Test : Full Metal Furies sur Nintendo Switch

FULL METAL FURIES

Genre : Aventure, RPG, Action
Langues : Français, Allemand, Espagnol, Portugais, Russe, Chinois, Anglais
Développé par Cellar Door Games
Édité par Cellar Door Games
Sortie France : 06/11/2018
Prix : 19,99€ sur l’eShop
Taille : 391,12 Mo
Joueurs : 1-4
Age minimum : 3 ans

Site Web Officiel

Après la sortie de l’excellent Rogue Legacy, Cellar Door Games n’en a pas fini et c’est au tour de Full metal Furies, sorti en janvier 2018 sur les autres plateformes d’arriver ce 6 novembre sur Switch. Malgré un roster limité, le titre bénéficie d’une grande jouabilité personnalisable permettant au joueur de profiter un long moment de cette aventure coopérative.

Le monde est ravagé par des robots malfaisants qui détruisent les cités, plongeant l’univers dans le chaos. Notre petite bande de quatre héroïnes débarque à la rescousse des habitants, gloire aux femmes, car ce seront quatre combattantes  qui sont promises à sauver la planète de la menace robotique.

La diversité des combattantes permet au joueur de personnaliser durablement son expérience de jeu. Les quatre héroïnes ont des armes, des compétences et des coups très différents. Il y aura une ingénieure, une tireuse d’élite, une guerrière et une tank. Les joueurs commencent leur aventure avec un personnage qu’ils pourront changer à leur guise, une vingtaine de changements pourront vous contenter dans votre personnalisation, et de nombreuses statistiques sont là aussi possibles. Inépuisable par ses mécaniques de jeu, même les combats sont assez amusants et ne se ressemblent presque jamais !

En revanche, le titre est clairement orienté sur la coopération. Mode local ou en ligne, Full Metal Furies se joue à plusieurs, en solo l’expérience reste possible et le joueur aura deux combattantes à choisir avec lesquelles il pourra alterner à tout moment pour diversifier son expérience. Le jeu est parfaitement pensé pour les joueurs solitaires et très amusant en coopération, petits et grands y trouveront leur compte.

Les graphismes ne sont pas sans rappeler Hyper Light Drifter, un monde pixelisé, coloré et surtout soigné. Cellar Door Games, créateur indépendant s’est véritablement investi dans son jeu comme on a pu le voir avec Rogue Legacy, aucune altération ne vient endommager les séduisants dessins. Mode docké ou portable, la Switch s’exprime sans aucune difficulté. Joy-con simple, Switch Pro, manette de Joy-Con les possibilités sont grandes alors n’ayez pas peur de partager votre Joy-con pour jouer avec votre voisin.

La bande sonore est quant à elle relativement basique. La musique est une suite de sons d’ambiance qui oscillent entre le calme et la tempête, suivant la situation en jeu ce qui n’est pas déplaisant et permet au joueur de toujours situer son action.

Le soft est livré avec un mode histoire complexe qui paraît infini, mais surtout long. Une trentaine d’heures de jeu ne suffiront pas à terminer l’histoire avec les différents personnages et à débloquer toutes les personnalisations coûteuses. Aucun  autre mode n’est présent, ce qui est regrettable, un survival par exemple aurait pu être excellent pour tester sans limites son potentiel. En revanche, autre atout, le jeu dispose de nombreux niveaux : boss, aventure, combats, siège… Les parties changent et ne se ressemblent pas.

 

Un titre convaincant, explosif, diversifié ; nos quatre héroïnes sont clairement attachantes de par leur gameplay et leur style, le joueur seul ou accompagné pourra passer de nombreuses heures sur sa Switch avec Full Metal Furies. Finalement, Cellar Door Games ne cesse de nous impressionner après Rogue Legacy voilà un titre tout aussi étonnant !

Test réalisé par Enenra sur une version offerte par l’éditeur
N’hésitez pas à soutenir le site en effectuant vos achats via nos liens sponsorisés

Laisser un commentaire