Test : Dragon Lapis sur Nintendo 3DS

DRAGON LAPIS

Genre : Aventure, RPG, Stratégie, Simulation
Langue : Anglais
Développé par Exe Create Inc.
Édité par Kemco
Sortie France : 31/05/2018
Prix : 9.99€ sur l’eShop
Taille : 482 blocs (3DS)

Site Web Officiel

Il y a mille ans, les Dragons d’Or et d’Argent s’affrontèrent dans un combat d’une violence inouïe. Pour protéger le monde, un homme, Alaric, s’interposa dans leur conflit et scella leur puissance en utilisant les « Dragon Lapis » que lui avait confiés la Déesse. Les deux dragons se virent alors imposer une forme humaine et des pouvoirs réduits.

Dans ce jeu, vous incarnerez Lucas, un jeune chevalier servant en tant que garde au sein d’un petit village et descendant d’Alaric. Toutefois, la tranquillité des lieux se retrouve chamboulée lorsque des monstres viennent l’attaquer. Vous apprenez alors que le Dragon d’Argent est de retour !
Cette attaque marque le début de votre aventure avec une demoiselle du nom d’Iria à vos côtés. Deux compagnons vous rejoindront au cours de l’histoire pour vous aider à retrouver les Dragon Lapis cachées dans le monde car sans elles, vous n’avez aucune chance de vaincre le Dragon d’Argent !

Si vous aimez les RPG, le gameplay devrait vous ravir ! Vous aurez des combats au tour par tour, ou du moins, ce sont les plus rapides qui auront le droit de frapper les premiers et les moins vifs devront attendre un peu plus pour pouvoir participer aux affrontements.
Comme dans tous RPG classiques, vous aurez les classes habituelles, à savoir : guerrier, voleur, prêtre ou mage. Sachez par ailleurs que vous pouvez changer la classe de vos personnages sans le moindre problème au cours du jeu.
Chaque classe a bien évidemment ses compétences spéciales et c’est à vous de les utiliser judicieusement pour remporter les combats qui vous attendent.

Vous aurez aussi la possibilité d’attribuer à chaque personnage des « plaques » de compétences. Vous pourrez les compléter avec des points spéciaux que vous gagnerez via des actions spécifiques en combat ou en prenant des niveaux. Ces plaques vous permettent d’apprendre de nouvelles capacités et d’augmenter vos statistiques. Dès lors qu’une plaque est complétée, elle disparait et vous pouvez la remplacer par une autre de votre inventaire.

Il y a toujours le système de Points de Vie et Points de Mana qu’il faut surveiller en combat pour éviter les KO ou l’incapacité d’utiliser des compétences spéciales. Il faudra aussi acheter régulièrement un nouvel équipement pour votre équipe (armes et armures) en plus des objets.

Les combats se lanceront de manière aléatoire, pendant que vous avancerez, dans les donjons ou sur la carte. Et par moment, comme dans Pokémon, on aimerait bien avoir un objet de type « Repousse » pour pouvoir se promener un peu tranquillement.

Pour les stratèges, il existe un onglet « Formation » dans le menu qui vous permet de placer des personnages en première ligne ou en retrait. Les personnages en première ligne recevront et infligeront 100% de dégâts tandis que ceux en retrait en infligeront et en recevront 75%.

Pour les plus fainéants, il existe un mode de combat auto où vous pouvez poser votre 3DS et regarder vos personnages enchainer les attaques sans que vous n’ayez à faire quoi que ce soit.

Le tactile de la 3DS a complétement été abandonné pour ce jeu où tout fonctionne uniquement avec les touches.
Si le Gameplay se dévoile très vite en début de jeu, on remarque rapidement qu’on en détient l’intégralité très tôt. Et d’ailleurs peut-être un peu trop car passé 8 à 10h de jeu, celui-ci devient très linéaire.

Amoureux des vieux RPG en 8-bits ? Dragon Lapis devrait vous satisfaire avec ses graphismes du genre. Le seul reproche que je pourrais faire est la difficulté à repérer des passages sur la carte par moment. Sinon, l’effet 8-bit sait jouer de son charme et rappelle la bonne vieille époque !

La bande-son, à l’image des graphismes, est aussi en 8-bit et n’est pas particulièrement exceptionnelle à mon sens. J’ai fini par couper le son au bout de trois heures de jeux pour un autre fond sonore.

Avec ses très nombreux donjons et monstres, le jeu s’octroie une bonne durée de vie qui variera en fonction des joueurs. L’histoire principale doit être jouable en 15-20h en fonction de votre niveau et capacité à vous repérer sur la carte par moment. Un joueur visant un 100% avec les quêtes annexes et la recherche des 638 coffres du jeu y passera bien plus de temps !

Les combats ne sont pas d’une difficulté exceptionnelle à mon sens, je me suis rarement retrouvée en mauvaise posture. Je n’ai fait le jeu qu’en mode « Normal » pour la découverte mais le mode « Difficile » m’aurait sans doute proposé un peu plus de challenge.

Si j’étais partie pour mettre une très bonne note au jeu car je prenais vraiment du plaisir à le découvrir, sa redondance et son manque d’évolution ont fini par me faire dire que c’était « seulement » un bon jeu.
Les personnages et l’histoire sont sympathiques sans être exceptionnels. En dehors des boss, les combats ne demandent pas trop de stratégie (ou sinon j’utilise sans le savoir une stratégie d’une puissance considérable. Mais j’ai quand même des doutes là-dessus).

Un jeu qui vaut son prix et qui ravira sans doute les adeptes de vieux RPG !

Test réalisé par Link Loup sur une version offerte par l’éditeur
N’hésitez pas à soutenir le site en achetant vos cartes Nintendo eShop chez nos partenaires.
Facebooktwitterredditpinterestmail

Laisser un commentaire