Test : Ghost Blade HD sur Nintendo Switch

Test : Ghost Blade HD sur Nintendo Switch

Genre : Shoot ’em up, Arcade
Langues & Sous-titres : Multilingue
Développé par Hucast Games
Édité par Eastasiasoft
Sortie France : 24/10/2019
Prix : 14,99€ sur l’eShop, 28,24€ version boîte
Taille : 1018,17 Mo
Joueurs : 1-2
Age minimum : 7+

Site Web Officiel

Les développeurs de Hucast Games ne sont pas que des passionnés de la Sega Dreamcast. Ils continuent de faire vivre la console à travers des jeux rétros qui auraient pu sortir sur cette plateforme pendant ses années de vie. Ce fut le cas du shmup Ghost Blade qui, en 2017, s’octroie une version physique avant d’arriver sur l’eShop de la Nintendo Wii U dans sa version « HD ». Cette année, le jeu débarque sur Nintendo Switch, en partenariat avec l’éditeur Eastasiasoft.

Comme tout bon shoot ’em up qui se respecte, l’histoire se base sur une force d’élite de défense, missionnée pour empêcher la suprématie d’une intelligence artificielle nommée « Shira ». Cette dernière a attaqué les colonies martiennes, et est sur le point de créer un laser surpuissant qui détruirait tout le système solaire. Il faut donc l’arrêter !

Ghost Blade HD est un shoot ’em up à scrolling vertical. A bord de notre vaisseau spatial, nous devons éliminer la menace ennemie tout en évitant une infinité de balles colorées. Ces dernières sont meurtrières et remplissent parfois la quasi totalité de notre écran. Il faut donc slalomer entre chaque tir avec précision, tout en calculant la direction et la puissance de nos lasers. C’est le principe du bullet hell.

Pour nous aider, nous avons le choix entre trois bolides et pilotes. Le premier propose un tir multidirectionnel, le second un tir concentré et droit, et le troisième un tir en face et des modules sur les côtés. Forcément, le style de jeu ne sera pas le même. À nous de choisir nos préférences, sachant que des power-ups peuvent être récupérés pour améliorer notre puissance de frappe. Certains nous offrent aussi des modules supplémentaires.

Le ennemis sont nombreux et prennent différentes formes. Navettes rapides, tanks, gros vaisseaux mères, canons volants… Ils répondent tous présents pour nous empêcher de contrecarrer les plans de Shira. Lorsque nous les détruisons, ils lâchent des étoiles et médailles qui permettent de gonfler notre score. Oui, il y a bien un système de scoring avec des combos qui décuplent nos points.

Nous traversons cinq niveaux courts mais intenses, et habités par un boss. Ces gardiens mettent nos réflexes à rude épreuve en propulsant des balles dans n’importe quelle direction, mais manquent de charisme. D’une part, parce qu’ils se ressemblent tous. D’autre part, parce qu’ils se battent relativement vite et ne possèdent pas de deuxième voire de troisième forme. Le boss de fin, par exemple, reste une déception car peu imposant dans sa forme et sa stratégie.

Le gameplay n’évolue pas au fur et à mesure de notre progression. Le scrolling est identique du début à la fin, les environnements ne gagnent pas en richesse, et il n’y a aucun obstacle physique qui modifie notre trajectoire. Il faut juste tirer et éviter les balles, rien de plus. C’est simple, efficace, mais on aurait bien aimé plus de détails et de diversité.

Ghost Blade HD est un shoot ’em up à l’ancienne, très formaté années 90. Mais les graphismes ne sont pas pixelisés pour autant. Ils sont modernes et ancrés dans l’air du temps, avec des effets spéciaux bien ficelés. Les arrière-plans sont jolis mais peu variés. Les balles sont multicolores : attention les yeux ! Enfin, quelques baisses de framerate pointent le bout de leur nez lorsqu’il y a trop d’éléments à l’écran.

Les musiques sont l’œuvre du compositeur allemand Rafael Dyll (Rainbow Moon, Gunlord…). Elles mélangent influences J-Pop et Synthwave des années 90, avec un mastering ancré dans l’air du temps. Pads, leads et beats électroniques sont donc de la partie, pour un ensemble dynamique et punchy.

Il ne faut pas s’attendre à une incroyable durée de vie. Une partie « facile » ne dure que vingt minutes en moyenne. Mais la rejouabilité est au rendez-vous, et ce pour plusieurs raisons.

Les différents niveaux de difficulté changent le système de jeu. Facile : il y a du challenge mais des bombes se déclenchent automatiquement avant que nous nous fassions toucher. Moyen : les ennemis sont plus nombreux et l’activation des bombes est manuelle. Difficile : les continues partent aussi vite que la lumière. Un certain niveau de maîtrise est demandé pour terminer la partie !

Pas de panique ! Il existe un mode d’entraînement pour se faire la main, ainsi qu’un mode co-op. Rien ne nous empêche, donc, d’inviter un ami pour nous prêter main forte. Mais attention à la confusion, car à l’écran, cela fait beaucoup d’informations.

Pour les amateurs de jeu solo, le système de scoring permet de s’améliorer encore et encore pour être au top du classement. Ce mode rappelle l’âge d’or du shoot ’em up sur bornes d’arcade.

Enfin, il est possible de récupérer des trophées en accomplissant des missions. Il y a ainsi 37 succès, certains plus faciles que d’autres.

Hucast Games ne révolutionne pas le shmup avec Ghost Blade HD, mais il permet au style de ne pas tomber dans l’oubli. On passe un bon moment à tirer sur tout ce qui bouge, en récupérant les étoiles et les power-ups. Le format bullet hell demande de la précision et de la concentration, rendant les parties intenses et difficiles. On regrette cependant son manque de diversité visuelle ainsi que l’absence d’originalité. Un peu de folie ne fait jamais de mal !

Ghost Blade HD Nintendo Switch est disponible en version boite sur playasia !
N’oubliez pas le code NINALERT pour profiter d’une remise de 5%.
Retrouvez nous sur :
Partagez sur vos réseaux

Laisser un commentaire