Test : Guilt Battle Arena sur Nintendo Switch

Guilt Battle Arena

Genre : Arcade, Jeu de tir, Combat
Développé par Invincible Cat
Édité par ForwardXP
Sortie France : 01/03/2018
Prix : 9,99€ sur l’eShop
Taille : 127,93 MB

Site Web Officiel

Affrontez vos amis et vos proches dans des batailles multijoueur et des combats en co-op frénétiques, le tout depuis votre canapé. En tant que membre de la Patrouille GUILT, vous devez combattre le Juge Dreadful et ses horribles sbires, afin de ramener la paix dans la galaxie.

Dans ce jeu qui a l’air à première vue plutôt amusant, on se rend vite compte que le gameplay n’est… pas très fourni. Concernant les déplacements nous pouvons aller de gauche à droite, en restant dans les limites de l’arène, puis nous pouvons sauter, voilà.
Étant un jeu de tir nous pouvons bien évidement tirer, sauf qu’une fois que le coup est parti, nous devons aller ramasser la balle pour pouvoir tirer à nouveau. Ça a l’air plutôt simple dit comme ça mais ça devient vite compliqué quand il y a plusieurs ennemis en même temps. Il existe plusieurs types d’ennemis dans le mode co-op, armés de haches ou de lances, certains vous tirent dessus ou laissent des bombes sur leur chemin. Plus nous éliminons des vagues d’ennemis, plus ils deviennent rapides et nombreux.

Dans le mode versus, uniquement jouable à plusieurs en local, nous pouvons nous affronter à travers plusieurs modes de jeu. Dans “capture de drapeau” il faut voler les drapeaux de nos adversaires, dans “prédateur” il faut tirer sur le prédateur pour le devenir à son tour afin d’éliminer les autres joueurs, il en existe encore d’autres mais le principe reste le même, être le dernier survivant.

En soit les graphismes sont plutôt jolis. C’est bien dessiné et coloré mais les décors varient très peu. La bande-son est sympa mais pas vraiment adaptée au combat que nous menons, et elle devient vite pénible.

 

Il y a sept modes de jeu différents en versus. Et également sept arènes différentes dans le mode co-op, dont une déblocable seulement en ayant toutes les étoiles à chaque niveaux. Chaque arène possède des difficultés en lien avec les décors, comme par exemple des missiles à tête chercheuse ou encore des poulets qui tombent du ciel.

On fait vite le tour des modes disponibles, et le jeu devient (trop) répétitif très rapidement. Personnellement j’en ai eu marre au bout de 40 minutes.

C’est sympa sur papier, mais assez décevant dans l’ensemble. Guilt Battle Arena est, selon moi, un jeu réservé aux petites soirées entre potes, même s’il ne vous occupera pas très longtemps.

Test réalisé par Nina sur une version offerte par l’éditeur
N’hésitez pas à soutenir le site en achetant vos cartes Nintendo eShop chez nos partenaires.
Facebooktwitterredditpinterestmail

Laisser un commentaire