Test : Harvest Moon: Un Monde à Cultiver sur Nintendo Switch

Test : Harvest Moon: Un Monde à Cultiver sur Nintendo Switch

Genre : Aventure, Simulation
Sous-titres : Allemand, Anglais, Espagnol, Français
Développé par Natsume Inc.
Édité par Rising Star Games
Sortie France : 05/03/2021
Prix : 49,99€ sur l’eShop, 37,99€ version boîte
Taille : 1265,00 MB
Joueurs : 1
Age minimum : 3

Site Web Officiel

 Il était une fois un coin de paradis où la terre était si fertile qu’elle donnait vie à toute sorte de plantes et de légumes. Il était donc facile d’y vivre en compagnie d’animaux tout aussi heureux.

Malheureusement cette Déesse des récoltes disparut en un claquement de doigt, emportant avec elle le pouvoir de fertilisation agricole. Mais il vous en faut plus pour baisser les bras ! Vivant chez votre mère, vous découvrez un soir un feu follet qui n’est autre qu’une lutine au pouvoir magique. Elle vous apprend qu’elle n’est pas la seule et vous demande de l’accompagner dans sa quête du réveil de cette divinité.

Retenez bien ce conseil

Un dernier bisou à votre maman et direction la ferme à emporter !

Élément central, votre ferme peut déménager sur un lopin de terre bien défini grâce au robot Sparky. Mais attention ce n’est pas gratuit: il faudra le nourrir !

La ferme va apparaître !

Si dans un premier temps vous n’aurez que votre maison (pour dormir, sauvegarder et stocker) et une étable, vous devrez faire pousser tout ce qu’il est possible afin de revendre vos récoltes en magasin.

Utiliser L ou R pour jongler entre les graines

En outre il n’y a pas de complexité, la majorité des actions se fait avec A: planter, arroser, remplir l’arrosoir au puits, pêcher, câliner les animaux ou encore les nourrir (en tenant la nourriture dans nos mains). Rajouter le déplacement avec le stick gauche et l’ouverture de votre “tablette” avec – et vous obtenez des commandes très simples accessibles à tous.

Malgré un design choupi, la Nintendo Switch peut largement faire mieux qu’afficher un jeu 3DS ! Ainsi vous découvrirez des environnements vides (encore plus si vous coupez des arbres) sans vie sauvage. Hormis la présence de boutiques ou de cavernes, on sent bien que la Déesse est partie.

Profitez de ce moment

Heureusement que vous rencontrerez certains personnages hauts en couleurs afin de donner du tonus à l’aventure.

Nom de Zeus !

Les sons de la ferme

Une fois votre étable bien remplie, vous découvrirez un environnement sonore agréable et apaisant. Malgré les corvées de la ferme, on prend plaisir à s’occuper des animaux et ils nous le rendent bien avec leurs petits cris. En ce qui concerne les compositions musicales, elles sont adaptées aux terres parcourues donnant une pointe d’immersion bienvenue.

Un petit monde pour des années de vie…

Si la quête principale est le réveil de la Déesse, l’aventure ne s’arrêtera pas pour autant une fois celle-ci accomplie.

Un petit monde à découvrir

Mais avant d’en arriver là, il faudra découvrir toutes les régions et implanter sa ferme et sa bonne humeur de partout.

Si l’aventure est linéaire, elle ne vous imposera pas de limite de temps. Les saisons passent sans rajouter de pression et les découvertes de nouvelles graines semblent sans fin.

…de routine

Malheureusement les tâches quotidiennes deviennent routinières. Et malgré l’apparition de nouvelles fonctionnalités (comme la cuisine), l’ennui peut pointer le bout de son nez.

Ne comptez pas sur le coucher du soleil pour vous motiver

Et comme lors de la création de votre avatar, la personnalisation de votre maison sera limitée. Si les plus jeunes (téméraires) tiendront le coup, les habitués de la série vont vite se rendre compte que la magie de la série a quitté le navire. C’est dommage car le titre bénéficie d’une traduction de qualité.

Opus à réserver aux plus jeunes, Harvest Moon: Un Monde à Cultiver ne comblera pas les habitués de la série. Son manque de personnalité et sa réalisation au charme banal ne masqueront pas la routine du gameplay. On ne peut qu’espérer un meilleur chemin à cette série.

Facebooktwitterredditpinterestmail

Laisser un commentaire