Test : FullBlast sur Nintendo Switch

FullBlast

Genre : Shoot’em up, Shmup
Langues : Japonais, Anglais, Français, Allemand, Italien, Espagnol, Coréen, Russe, Chinois    Sous-titres : Japonais, Anglais, Français, Allemand, Italien, Espagnol, Coréen, Russe, Chinois
Développé par Ratalaika Games
Édité par UFO Crash Games
Sortie France : 07/09/2018
Prix : 5,99€ sur l’eShop
Taille : 252,71 Mo

Site Web Officiel

L’ambition des développeurs de FullBlast est assumée dès les premières secondes : replonger le joueur dans les années 80 et 90, l’âge d’or des Shoot’em up, afin d’en découdre avec des vagues incessantes d’aliens. Et comme à l’époque, le scénario tient sur un timbre-poste.

Des extra-terrestres insectoïdes viennent de débarquer sur notre bonne vieille Terre. Bien sûr il n’y a que vous et votre équipe qui puissiez en venir à bout. Ni une, ni deux, vous voilà aux commandes de votre chasseur pour les réduire en morceaux.

Le maniement de votre avion est des plus simple : le stick analogique pour gérer les déplacements, le bouton A ou la gâchette R pour le tir standard et le bouton B ou la gâchette L pour les “super bombes”. Les vagues d’ennemis s’enchaînent donc sur l’écran, à vous d’éviter au mieux leurs boules d’énergie et de les descendre rapidement. La plupart sont des unités aériennes et vous aurez régulièrement des troupes au sol à affronter.

De temps en temps un petit son nous avertit de l’arrivée d’une série alien qui fournit un bonus en cas de destruction. Celui-ci pourra être un bouclier vous protégeant une poignée de secondes, des points doublés, une vie ou une super-bombe supplémentaire, et le plus intéressant, un renforcement du tir principal. Ce dernier pourra d’ailleurs alterner entre deux types et, une fois suffisamment upgradé, des missiles à tête chercheuse s’inviteront à la fête. Pour clore ce chapitre notre vaisseau possède une barre de vie qui réduit à chaque tir encaissé ou collision. Une fois celle-ci disparue c’est une vie qui s’envole. Et si l’écran devient surchargé, une super bombe et tout redevient plus calme !

Graphiquement les développeurs sont partis sur de la 3D. L’ensemble fait malheureusement assez daté et la variété n’est pas au rendez-vous. En effet, malgré plusieurs environnements disponibles, le joueur se rend vite compte que ce sont les mêmes groupes d’immeubles ou agencements de végétation qui tournent. Quant aux ennemis il en va de même si on exclut les variations chromatiques. Autre détail perturbant, le jeu se cantonne à un espace visuel en 4/3 comme pour les titres d’il y a 30 ans. Nous nous retrouvons ici avec de larges bandes qui, bien que décorées, étriquent l’espace de jeu. Et à côté de cela notre HUD est limité à un espace ridicule en haut à gauche, le rendant difficilement consultable. Dernier point, le jeu manque de punch visuel. Ici, pas d’effets pyrotechniques, les ennemis et même les boss explosant tous de la même manière : avec une petite bulle type bande dessinée !

La partie sonore quant à elle s’appuie sur des riffs de musique “Métal”. L’idée aurait pu être intéressante mais le rythme n’est pas en accord avec celui du jeu. L’ensemble est assez mou et ne s’accorde pas vraiment de ce qui sort de nos enceintes. De plus, tout comme pour la partie visuelle, le joueur ce rend vite compte que se sont les mêmes accords qui sont joués en boucle… Dommage ! Quant aux bruitages ils sont eux aussi anecdotiques et n’aident pas à ressentir l’urgence de l’invasion.

FullBlast nous propose d’exterminer de l’alien au travers douze chapitres. L’histoire est faisable en solo ou en coopération sur le même écran. Une fois un chapitre terminé il est possible de repartir de celui-ci directement. Malheureusement c’est tout ce que les développeurs nous proposent. Même pour 6€ c’est un peu chiche.

La difficulté du titre n’est pas très élevée. En effet on commence avec deux vies et une barre de vie complète qui permet d’encaisser beaucoup de tirs. Il faudra compter deux petites heures pour en faire le tour. Et si vous aimez un peu plus les challenges n’hésitez pas à passer directement en difficulté maximum, vous gagnerez quelques dizaines de minutes.

Partant sur les codes des Shoot’em up de l’âge d’or, FullBlast n’arrive pas à transformer l’essai malgré son petit prix. La faute au gameplay qui manque de punch et à une partie graphique qui se contente de rester trop sage. Il n’y a rien à redire sur la maniabilité et parcourir les niveaux en coopération rehausse un peu l’intérêt. Malgré cela le titre risque de très vite partir dans les fins fonds de votre logithèque Switch.

Test réalisé par TESTER_NAME sur une version offerte par l’éditeur
N’hésitez pas à soutenir le site en achetant vos cartes Nintendo eShop chez nos partenaires.
Facebooktwitterredditpinterestmail

Laisser un commentaire