Test : Heroki sur Nintendo Switch

HEROKI

Genre : Action, Aventure, Plateformes
Langues : Français, Allemand, Espagnol, Néerlandais, Chinois, Anglais
Développé par PICOMY et SEGA
Édité par PICOMY
Sortie France : 20/07/2018
Prix : 9,99€ sur l’eShop
Taille : 382,73 MB

Site Web Officiel

Heroki est un personnage peu commun, c’est un petit bonhomme muni d’une hélice, à la bonne bouille et difficile à définir : humain aux oreilles de chat avec une tête d’hélicoptère ? Quoi qu’il en soit, ce petit être courageux va avoir un rôle primordial dans l’aventure qui nous attend.

Son peuple et lui vivent en paix dans le village de Levantia. Alors que notre protagoniste vient tout juste de finir son entraînement visant à maîtriser les techniques de vol, les méchants de service, le Dr N. Forchin et son sbire nommé Vapor, subtilisent l’Emerix, une amulette très puissante qui est la propriété du village. Entre de mauvaises mains, les pouvoirs dont elle est porteuse peuvent semer le chaos ! Il faut absolument la récupérer !

Aussi, le roi Kuno aimerait prendre les vilains à contre-pied et décide de n’envoyer qu’un seul “homme” afin de retrouver la précieuse amulette. Heroki se propose pour cette mission qui se doit d’être la plus discrète possible.

A l’origine, ce titre a été développé conjointement par Sega et Picomy dans une version mobile. Le voici bénéficiant d’un portage sur Switch, que je vous annonce d’ores et déjà très réussi. Ce jeu m’a surprise, il a tout à fait sa place sur console, qui plus est sur l’hybride de Nintendo. Un très bon moment à passer aux côtés de Heroki en perspective !

La phase d’entraînement servant d’introduction au jeu va nous permettre de maîtriser les commandes. En effet, la majorité des déplacements du personnage sont aériens et nécessitent une prise en main, afin de gagner en dextérité et précision. Les mouvements étant vifs et fluides, il va falloir un petit temps d’adaptation avant de parvenir à mener Heroki sur des points précis, sans manquer votre cible. Gérer correctement le freinage ainsi que la “chute libre”, action qui permet de disloquer les nuages en les écrasant, nécessitera également un peu de pratique.

La carte est divisée en plusieurs mondes, eux mêmes scindés en niveaux et nous allons retrouver différentes missions communes à chacun d’entre eux. Pour commencer, il vous faudra trouver les 5 Emiral cachés, objets qui vous permettront de débloquer des nouvelles capacités auprès de personnages rencontrés en fin de zone. Vous allez aussi devoir dénicher un coffre contenant un objet bonus. Enfin, vous pourrez chercher les lettres du nom de notre petit héro qui sont disséminées sur votre parcours. Ceci représente la dernière condition pour atteindre tous les objectifs et obtenir le maximum de points par niveau.

Évidemment la route est semée d’embûches, de bestioles à éliminer en leur envoyant divers projectiles (caisses en bois, pierres…), mais toute cette faune et ces objets pourront aussi être utiles d’autres manières, que vous découvrirez au fil de votre exploration.

Des Orpis, la monnaie locale, sont à récupérer soit en fouillant les lieux, soit dans les nuages, ou encore en éliminant les ennemis. Ils vous permettront d’acheter des objets lorsque vous retournez dans le village : vies – que vous pourrez également dégoter dans les niveaux ou en atteignant chaque palier de 200 Orpis – et points de vie, des objets bonus, les “traînées” qui sont des customisations de la fumée que laisse Heroki sur son passage…

Tous les mondes ont leur propre musique et leur background spécifique. Ce jeu de plateforme en 2D offre des visuels très agréables, avec ses graphismes simples mais au contenu riche. Chaque décor est un régal pour les yeux avec ses formes douces, ses couleurs variées et bien assorties.

Heroki ne comporte pas de dialogue audio, tout est retranscrit par le biais de bulles et sous-titres en français. Vous n’entendrez que diverses onomatopées en plus des musiques qui vont être présentes sans interruption. Celle du village est calme et tranquille tout en étant gaie, alors que celles des divers mondes ont une sonorité funky / reggae un poil plus dynamique. Un même monde sera bercé par un seul et unique morceau composé de quelques notes qui reviennent en boucle. S’ils sont plutôt agréables, leur redondance finit par lasser, donc 2 solutions, couper le son ou raccourcir les sessions, sauf si bien sûr cela ne vous gêne pas.

L’aventure de Heroki va le mener à travers un univers fait d’îles, de jungles, de mers et de déserts. Chaque grande zone est composée de 8 niveaux d’une durée parfaitement dosée, auquel vient s’ajouter un dernier dans lequel vous pouvez obtenir un pouvoir. Disposant de checkpoints, de zones cachées et d’un contenu suffisamment étoffé, ils ne sont ni ennuyeux ni vides, l’exploration est agréable et fluide, tout en nécessitant de la concentration.

En outre, le village sert de hub central dans lequel notre protagoniste pourra faire des emplettes, mais il y aura aussi de nombreuses quêtes annexes et mini-jeux pouvant vous rapporter de la monnaie ou divers objets utiles à stocker dans votre inventaire. Un petit plus sympathique : la maison de notre petit hélico va se remplir de bibelots en fonction de vos découvertes.

Vous serez peut-être amenés à refaire des niveaux si vous avez manqué certains objets collectables, qui peuvent être très bien cachés ou même se dévoiler grâce à des actions précises qui vous auraient échappé. Les 10 heures de jeu sont vite atteintes si vous souhaitez obtenir le 100%, comptez un peu moins pour une exploration en ligne droite.

Le titre en main, je me suis questionnée sur son potentiel : trop enfantin ? Peut-être trop facile ? Intéressant ou pas ? L’expérience a finalement été sympathique, je dirais même des plus agréables. Le contenu est varié, le temps défile, zéro frustration !

Certes, le niveau de difficulté ne conviendra pas aux joueurs à la recherche de challenge, mais Heroki peut plaire à un large public et permet de retrouver l’essence même du JEU vidéo, à savoir le fun, le plaisir de se divertir et la détente ! Un jeu de plateforme au tarif très abordable à posséder sans hésitation.

Laisser un commentaire