Test : Dead by Daylight sur Nintendo Switch

Test : Dead by Daylight sur Nintendo Switch

Genre : Action
Langues : Anglais, Allemand, Français, Espagnol, Italien, Portugais, Russe, Japonais, Chinois, Coréen
Développé par Behaviour Interactive Inc.
Édité par Koch Media
Sortie France : 24/09/2019
Prix : 39,99€ sur l’eShop, 29,99€ version boîte
Taille : 7525,63 Mo
Joueurs : 1 à 5
Age minimum : 18 ans

Site Web Officiel

Deux façons de jouer s’opposent et composent le titre : vous incarnez le chasseur ou vous êtes le chassé. C’est à peu près à cela que se résume Dead By Daylight, développé par Behaviour Interactive Inc. et édité par Koch Media. Sorti initialement sur les autres plate-formes (PC, PS4 et Xbox One), il débarque cet automne sur Nintendo Switch. Il s’agit d’un jeu d’horreur multi-joueur (uniquement, aucun mode solo n’est présent). En effet, dans l’opus, vous incarnerez, au choix, un tueur sanguinaire ou un survivant luttant pour sa vie. Le tout dans un style de gameplay déséquilibré avec un meurtrier versus quatre proies.

Vous devrez vous débattre si vous ne voulez pas finir sacrifier pour l'Entité dans Dead by Daylight
Vous devrez vous débattre si vous ne voulez pas finir sacrifié pour l’Entité

Peu importe le rôle que vous choisirez, vous devrez remplir des objectifs pour récolter de l’XP et des points de sang… Mais les détails se trouveront un peu plus loin.

Ces points représentent la valeur de vos actions, qui sont jugées par l’Entité. Cette dernière, espèce de divinité démoniaque, vous demandera, en tant que tueur, de sacrifier vos victimes sur des crochets en vue de la nourrir. En tant que survivant, vous aurez simplement pour mission de rendre la chasse divertissante.

Enfin, vous remarquerez très vite que les principaux personnages sont des références aux films d’horreurs classiques mais aussi à des séries ou films plus récents tel que Stranger Things ou Saw.

L’objectif principal du killer est simple : trouver, torturer et accrocher les survivants sur des crochets répartis sur l’ensemble de la map. D’ailleurs, tous les meurtriers possèdent des compétences et armes uniques. Ceci rend le gameplay très différent d’un personnage à un autre. Par exemple, le Piégeur sera un spécialiste des pièges à ours en plus de son arme. De son côté, la Harpie pourra poser des marqueurs au sol pouvant même la téléporter (sous certaines conditions).

Le gameplay du tueur dans Dead by Daylight
Le gameplay du tueur

Bien évidemment, la quête des survivants est d’échapper à leur bourreau en réparant et activant cinq générateurs éparpillés aux quatre coins de la carte et d’ouvrir une des deux sorties disponibles (ne croyez pas que c’est aussi simple). Hélas, dans certains moments, vous vous retrouverez confrontés à des dilemmes. Sauver vos alliés au risque de mourir également ou rester caché et essayer de compléter les derniers générateurs. Vous l’aurez compris, la coopération n’est pas obligatoire mais reste nécessaire pour s’en sortir aisément.

En revanche, une fois le survivant mort, la partie est finie pour lui mais continue pour ceux qui auront la chance de ne pas avoir passé l’arme à gauche.

Les principales actions du survivant dans Dead by Daylight
Les principales actions du survivant

Enfin, lors des séquences de poursuite, vous subirez une poussée d’adrénaline, liée notamment à plusieurs facteurs comme les bruits stridents ou bien l’apparition soudaine du meurtrier, pour tenter d’échapper aussi vite que possible aux griffes de votre bourreau (qu’il s’agisse par ailleurs de Freddy ou non). Par exemple, des palettes sont disposées à divers endroits, vous permettant ainsi de les exploser sur son visage et de l’étourdir quelques instants, offrant ainsi une chance de lui échapper.

Nous voilà rendus au point le plus négatif du jeu. En effet, cet opus est un portage. Les graphismes ont perdu en qualité pour pouvoir être jouable convenablement sur notre Nintendo Switch. Malgré cela, le soft reste appréciable grâce à son gameplay. Seulement, les textures prennent, parfois, du temps à s’afficher. Personnellement, j’ai privilégié le mode portable qui est beaucoup plus fluide que le mode docké.

La réparation de générateur dans Dead by Daylight

Sans parler de bande-son à proprement parler, l’atmosphère sombre est servie par une ambiance pesante, rythmée entre les phases de poursuite et la peur de rencontrer le tueur. Pensez à mettre le son à fond ou à avoir des écouteurs pour une meilleure expérience car le titre est aussi basé sur les bruitages. Que vous soyez tueur ou survivant, le moindre bruit peut être à votre avantage ou inversement. C’est le cas notamment lorsque l’assassin assène un premier coup à sa victime : celle-ci peut se cacher mais émet des gémissements permettant sa localisation et amenant souvent à son trépas.

La Toile

Après une partie, peu importe si vous êtes le chasseur ou la proie, vous obtiendrez des points de sang. Ceux-ci sont particulièrement utiles dans la progression de vos personnages. Effectivement, un arbre de compétences, appelé Toile, permet de vous faire évoluer et d’obtenir des items, skills et offrandes. De plus, à force de monter dans les divers niveaux de la Toile, vos protagonistes débloqueront des emplacements de compétences (quatre maximum sont utilisables in-game), chacun bénéficiant de talents uniques.

La Toile dans Dead by Daylight

Les DLC

Cet opus sur Nintendo Swicth comprend, au départ, 9 tueurs et 11 survivants. Ensuite, si vous souhaitez des personnages supplémentaires et maps associés, il faudra ajouter des packs disponibles dans le Nintendo eShop. Comme par exemple, le contenu téléchargeable sur Stranger Things qui contient le Démogorgon, Nancy Wheeler, Steve Harrington et une nouvelle carte. En plus de cela, il y a aussi des objets exclusifs.

Le Démorgogon dans Dead by Daylight
Même si vous n’avez pas le DLC, vous pouvez rencontrer le tueur en game

Le point fort du titre réside vraiment dans sa durée de vie puisque chaque partie est totalement différente. Tueur, survivants, carte, accessoires, la combinaison apporte un gameplay unique. Les cinq personnages sont humains, aucune IA n’est présente et donc la difficulté réside dans la performance et le talent des joueurs. Attention, parfois, les temps d’attente entre chaque session peuvent s’avérer assez longs (d’une à plusieurs minutes).

Nintendo nous prouve encore une fois sa capacité à se tourner vers une autre gamme de jeux avec Dead By Daylight en proposant un titre horrifique en multi-joueur. Attention, il est nécessaire de posséder le Nintendo Switch Online afin de pouvoir profiter de l’opus. Malgré des défauts notamment liés au moteur graphique de la Switch, le titre n’en reste pas moins intéressant. Il sera beaucoup plus fluide en mode portable et ce dernier sera le moyen à privilégier pour une expérience optimale. La variété des parties grâce aux nombreuses perks déblocables et individus est un réel point fort. Et si vous souhaitez compléter votre panoplie de personnages avec d’autres tueurs ou survivants, n’oubliez pas que des DLC (payants) sont disponibles.

Test : Dead by Daylight sur Nintendo Switch réalisé par SuperPopux sur une version offerte par l’éditeur
N’hésitez pas à soutenir le site en effectuant vos achats via nos liens sponsorisés
Retrouvez nous sur :

Laisser un commentaire