Test : Hyrule Warriors L’ère du Fléau sur Nintendo Switch

Test : Hyrule Warriors L’ère du Fléau sur Nintendo Switch

Test : Hyrule Warriors L’ère du Fléau sur Nintendo Switch

Genre : Aventure, Action
Langues :  Allemand, Anglais, Espagnol, Français, Italien, Japonais, Coréen, Néerlandais, Chinois
Développé par KOEI TECMO GAMES
Édité par Nintendo
Sortie France : 20/11/2020
Prix : 59,99€ sur l’eShop, 49,99€ version boîte
Taille : 11158 MB
Joueurs : 1-2 joueurs
Age minimum : 12

Site Web Officiel

Retour en septembre 2020… alors que tous les joueurs attendaient une information relative au second opus de Zelda Breath of the Wild, Eiji Aonuma nous a tous pris à revers à grand coup d’épée de légende en annonçant la sortie imminente de Hyrule Warriors L’ère du Fléau.

Un prequel qui se déroulera 100 ans avant que Link ne se réveille la bouche pâteuse et en boxer Diorian Max dans le sanctuaire de la renaissance. C’est donc sans surprise aucune que nous retrouverons les prodiges ainsi que tous les protagonistes de BOTW pour les intimes.

Si Link et la princesse n’ont pas pris une ride… Impa quant à elle est légèrement plus marquée par le temps bien que après avoir longuement zoomé sur Pahya, il semblerait qu’elle soit la jumelle de sa mamie enfin bref of the Wild quoi!

Si vous êtes des fans de muso nul besoin de vous poser les bases du genre. Pour les autres, sachez qu’il s’agit généralement de fracasser tout ce qui passe à votre portée et d’enchaîner les K.O.

En ce qui concerne Hyrule Warriors L’ère du Fléau on est beaucoup plus dans du narratif. On commence doucement et avec cohérence. On se laisse porter par l’histoire et tuer des hordes de Bokoblins nous semble logique. On ne force pas comme dans certains autres jeux.

Pour rentrer directement le vif du sujet, on a l’impression de jouer à Breath of the Wild. Comme si on lançait un DLC qui nous plonge dans les méandres de l’ère du fléau. Le moins que l’on puisse dire c’est que le scénario a été longuement réfléchi. Ce n’était pas aisé de s’attaquer à un jeu aussi culte et malgré les critiques qui reprochent une “incohérence” scénaristique, nous sommes d’un avis contraire. Nous mettons au défi les détracteurs de trouver un fil conducteur plus logique. Après évidemment on pourrait reprocher un vol d’idée de James Cameron avec ce petit gardien en mode Terminator mais c’est un détail.

Hyrule Warriors L’ère du Fléau séduit par son gameplay. Une fois lancé on se surprend littéralement à regarder l’heure en s’exclamant “Pouah j’ai déjà joué 7h ? “

Il y a tellement à faire il faut dire. Au delà des combats qui s’enchaînent, que ce soit les missions principales ou annexes, il y a également les phases de farming que nous avons trouvé intéressantes. Le jeu est avare en rubis et matériaux. Ce qui apporte une belle dimension stratégique. Car parfois il vous faudra choisir entre améliorer vos armes, monter en niveaux ou encore débloquer des skills. À noter que les amiibo, comme pour Breath of the Wild, apportent des avantages.

Vous pouvez lire notre article à ce sujet iciPour les besoins de l’article nous avons testé le mode solo et en coopération. Malgré les soucis purement techniques dont nous parlerons plus tard, il s’est avéré que jouer à deux est particulièrement fun. La map à couvrir peut se révéler assez grande lors des quêtes principales et le chronomètre défile à une vitesse vertigineuse. C’est donc plutôt rassurant de compter sur son partenaire qui peut partir au sud alors que vous gérez le nord. On pourrait se lancer dans un roman pour vous expliquer les différentes touches et pouvoirs pour déclencher tel ou tel combo ou telle ou telle attaque forte mais à quoi bon ?

D’autant plus que le jeu vous guidera et chaque personnage aura son entraînement spécifique qui vous aidera à maîtriser ses compétences. Et soyez sûrs qu’il vous faudra du temps et de la motivation pour jouer et faire monter en puissance tous les protagonistes. 

Ça me chagrine d’aborder le point sensible de ce jeu mais malheureusement on m’oblige à être impartiale. Alors on va arracher le pansement rapidement car ça fait mal un bon coup et c’est terminé ! Hyrule Warriors L’ère du Fléau est une catastrophe au niveau baisse de framerates et le mode co-op est une soupe de pixels bien trop souvent. Ouf voilà c’est dit c’est fait.

