy Road sur Nintendo Switch

Creepy Road

Genre : Jeu de tir, Plateformes, Arcade

Langues : Russe, Anglais
Développé par GroovyMilk
Édité par GroovyMilk
Sortie France : 01/03/2019
Prix : 12,99€ sur l’eShop
Taille : 1012,92 MB
Joueurs : 1
Age minimum : PEGI 12

Site Web Officiel

L’histoire de Creepy Road est, comme son nom l’indique, étrange (creepy). Un camionneur appelé Flint Trucker (décidément) est le héros de cette histoire alambiquée. C’est donc aux commandes d’un camionneur que nous débutons manu militari notre partie. Notre héros travaille donc loin de chez lui et pour de longues périodes. Sa saison de travail enfin terminée, notre camarade est sur la route du retour à la nuit tombée, après avoir livré sa dernière cargaison de conserve de sardines. Soudain, un ours déjanté encastre son camion. Notre bon Flint perd alors connaissance. A son réveil, il doit se rendre à l’évidence : il va devoir faire à pieds tout le chemin qui le sépare de sa dulcinée, Angelina, qui travaille dans un cirque.

L’histoire nous amènera à travers une variété d’endroits (forêt, cirque, métro, …). Flint est un personnage sans grande profondeur; il veut simplement retrouver son ange Angelina.

Creepy road est un jeu de tir classique type « plateforme » rempli de monstres bizarres et un arsenal dévastateur. Dans un monde apocalyptique, il est bon de vivre dans un pays où l’on trouve des armes à chaque coin de rue. Les ennemis sont variés : animaux sous folies meurtrières (lapins déments, cochons armés de…jambon), policiers fous, fermiers en colères, clowns armés jusqu’aux dents (dédicace aux coulrophobes). Plus vous approchez de la fin, plus le jeu devient fou. La plupart de vos ennemis ne seront pas excessivement dangereux, mais ils viennent en nombre et parfois vous serez encerclés ! La difficulté augmente lorsque des oiseaux vous lâchent des poissons sur la tête ou bien que des pandas kamikazes veulent votre mort. Néanmoins un joueur rapide et astucieux pourra en tirer avantage

Pour vous aider dans votre quête, des burgers feront office de potions de soins et des checkpoints permettront de ne pas refaire tout un niveau en cas de défaite. La répartition de ceux-ci est plutôt régulière et une abondance de burgers sera annonciatrice d’une grosse embuscade ou d’un gros boss. Parlons-en, des boss. Leur barre de vie peut paraître gigantesque, mais si vous trouvez leur point faible, le combat sera énormément facilité. Cependant, il pourra parfois être difficile de trouver ce point faible. Enfin, le jeu possède des commandes simples à maîtriser.

Creepy Road a une patte artistique 2D très colorée. Le jeu possède une variété de décors plutôt intéressante. Dans ce genre de jeu, c’est important de reconnaître au premier coup d’œil vos ennemis afin de ne pas être surpris.Le jeu ne souffre pas de créativité et d’imagination quand il s’agit de vos ennemis. Vous serez attaqués par des ours fous se déplaçant sur un monocycle, une fille zombie armée de bâtons, des cochons qui se servent de jambons comme d’une matraque, ou encore des zombies qui vous jettent des cocktails Molotov.

L’ambiance sonore de Creepy Road correspond plutôt bien à l’esprit du jeu. Un rythme rock/électrique vous donnera le tempo pour massacrer vos ennemis. Les effets sonores vous aideront à vous repérer dans le capharnaüm que peut être l’écran. Par exemple, chaque ennemi a un son spécifique lorsque vous l’achevez.

L’arsenal est composé d’une douzaine d’armes. Il y a des armes classiques (revolver, fusil, …) mais aussi des armes futuristes comme un rayon laser, un pistolet gant-de-boxe ou encore le très étrange poop ray, qui transformera vos ennemis en …, et bien vous avez deviné. Faites attention où vous marchez. Vous pourrez également vous équiper des classiques armes de jets : grenades, cocktail Molotov.

Le contenu est assez limité. Il n’y a qu’un seul personnage jouable et rien à débloquer. La durée de vie est donc drastiquement limitée. Elle dépendra de votre goût pour ce genre de jeu “indépendant” qui n’a que peu d’ambition. Certains endroits seront tout de même difficiles, et parfois plusieurs morts seront nécessaires pour surmonter ces épreuves.

Creepy road n’est pas forcément le jeu à avoir sur la Switch. Le contenu est plus que limité, même à ce prix là. L’humour (ou certaines allusions) parfois douteux de ce jeu peut laisser perplexe. Une bonne partie de vos ennemis sont des animaux, donc si vous êtes véganes ou que la cause animale vous touche, vous apprécierez difficilement ce jeu. Pour les amateurs de “violence gratuite”, aucun problème. Enfin, d’énormes chutes de fps (nombre d’images par secondes) viennent sérieusement entacher le tableau. Pour des graphismes si basiques en 2D, il est inconcevable d’avoir de tel drop sur la Nintendo Switch.

 

Test réalisé par Bridel sur une version offerte par l’éditeur
N’hésitez pas à soutenir le site en effectuant vos achats via nos liens sponsorisés
Facebooktwitterredditpinterestmail

Laisser un commentaire