Test : FINAL FANTASY CRYSTAL CHRONICLES Remastered Edition

Test : FINAL FANTASY® CRYSTAL CHRONICLES Remastered Edition

Genre : Action-RPG

Langues : Anglais

Sous-titres : Allemand, Anglais, Espagnol, Français, Italien

Développé et édité par SQUARE ENIX
Sortie France : 27/08/2020
Prix : 29.99€ sur l’eShop
Taille : 4191,00 MB
Joueurs : 1
Age minimum : 7 ans et plus

Site Web Officiel

Retour vers le passé

C’est le 8 août 2003 que Final Fantasy : Crystal Chronicles voit le jour, au Japon, sur la Nintendo Gamecube. 17 ans plus tard, Square Enix décide de sortir une version remastérisée pour le plus grand bonheur des fans de la franchise.

Plus beau, plus grand, plus fort que vaut réellement cette version Nintendo Switch ?

 

L’aventure (re)commence.

 Il fut un temps où quatre peuples (Lilties, Yukes, Clavats, Selkies) vivaient en harmonie sur leur planète. Cet univers de paix a été bouleversé par la chute d’un météore détruisant le grand cristal qui protège ce monde. Ses débris furent éparpillés aux quatre coins du globe et continuent aujourd’hui de protéger la civilisation se développant autour.

Depuis cet événement, une matière inconnue (nommée le miasme) se propagea dans le monde, créa d’innombrables monstres et s’en prit à la population. Seuls les débris de cristaux permettent de s’en protéger, sauf que leur énergie doit être renouvelée tous les ans. Pour cela, des caravanes de valeureux guerriers sont envoyées pour raviver leur éclat grâce aux gouttes de Myrrhe récupérées sur des arbres et conservées dans un calice de cristal (on comprend mieux le titre du jeu maintenant).

Le B.A.B.A

 FINAL FANTASY CRYSTAL CHRONICLES Remastered est un jeu d’action-RPG (type Hack ‘n’ slash) enchanteur suivant les aventures épiques des caravaniers de cristal.

Vous commencez l’aventure en incarnant l’une des 4 classes présentes en jeu, ayant chacune
ses propres attributs et plusieurs variations de personnages (voir contenu et durée de vie).

Servez-vous de vos sorts ou de votre force brute et faites équipe avec de valeureux amis pour venir à bout d’adversaires redoutables (tirés du bestiaire des précédents final fantasy) !

Recrutez jusqu’à quatre joueurs  pour qu’ils rejoignent votre aventure en mode multijoueur en ligne.

Les déplacements

 Votre personnage se déplacera dans une carte du monde diverse et variée où chaque symbole représente un village à visiter ou un donjon à explorer.
Nota bene : n’oubliez pas de vous arrêter dans chaque ville pour faire le plein d’objets, améliorer votre équipement et trouver la cachette des Mogs (tampon de mimique via les cristaux de souvenir).

Les instances de combat

 Lors de votre entrée dans un donjon vous serez sujet au miasme environnant et il faudra donc l’aura de protection du calice pour maintenir vos cœurs de vie. En partie solo, c’est un Mog qui s’occupe de  le porter jusqu’à épuisement puis c’est à votre tour (… super) . En mode multi joueurs c’est l’un des personnages qui s’en occupe. Autant vous dire que si vous lancez une partie et que personne ne la rejoint, vous devrez gérer le calice et les combats simultanément. Bad point !

Pour les sorts, cela varie encore. En solo, pour fusionner un sort ou augmenter sa puissance (ex : Foudre X) il faut plusieurs matérias identiques et les emplacements adéquats. En Multi, il suffit que deux joueurs possèdent la dite matéria et de rejoindre les cercles d’invocation ensemble pour laisser parler la magie.

La signature Square Enix

Comparées au premier opus, c’est avec plaisir de (re) découvrir les cinématiques du jeu en HD et les musiques qui les accompagnent. Il suffit juste de voir la cinématique de départ pour savoir que Square Enix maîtrise les entrées en scène.

De nombreuses saynètes font leur apparition avec des personnages de l’histoire, des compagnons ou de futurs vilains. Elles sont de courte durée et, au vu de l’histoire qu’elles racontent, cela suffit amplement (très souvent) ! Vous les retrouvez dans le journal du jeu.

Elles restent dans la dynamique graphique remastérisée de cet opus et ça on adore !

Dans cette version remastérisée, les voix sont enfin doublées, en anglais, et sous-titrées. La bande son est signée Kumi Tanioka, qui est spécialisée dans le style « musique du monde » (une combinaison de différents instruments du monde en un son mélodique). Par ailleurs, un nouvel album est prévu pour le 11 septembre 2020 ().

Des années à n’en plus compter !

 Une fois que votre calice est rempli, que vous avez extrait assez de myrrhe provenant des arbres des donjons trépassés, vous serez téléporté au sein de votre village ou une cinématique se déclenchera. Cela signifie la restauration du cristal de protection et la fin d’une année de dur labeur.

Vous commencerez ainsi une nouvelle année, durant laquelle votre village vous tendra de nouveau un calice vide et vous jettera aux portes de la ville en direction de donjons fraîchement réinitialisés et prêts à en découdre.

Ce qui restera, néanmoins et non des moindres, ce sont les objets et les artefacts collectés précédemment. Les donjons devenant plus difficiles au fil des années, il est préférable de conserver nos caractéristiques durement acquises.

Personnage principal

 Le choix de votre personnage, selon sa tribu, va impacter 2 facteurs : la personnalisation et les attributs. Bien évidemment, le jeu propose de créer différents emplacements de personnage pour les essayer tous (coffre commun au village de départ).

Outre l’apparence que vous choisissez et que vous pouvez modifier via des tampons Mogs (mimique) ou la boutique de l’eshop, vos caractéristiques passives dépendront de votre classe.

Certaines permettront un boost d’attaque, d’autre de défense, mais aussi la vitesse de chargement de vos sorts ou attaques spéciales. Cela signifie également que certains équipements ne peuvent être créés et portés que par certaines classes.

Autant vous dire que la durée de vie est exponentielle avec vos envies de : finir d’innombrables années, augmenter votre personnage aux stats maximaux (artefacts), tester chaque classe, jouer avec vos amis, etc.

Si vous avez 2,voire 3, amis qui possèdent la licence, vous allez (re) découvrir le jeu d’une manière plus fluide, intéressante et passionnante. Couplé à un micro, ce jeu permettra de passer de longues soirées à farmer les donjons, récupérer les artefacts, monter votre personnage et créer de puissants sorts de fusion que vous ne pourriez pas facilement invoquer, seul, si facilement.

Cette licence éveille tout son potentiel en mode multi-joueurs et saura convaincre les solitaires les plus aguerris.

Cette édition enrichie de contenu nouveau (difficulté, boss, apparence …) et amélioré réservera de belles surprises à ceux qui ont joué à la version originale.

Test : FINAL FANTASY® CRYSTAL CHRONICLES™ Remastered Edition sur Nintendo Switch réalisé par HERZEKIEL sur une version offerte par l’éditeur
N’hésitez pas à soutenir le site en effectuant vos achats via nos liens sponsorisés
Retrouvez nous sur :
Partagez sur vos réseaux

Laisser un commentaire