Pourquoi est-ce que cela me fait mal de l’avouer ? Tout simplement car c’est un tel gâchis. Le jeu est vraiment excellent. On ne peut que déplorer le manque de puissance de notre petite Nintendo Switch et pester contre ceux qui se sont dit que splitter l’écran à l’horizontale c’était une bonne idée ! Je pense avoir râlé minimum 100 fois “punaise mais les gars ils ont dû y jouer non ??? Ils ont quand même dû se dire à un moment que splitter à la verticale ça serait un peu mieux ???”

Même si il est fort probable que le mode vertical n’aurait absolument pas résolu le souci des baisses de framerates, cela aurait au moins eu le mérite de rendre les combats plus lisibles. Sans spoiler de trop il y a certains personnages que j’adore tel que Revali, qui sont littéralement INJOUABLES à deux. Déjà qu’en solo c’est parfois limite limite mais en co-op on doit sortir les jumelles et parfois les lunettes de soleil tellement il y a soit trop d’effets lumière en mode Kamé Hamé Ha un 14 juillet, soit votre personnage sera totalement invisible car dans les airs ou caché par un ennemi ou un quelconque élément du décor.

C’est vraiment dommage car les combats sont intéressants et demandent très souvent de la réflexion et de la stratégie. Il vous faudra bien choisir votre personnage par rapport à la mission.

La bande-son quant à elle est un sans faute. On y retrouve évidemment les musiques de Breath of the Wild pour notre plus grand plaisir. Même les animations des protagonistes sont rythmées par des thèmes du jeu d’aventure de Zelda.

La durée de vie de ce muso est impressionnante. Nous ne pouvons pas vous dire combien d’heures il vous faudra en ligne droite car nous avons pris tous les virages possibles et imaginables. La carte de Hyrule est encore plus illisible que celle de Breath of the Wild. C’est dire ! Il y a une multitude de missions et de quêtes annexes, commerces, chasse aux Korogus…

Revenons un peu sur le scénario et les incohérences relevées par certains. Comme expliqué précédemment cela ne nous a pas choqué. Sans spoiler nous dirons simplement que ce n’est certes pas l’histoire annoncée dans Breath of the Wild mais de notre côté nous avons plus eu comme réaction “tu crois que ce sont les bases pour la suite du jeu ?”

Depuis 2017 nous avons longuement débattu sur ce que pourrait être la suite de l’opus. Alors même que aucune suite n’avait été annoncée à l’époque, nous rêvions de revoir les prodiges et leurs descendants. Donc en toute franchise nous trouvons que c’est du beau travail que nous offrent les scénaristes de Hyrule Warriors L’ère du Fléau.

Les cinématiques sont splendides ! Seul bémol en ce qui me concerne, c’est la volonté quasi forcée de mettre Zelda au devant de la scène. Quitte à rendre Link totalement anecdotique voir ridicule. Forcément lorsqu’on veut donner un puissant aspect narratif aux personnages…

Un Héros muet ça le fait moyennement. D’ailleurs on sent toute la frustration, de l’acteur voix de Link, qui explose lorsque ce dernier hurle. Autre sujet qui peut fâcher, les créatures divines. Là encore nous ferons preuve de tolérance car certes nous nous sommes battus pour à coup de manettes pour ne pas être celui qui va devoir manœuvrer Vah’Medoh. Ce qui est fou car dans Breath of the Wild j’aurais tué un Korogu pour pouvoir le piloter.

D’ailleurs j’étais la première à râler lorsque j’ai découvert la moto dans le DLC. Je pense donc que les développeurs ont fait au mieux. Il est vrai que nous les avons réclamé ces créatures divines et en toute impartialité même si c’est ch… Euh même si ce n’est pas formidablement passionnant comme missions, il me semble compliqué de trouver mieux comme utilité à ces énormes bestioles antiques. Vous l’aurez compris Hyrule Warriors L’ère du Fléau est bien fourni en contenu. D’ailleurs les temps de chargement sont parfois même plus longs que la mission elle même ! 

Test : Hyrule Warriors L’ère du Fléau sur Nintendo Switch

Hyrule Warriors L’ère du Fléau ne peut que séduire les fans de The Legend of Zelda Breath of the Wild. Tout y est ! Des créatures divines aux Korogus. Rien ne manque. Le scénario est superbement amené, les missions sont intéressantes, les combats, même si les baisses de framerates viennent gâcher le plaisir, sont jouissifs grâce aux nombreux personnages qui amènent leurs animations et pouvoirs divers et variés, la map est celle de BOTW avec certes beaucoup moins de liberté mais on retrouve avec joie des lieux visités maintes fois. À titre personnel je trouve ce jeu excellent mais je suis une mordue de Breath of the Wild donc forcément trop partiale. Les soucis techniques m’obligent à le noter juste “très bon” mais je suis très agréablement surprise car je suis normalement gravement allergique aux muso. En conclusion c’est une belle réussite qui donne encore plus envie de repartir en Hyrule rapidement pour savoir ce qui se passe après. 

Laisser un commentaire