Test : Hive Jump sur Nintendo Switch

Hive Jump

Genre : Action/Plateforme/Arcade/Run’n Gun
Langues : N/A Sous-titres : Anglais
Développé par Graphite Lab
Édité par Graphite Lab
Sortie France : 11/01/2019
Prix : 9,99 € sur l’eShop, pas de version boîte
Taille : 1585.45 Mo
Joueurs : 1-4
Age minimum : 7

Site Web Officiel

Dans le futur, l’humanité est en train de perdre la guerre contre les Ordovinciens, une race extraterrestre. Le restant des forces humaines, rassemblée dans les mondes centraux, a décidé de riposter en envoyant des Jumpers. Ces derniers sont des soldats surentraînés afin de repousser la menace extraterrestre et en finir une bonne fois pour toute en éliminant les reines aliens. Présenté sous forme de scénettes de briefing, le scénario reste simple et accessible: “on dégomme du monstre vilain pas beau pour sauver le monde” bien qu’un soin particulier a été donné au lore du jeu, car tous les personnages importants, ainsi que les planètes et aliens, ont droit à une biographie, présentant leurs caractéristiques.

Le jeu se divise en deux phases de gameplay : la première présente une carte de la planète avec vos bases, ainsi que celle des  ennemis. Oui la première étape ressemble à de la stratégie. Mais non, elle n’est pas importante, car vous devrez juste renforcer vos bases en ajoutant des troupes, moyennant finance (l’aspect économique sera traité quelques lignes plus bas). Mais le plus important est aussi de choisir quelle cible attaquer, afin de trouver le repaire de la reine alien.

La deuxième phase, qui est l’essentiel du jeu, est celle ou vous contrôlez votre Jumper. En effet, vous allez devoir vous enfoncer dans la ruche afin d’éliminer la reine, ou l’alien principal. A noter, que la ruche est générée de manière procédurale, donc pas la peine de retenir votre chemin !  Pour ce faire, vous serez armé et pourrez customiser votre armement afin d’en faire un laser ou un fusil à pompe. Mais aussi de grenades (incendiaires, collantes….) et vous aurez votre sac à dos. Ce dernier sera l’objet le plus précieux de votre inventaire. En effet, si votre soldat meurt, vous prendrez pendant quelques secondes le contrôle du sac à dos. Celui-ci invoquera un nouveau soldat pour continuer le combat. En revanche, le sac à dos est fragile, donc s’il est détruit par l’ennemi, c’est game over !

Comme mentionné précédemment, en éliminant des aliens ou des oeufs, vous récupérerez de la matière visqueuse (goo en anglais), qui sera conservée et utilisée afin de scanner les ruches ennemies, mais aussi afin de débloquer de nouvelles armes ou de nouveaux équipements. Donc même si vous mourrez, vous avez obtenu de la “goo” et pourrez donc préparer plus sereinement vos prochaines descentes !

A noter que dans les phases de tir, vous pouvez explorer des zones ou il y aura des défis. Par exemple atteindre la fin du chemin, sans pouvoir utiliser votre jet pack et en évitant les mares d’acide. En récompense vous aurez des reliques qui aideront votre soldat, en réduisant le temps de surchauffe de vos armes, ou en régénérant la santé du sac à dos. Car oui, votre fusil peut surchauffer, et si c’est le cas, bonne chance ! Toutes ces subtilités dans le gameplay font de Hive Jump un jeu complet, mais assez répétitif.

Visuellement, le jeu possède une ambiance rétro/16 bit, comme vous avez pu le voir dans les captures parsemant le test. Et bien cela rend particulièrement bien à l’écran ! Petit bémol cependant, car lorsque vous vous faites attaquer en masse par les aliens, le jeu souffre de très gros ralentissements ce qui nuit un peu au gameplay nerveux du jeu. Cela dit, ces phases sont très peu récurrentes et ne gâchent pas le plaisir.

Pour ce qui est de l’ambiance sonore du jeu, on reste encore dans le trip rétro, avec des musiques sous synthé, mais très discrètes. Ce qui est un bon point, car cela met en exergue la solitude de notre soldat face à la horde d’extraterrestre. Les effets d’armes restent aussi dans cette veine, rappelant par moment Metal Slug, la référence absolue du run n’ gun !

Vous avez donc un mode aventure, divisé en 4 actes, ou vous repousserez les reines alien des planètes humaines tout en essayant de sauver les réfugiés. A côté de cela, se trouve un mode arcade dans lequel vous tenterez d’affronter autant d’aliens que possible et faire le plus gros score. Et enfin un mode challenge dans lequel vous aurez des conditions à respecter dans la destruction de ruche.

Bien que le jeu soit répétitif dans sa manière de procéder, il possède quand même un certain intérêt et donc comptez une dizaine d’heures de jeu pour finir la campagne. Le fait de pouvoir faire le jeu localement à 4 rajoute pas mal de possibilité au soft, promettant de longues parties !

Hive Jump est plutôt une bonne surprise, avec son gameplay simple nerveux mais demandant quand même une dose de prudence et de patience. et ses différents modes de jeux donnant au titre une durée de vie plus que correcte. Malgré sa répétitivité dans son gameplay et quelques petites chutes de framerate, le jeu reste néanmoins plaisant et la possibilité de jouer à 4 devrait donner lieu à des parties mémorables dans lesquelles on dégommera de l’alien ! Un jeu à conseiller, surtout quand on sait qu’il ne coûte que 10 euros ! A vos armes, soldats ! Il est temps de sauter dans la ruche !

Test réalisé par Bloblor sur une version offerte par l’éditeur
N’hésitez pas à soutenir le site en effectuant vos achats via nos liens sponsorisés
Facebooktwitterredditpinterestmail

Laisser un commentaire