Test : Hackyzack sur Nintendo Switch

HACKYZACK

Genre : Plateforme, Puzzle
Langues : Français
Développé par Spaceboy Games
Édité par Humble Bundle
Sortie France : 23/08/2018
Prix : 9,99€ sur l’eShop
Taille : 150,99 Mo

Hackyzack est l’un de ces jeux-gameplays qui ont à la fois l’avantage de proposer une mécanique léchée et agréable à jouer, mais qui ne se reposent en fait que sur celle-ci et qui donc par extension ne proposent sinon rien, peu de contenu diversifié.

Le but du jeu est de ramener une balle ou un ballon vers un mur coloré en jaune tout en se servant de son environnement. Bien plus facile à dire qu’à réussir car en effet Hackyzack mise tout sur le challenge ardu qu’il propose au joueur. Selon votre façon de jouer : casual ou hardcore gamer, le soft ne vous séduira sans doute pas de la même manière car il s’agira surtout de prendre son mal en patience afin de réussir les niveaux.

Le vrai petit point fort du titre reste l’esthétique globale du jeu, aux inspirations old school qui rappellent un certain Fez, et dont la bande-son est vraiment réussie, ce qui n’est pas toujours le cas pour ce genre de soft!

Le titre comprend un total de 55 niveaux répartis en 6 mondes dans un « mode but » mais également le même nombre de levels et de mondes pour un «mode cible» qui se débloquent à l’aide de vignettes difficilement récupérables dans chacun des niveaux du mode but. Heureusement chaque stage propose un petit feature supplémentaire comme un ballon antigravité ou bien des blocs destructibles, sans pour autant renouveler réellement la base du jeu.

Un mode multijoueur est également disponible et permet de jouer à l’ensemble des niveaux en coopération, ce qui est vraiment intéressant si l’alchimie entre les deux joueurs est présente car autrement le défi ne gagne qu’en difficulté.

Hackyzack, c’est soit on aime, soit on aime pas alors il est difficile de se prononcer objectivement sur ce genre de titre qui ne parlera au final qu’au public auquel il se destine, et donc ici en l’occurence aux joueurs adeptes de challenges les plus hardcore possibles. En effet on a vite fait le tour du titre puisqu’il repose sur son unique gameplay, heureusement maîtrisé et savamment accompagné par son esthétique simpliste ! Restant à savoir si le tarif proposé correspond réellement à l’envergure du soft qui revêt presque la mouture de jeu mobile.

Test réalisé par James Rocket sur une version offerte par l’éditeur
N’hésitez pas à soutenir le site en achetant vos cartes Nintendo eShop chez nos partenaires.
Facebooktwitterredditpinterestmail

Laisser un commentaire