Test : Devious Dungeon sur Nintendo Switch

DEVIOUS DUNGEON

Genre : Plateformes, Action, RPG
Développé par WOBLYWARE & RAVENOUS GAMES
Édité par RATALAIKA GAMES
Sortie France : 30/03/2018
Prix : 7,99€ sur l’eShop
Taille : 79,69 MB

Site Web Officiel

Devious Dungeon est un jeu de plateformes et d’action en Pixel Art, inspiré de l’époque médiévale. Mais, mais, mais, c’est aussi un jeu qui a tout d’un RPG !

Sous les ordres du roi, un chevalier est chargé de pénétrer dans les catacombes situées sous le royaume, afin de tuer les bêtes et créatures maléfiques qui ont envahi les lieux. Le protagoniste devra donc s’engouffrer dans des donjons pour éliminer la menace qui rôde. Pour l’aider dans sa quête, chaque combat lui permettra d’augmenter ses capacités. Collecter du butin et améliorer son équipement seront ses autres atouts, afin de mener à bien sa quête. L’aventure débute à la cour du roi, lieu qui sera le point de départ après chaque échec ou reprise de jeu.

Devious Dungeon nous propose un gameplay riche avec son côté RPG, c’est le point fort de ce petit jeu de plateformes qui ne paye pas de mine. Sa trame consiste à explorer les différents niveaux afin de casser du monstre et trouver la clé qui nous permettra d’ouvrir le portail vers le niveau suivant. Durant notre parcours, nous allons briser les objets que nous rencontrons afin de récolter des pièces qui vont nous permettre d’acheter de l’équipement auprès des marchands que nous croisons : il est possible d’acquérir des armes, des armures, des potions, des anneaux et des talismans. De même, chaque créature vaincue nous permettra d’obtenir de l’XP qui viendra alimenter notre barre d’expérience et ainsi augmenter notre niveau. A chaque niveau atteint, nous pourront choisir entre 3 améliorations : + de vie, + de force ou + de dextérité. Soyez curieux, certains emplacements cachés pourront se révéler bien utiles…

Il y a une randomisation des niveaux dans Devious Dungeon. Lorsque vous êtes vaincu, vous reprenez votre aventure dans un niveau au décor différent. Avantage ou inconvénient ? Cela permet de renouveler l’expérience sans que ce soit redondant, mais cela peut aussi donner du piquant à la difficulté du jeu, vu qu’il n’est pas possible de mémoriser la configuration des lieux et les actions à réaliser. Concernant la sauvegarde des données, elle est automatique. De plus, chaque monde comporte des paliers de niveaux qu’il faudra atteindre pour débloquer les suivants. Par exemple terminer le niveau 3 sans mourir permettra d’accéder aux niveaux 4, 5 et 6. Si vous mourez durant le niveau 6, vous devrez recommencer au niveau 4 (oui je sais, c’est un peu rageant). Cela augmente la difficulté du jeu, mais les développeurs sont sympas, tout ce que vous avez acquis, y compris votre expérience, n’est pas perdu en cas de game-over. C’est vraiment, vraiment apprécié, ça atténue un peu la frustration quand on se fait tuer à la toute fin d’un niveau palier. Non parce que quand même, déjà que la récupération de points de vie est très limitée, faut pas exagérer. Bien sûr, il vous sera possible de refaire à volonté les niveaux antérieurs afin de gagner des objets et de l’XP pour vous faciliter la tâche.

C’est du Pixel Art, on aime ou on n’aime pas, mais c’est vraiment bien réalisé. Il y a un souci du détail dans les textures et les effets, comme les bouts de chair des ennemis réduits en morceaux qui giclent, bravo aux Game Designers qui ont bossé sur le projet.

Il y a un petit côté retro dans les sons et les musiques, le tout colle bien avec le style et l’ambiance. C’est un peu répétitif, mais là aussi, saluons l’effort.

Aussi plaisant en mode nomade que sur dock, avec un confort légèrement supérieur sur téléviseur, Devious Dungeon est un portage réussi et intéressant qui mérite sa place sur Switch, afin de profiter de l’expérience ailleurs que sur un petit écran d’Androïd.

Devious Dungeon comporte 5 mondes qui se partagent 65 niveaux. Une fois réalisés tous les niveaux du 1er monde, vous pourrez accéder à un dernier niveau dédié au Boss. Ils seront de plus en plus coriaces au fil des mondes, il va sans dire. A chaque fois que vous réussissez à atteindre un palier, vous rencontrez un marchand ambulant, véritable sauveur, qui vous permettra de dépenser efficacement les deniers durement obtenus, soit par l’acquisition d’équipement, soit pour vous offrir une séance de soin magique. Je vous l’ai dit, les développeurs ne sont pas si cruels.

Cette fois encore, la durée de vie va dépendre de votre habileté, mais aussi de votre envie d’obtenir tous les équipements, qui sont plutôt nombreux, d’autant plus que vous ne pouvez pas les acquérir comme bon vous semble : dans chaque catégorie, vous devrez acheter le 1er objet pour débloquer le second, le second pour débloquer le 3ème, etc. A minima, il vous faudra une grosse poignée d’heures pour en venir à bout, mais on peut aisément atteindre la 10aine.

Une véritable bonne surprise ce Devious Dungeon ! Un petit RPG qui a presque tout d’un grand, une difficulté qui donne souvent du fil à retordre, des heures de jeu pour une modique somme, il a pas mal d’atouts !

Je dois dire que mon cœur balance concernant la note à lui donner. Il a clairement le truc en plus qui le démarque des autres jeux de plateformes, sans pour autant être un RPG solide offrant une belle variété de défis, de créatures et de musiques. Quoi qu’il en soit, il devrait satisfaire bon nombre de joueurs, amateurs de RPG compris.

Facebooktwitterredditpinterestmail

Laisser un commentaire