Test : Gunlord X sur Nintendo Switch

Gunlord X

Genre : Action, Plate-formes, Shoot ’em up
Langues & sous-titres : Anglais, Allemand, Espagnol, Français, Italien
Développé & édité par NG:DEV.TEAM
Sortie France : 22/05/2019
Prix : 9,99€ sur l’eShop
Taille : 142,61 Mo
Joueurs : 1
Age minimum : 7+

Site Web Officiel

Gunlord est sorti en 2012 sur Neo Geo et Dreamcast sous l’impulsion de NG:DEV.TEAM, un studio allemand développant des jeux vidéo sur consoles old school. Suite à une campagne de financement participatif, le soft devait débarquer sur Nintendo Wii U et Nintendo 3DS mais ce fut un échec. Malgré cela, Gunlord fait son retour sur la console hybride en se dotant d’un “X”. En effet, il s’agit ici d’une version augmentée avec une refonte Hi-Bit.

Il s’agit de la suite de Last Hope, lui aussi développé par NG:DEV.TEAM en 2006. L’empire du mal qui se dirigeait vers la Terre a été vaincu par Vanessa Gaiden. Cependant, cette guerrière de l’espace n’est jamais rentrée chez elle et reste introuvable. Entre temps, un nouvel ennemi redoutable a fait son apparition. Basé sur la planète mère “The Master”, il peut créer des créatures d’acier et compte asservir les humains en aspirant leurs âmes. Nous incarnons Gordian Gaiden, un autre guerrier, missionné pour mettre un terme à cette menace et retrouver son épouse disparue.

Gunlord X est run ‘n gun nerveux évoluant dans un univers futuriste dans lequel notre personnage tire, saute et explore. A l’aide d’une grosse armure et d’un blaster, nous devons parcourir des niveaux très longs, détruire des ennemis agressifs, ramasser des joyaux roses qui débloquent des continue, et vaincre des boss au bout du chemin. Un gameplay classique.

L’action est soutenue et ne laisse que peu de moments de répit. Les créatures sont variées et rapides, et leur intelligence artificielle est plutôt bien développée, ce qui rend la progression souvent difficile. Par contre, ils ont tendance à débarquer de nulle part et leurs tirs ne sont pas toujours identifiables. De quoi susciter un peu d’agacement.

Notre arme s’améliore grâce à des power ups : lasers, billes explosives, plasma…l’arsenal est complet. On retrouve aussi un light beam qui s’actionne en enfonçant le joystick du Joy-Con droit. Cette arme est optimisée pour le combat à 360° mais elle nous empêche de bouger. Dans tous les cas, les tirs vont loin et désintègrent rapidement les opposants. C’est un vrai plaisir de shooter tout en progressant.

Les stages s’explorent dans toutes les directions. Ils sont larges et remplis de détails. Que ce soit en intérieur ou en extérieur, de nombreuses plate-formes sont à franchir. Heureusement, notre soldat est très souple. Les sauts sont précis et s’ajustent selon la distance à parcourir. L’environnement est destructible et de nombreux passages secrets s’offrent à nous. On y trouve des power ups, des vies ainsi que de nombreux joyaux. Traverser les niveaux en ligne droite est possible, mais fouiller dans les moindres recoins mène toujours à une belle récompense.

Gunlord X rend hommage à de nombreux jeux-vidéo de science-fiction sortis fin 1980 / début 1990. Explorer de grands mondes alambiqués remplis d’adversaire biomécaniques rappellent Turrican et Metroid tandis que les phases de tir ne peuvent qu’évoquer Contra. Proposant du shoot ’em up à bord d’un vaisseau de combat, le niveau 2 fait écho à R-Type avec sa kyrielle d’ennemis spatiaux.

Spécialisé dans les jeux old school, NG:DEV.TEAM a réalisé un beau travail visuel. Les environnements sont riches et diversifiés. Cavernes organiques, intérieur de vaisseaux géants, usine aux bains d’acide, volcans en éruption, cités futuristes en perdition…autant de lieux qui ne peuvent que nous faire voyager. Le pixel art est réussi et ne manque pas de détails. En plus, il s’adapte aux écrans larges. Pour donner un côté encore plus rétro, il est possible d’ajouter des lignes de balayage ainsi que des parasites dans les options d’affichage.

La musique est entraînante et alterne synthé dynamique et electro ambient contemplatif. On pense tout de suite aux bandes-son des jeux et films de SF des années 80-90. Un pur régal pour les oreilles.

Cette version Switch apporte son lot de nouveautés. 11 niveaux sont maintenant disponibles, au lieu de 9. Ils sont beaucoup plus grands et favorisent l’exploration. Pour ne pas les rendre trop vides, le nombre d’ennemis a été revu à la hausse. Ainsi, on passe de 45 à 60 types d’adversaires, boss compris. Un mode New Game + (speed run) a été ajouté ainsi que la possibilité de jouer à deux sticks (twin sticks) afin de contrôler les mouvements et les tirs de façon indépendante. Enfin, l’arsenal et la difficulté ont été réévalués.

Gunlord X n’est pas un jeu facile. Plus on progresse, plus les créatures sont nombreuses et tenaces. Les phases de plate-formes sont plus corsées vers les derniers niveaux et l’exploration plus longue. Les boss donnent du fil à retordre car résistants et souvent très bien protégés. Enfin, les continue ne sont pas légion malgré le système d’auto-save. On termine donc le jeu en quelques heures mais l’envie d’y retourner reste intacte.

Avec son level-design léché, son gameplay intuitif et ses graphismes rétro détaillés, Gunlord X fait un très beau retour sur Nintendo Switch. Ce run ‘n gun énergique a tout pour satisfaire les amateurs de Turrican ou de Metroid : du shoot, de l’exploration et de la plate-forme. Le contenu supplémentaire renforce la jouabilité et promet de l’action à foison. Et en plus…en français !

Test réalisé par Mataï sur une version offerte par l’éditeur
N’hésitez pas à soutenir le site en effectuant vos achats via nos liens sponsorisés
Facebooktwitterredditpinterestmail

Laisser un commentaire