Test : Doughlings Arcade sur Nintendo Switch

 DOUGHLINGS ARCADE

Genre : Puzzle
Langues : Japonais, Anglais, Français, Allemand, Italien, Espagnol, Portugais, Russe, Chinois
Développé et édité par Hero Concept
Sortie France : 13/09/2018
Prix : 6,99€ sur l’eShop
Taille : 416,28 Mo

Site Web Officiel

Les doughlings font face à un terrible fléau. Une météorite s’est écrasée et a entraîné une épidémie dont seul le docteur Morpheus, que vous incarnez, a trouvé le remède.
A l’aide d’une balle, vous allez devoir soigner tous vos congénères !

Doughlings: Arcade est un mélange bien dosé entre les jeux de la très célèbre série Puzzle Bobble (ou Bust-a-move chez nous) et le tout autant celèbre Breakout de Steve Wozniak et Steve Jobs (oui oui, c’est bien lui).
Les bases du gameplay ne sont donc plus à présenter tant le nombre de jeux reprenant le principe de Breakout sont nombreux mais là où Doughlings: Arcade se démarque, c’est au niveau des power up disponibles rajoutant un piment qui n’est pas malvenu !

En effet, à l’aide de fragments d’ADN que vous récupérerez, Morpheus se métamorphosera en plusieurs formes bien distinctes qui lui permettent par exemple d’étendre sa surface ou encore de pouvoir tirer frénétiquement avec deux pistolets.

Les doughlings ne sont pas tous atteints de la maladie au même degré, ainsi les moins touchés seront de couleur bleue tandis que les plus malades seront de couleur rouge.
C’est là que tout se joue car il faudra tirer plusieurs fois sur les plus malades afin de les faire tomber et donc les soigner.
Lorsqu’un doughling est sauvé, il libère un petit objet qu’il faut collecter jusqu’à 10 pour activer un autre type de power-up temporaire qui changera selon si vous êtes métamorphosés ou non ! Vous remarquez ainsi le nombre de possibilités différentes et c’est vraiment ce qui fait tout le charme du soft, ainsi que sa rejouabilité qui s’avère nécessaire pour ce genre de titre qui se joue à la volée.

Graphiquement, même si le soft n’est pas révolutionnaire et que les décors ne sont que peu variés, l’ensemble reste cohérent et ne donne en aucun cas l’image d’un jeu brouillon. On s’en contentera donc.

Pour ce qui est de la musique en revanche, on est loin de la bande son de rêve. Les bruitages, au mieux passables, sinon kitsch n’améliorent pas non plus la situation… Ce qui m’a personnellement amené à préférer jouer volume éteint !
Mais au fond, c’est surtout pour la jouabilité du titre que l’on s’y amuse.

Doughlings Arcade s’avère étonnamment généreux en terme de contenu ! Avec 90 niveaux, l’ensemble des métamorphoses et les défis à relever, nul doute qu’il vous faudra un certain temps avant d’en venir à bout complètement !

Et petite surprise supplémentaire, un éditeur de niveau est disponible avec possibilité de partager sur les réseaux et même de s’essayer aux niveaux proposés par les joueurs du monde entier ! Hero Concept n’a vraiment pas fait les choses à moitié de ce côté là.

Si Doughlings Arcade n’inventera pas le concept de Breakout, il réinvente a sa manière le gameplay en y ajoutant des éléments novateurs et surtout fun!

Malgré son inspiration graphique et musicale limitées, on restera quand même très surpris par la quantité de contenu disponible, que ce soit entre le mode solo et le mode éditeur de niveaux qui rajoute une durée finalement infinie.

Concrètement un jeu qui ravira tous les amateurs de puzzle, pour un tarif proposé qui vaut largement la chandelle !

Test réalisé par James Rocket sur une version offerte par l’éditeur
N’hésitez pas à soutenir le site en achetant vos cartes Nintendo eShop chez nos partenaires.

Laisser un commentaire