Test : Hoggy 2 sur Nintendo Switch

HOGGY 2

Genre : Casse-tête, Plateformes, Arcade
Langues : Anglais
Développé par Raptisoft
Édité par Ratalaika Games S.L.
Sortie France : 26/07/2019
Prix : 4,99 € sur l’eShop
Taille : 213,91 Mo
Joueurs : 1 Joueur
Age minimum : 3 Ans

Site Web Officiel

Développé par Raptisoft et édité sur Nintendo Switch par Ratalaika Games, Hoggy 2 est le second épisode d’une série démarrée en 2009 sur iPhone. À l’origine vous jouiez Hoggy, une petite boule de slime violette dont la copine avait été enlevée par de terribles extraterrestres vivant dans des robots, les Moon Men. Votre seule façon de la sauver ? Eh bien.. manger tous les fruits des 45 niveaux du jeu. Et ça a marché.

Dans cet épisode, vous avez sauvé votre amie, fondé un foyer et fait de magnifiques petits enfants. Jouant innocemment sans vous soucier du reste du monde, vous êtes soudainement attaqués à nouveau par les Moon Men. Sans aucune pitié, ces vils personnages kidnappent alors vos enfants et vous laissent dans les tréfonds de la Terre, vous, votre fiancée, votre tristesse. Vous l’aurez compris, il est temps de reprendre du service et de manger vos cinq fruits et légumes par jour.

Vous voici donc face à diverses jarres, chacune renfermant un petit monde, lui-même contenant une clef. Pour obtenir cette dernière, il suffit de manger tous les fruits présents dans la jarre. « Facile » me direz-vous ? Eh bien pas du tout ! Si en apparence, le titre semble enfantin et jouable par tous, il ne vous en demandera pas moins de vous creuser les méninges, et plus vous avancerez dans les niveaux, plus les mécaniques seront nombreuses et complexes.

Le principe de base est simple, vous jouez Hoggy ou sa copine Hogatha (choix purement esthétique) et avez à votre disposition deux mouvements : avancer dans un sens ou dans l’autre, et changer votre gravité personnelle, ce qui vous permet d’avancer au plafond. Pas de saut, pas de bouton d’action, vous ne composez qu’avec ces deux données. Activer un interrupteur, manger un gland ou un piment pour vous transformer, orienter un ennemi ou pousser un bloc, chaque puzzle est un petit travail d’orfèvre très agréable à résoudre. Au bout d’un certain nombre de clefs obtenues, vous pourrez ouvrir les diverses portes vous menant vers d’autres puzzles encore plus gratinés et des combats de boss vous demandant une réflexion rapide et des réflexes solides.

La direction artistique du jeu est très simpliste. Inspiré par l’univers de Mario et des hits de Nintendo, les développeurs offrent ici un strict minimum graphique. Certes l’univers est coloré, rond et mignon mais on aurait aimé un style peut-être un peu plus développé. Alors oui, dans ce genre de titres, où la résolution du puzzle est la seule chose importante, les graphismes importent peu, mais tout de même, on peut trouver ça dommage car c’est bien le seul point faible du jeu.

La musique, joviale, accompagne de ses accents de calypso discrets un sound design tout en rondeur. On ne la garde pas dans la tête bien longtemps mais elle fait dodeliner en jouant dans le métro ou dans son canapé.

Si le premier épisode offrait 45 puzzles uniquement, il faut reconnaître qu’ici, vous en aurez pour votre argent puisqu’Hoggy 2 propose plus de 200 niveaux à relever. Alors oui, ces derniers n’offrent aucune rejouabilité mais à ce prix-là, vous emportez avec vous cinq bonnes heures de jeu pour tout finir.

Petit ajout sympathique, le jeu comporte un éditeur de niveaux. L’hommage aux hits de Nintendo ayant peut-être été poussé trop loin, l’interface est une copie conforme de Super Mario Maker. Coïncidence ? Maladresse ? Peu importe, l’initiative est appréciable, malgré la différence évidente de possibilités offertes et l’impossibilité de mettre en ligne ses créations.

Raptisoft nous offre donc un bon jeu de réflexion. Si la patte artistique ne laisse pas une empreinte indélébile, il faut néanmoins saluer l’inventivité des puzzles proposés et la générosité de ces petits mondes faits avec amour. Pour en plus un prix très modeste, il serait dommage d’en tenir rigueur. Nous tenons ici un puzzle-game fourni en contenu, bien pensé, avec un concept simple mais efficace et doté en plus d’un éditeur de niveaux si vous vous sentez l’âme d’un game designer. Jouez avec Hoggy, c’est un bon tuyau.

 

Test réalisé par Pupitilop sur une version offerte par l’éditeur
N’hésitez pas à soutenir le site en effectuant vos achats via nos liens sponsorisés
Retrouvez nous sur :

Laisser un commentaire