Test Eekeemoo: Splinters of the Dark Shard sur Nintendo Switch

Eekeemoo: Splinters of the Dark Shard

Genre : Action, Aventure, Enigmes
Langues : Anglais
Développé par Cogg Games Ltd
Édité par Cogg Games Ltd
Sortie France : 02/08/2018
Prix : 4,99€ sur l’eShop
Taille : 854 Mo

Site Web Officiel

Comme son nom l’indique, dans Eekeemoo, vous incarnez un jeune et mignon petit esquimau. Cela n’est bien sûr qu’une facette, car armé de ses 2 dagues, il est prêt à en découdre contre l’éclat sombre qui a capturé ses amis. Partant seul à l’aventure, au beau milieu d’un univers sans lumière, ce petit inuit va tout faire pour libérer coûte que coûte ses compagnons.
Mais son long périple est semé d’embûches. Il fera face à des ennemis plus ou moins terrifiants et déjouera certains pièges maléfiques. Eekeemoo va devoir traverser plusieurs mondes corrompus par le Dark Shard, affronter plusieurs Boss redoutables, afin de libérer tous ses amis.
Une fois libre, vos compagnons ne resteront pas là sans rien faire bien sûr! Ils prendront place à vos côtés, afin de vous aider à  surmonter tous les pièges qui se dresseront sur votre chemin.

Vous incarnez chaque personnage à la 3ème personne. Sélectionnable à n’importe quel moment du jeu une fois libéré, chaque héros possède ses propres  caractéristiques/spécificités afin d’avancer. Ce jeu reste très simple et il n’y a aucune difficulté à retenir les différentes actions des boutons (on saute, on fait une roulade, on donne des coups, et on active notre “pouvoir”)

La prise en main est très bonne et les déplacements sont assez fluides. La difficulté des niveaux reste assez similaire tout le long du jeu, avec les mêmes contraintes de progression.
En effet, vous allez vite vous rendre compte que le plus gros problème est la phase de combat. La hitbox des ennemis est tellement faible qu’ils peuvent vous toucher avant que vous les frappiez. Et les batailles avec une horde de monstres se résume à “martyriser” sa manette afin d’essayer de rester en vie (mieux vaut d’ailleurs éviter les affrontements quand cela est possible).
Pour vous aider à survivre, il y a un shop dans le menu, afin de troquer vos rubis (gagnés en échange des pièces que vous récolterez tout au long du jeu) contre de la vie, de la mana ou de votre bonus de dégâts.
La caméra se déplace assez fidèlement au gameplay de votre personnage, mais vous pouvez toujours la bouger grâce au stick analogique. Prenez garde néanmoins si vous longez quelques murs, par moment elle sera perdue.

Graphiquement, Eekeemoo: Splinters of the Dark Shard est loin de ce que la Nintendo Switch est capable de faire. Cependant, l’univers sombre et les couleurs basiques plongent le joueur dans l’univers que le développeur à voulu lui donner. Il a son style bien a lui, très proche d’une bande dessinée qui prendrait vie.
Les différents mondes ont bien été réalisés, mais on aurait peut être aimé un peu plus de détails dans les différents niveaux.

On regrettera une bande-son assez pauvre. Toujours répétitive, elle change uniquement lorsque l’on rencontre un boss. La musique reste quand même très fidèle à l’univers de ce jeu et elle est entraînante.

Le contenu est assez riche pour un jeu de ce genre. On appréciera particulièrement l’effort du développeur de ne pas proposer des niveaux redondants à chaque nouveau chapitre. Les mondes sont bien fournis tant en ennemis qu’en énigmes.

 

Au niveau de la durée de vie ? Tout dépendra de l’état de vos nerfs lors des phases de combats…Vous pouvez très bien finir ce jeu en 2 heures comme en 6. Alors à vos Joy-Con et relevez ce défi!

Eekeemoo: Splinters of the Dark Shard est un jeu qui cible un public jeune. Existant déjà sur d’autres supports, il fait son apparition depuis le 02 août 2018 sur Nintendo Switch.

La prise en main étant aisée, il ne vous faudra pas longtemps pour comprendre tous les mécanismes du jeu et avancer sans trop de difficultés. On regrettera cependant le manque de traduction en Français.

Test réalisé par Alex51 sur une version offerte par l’éditeur
N’hésitez pas à soutenir le site en achetant vos cartes Nintendo eShop chez nos partenaires.
Facebooktwitterredditpinterestmail

Laisser un commentaire