Test : Iron Crypticle sur Nintendo Switch

Iron Crypticle

Genre : Jeu de tir, Action, Arcade
Langues : Anglais    Sous-titres : Anglais
Développé par Confused Pelican
Édité par Tikipod Ltd.
Sortie France : 13/02/2019
Prix : 8,99 € sur l’eShop, pas de version boîte
Taille : 120,59 Mo
Joueurs : 1 à 4 joueurs
Age minimum : 7

Site Web Officiel

Les Trésors royaux de Cryptonia ont été volés !

Les chevaliers du Roi doivent maintenant s’équiper et descendre dans les anciennes cryptes du palais pour retrouver toutes ces reliques en or.

Plongez dans un macabre jeu d’action et d’arcade à deux sticks aux accents médiévaux. Affrontez les goules et toutes sortes d’ennemis jusqu’à quatre joueurs (mode coopération en réseau local).

Emparez-vous du butin et engloutissez les aliments pour accumuler de l’expérience. Améliorez vos aptitudes pour relever les défis des étages inférieurs ! Débloquez de nouvelles armes et des objets magiques au fil de votre aventure. Récupérez des gantelets magiques pour renforcer votre poing atomique !

Préparez-vous à une avalanche d’armes dans Iron Crypticle !

Battez des centaines de monstres à la recherche de vos richesses volées. Vous traversez plusieurs étages et combattrez plusieurs Boss afin d’atteindre votre butin, seul ou à plusieurs, des donjons truffés de pièges vous attendent.

Iron Crypticle est un Rogue like basique; vous contrôlez, vue de haut, un personnage qui peut tirer dans 8 directions différentes, et qui se déplace dans un donjon de quatre étages. La prise en main est très rapide et se fait sans aucun souci, il n’y a que l’essentiel des touches pour ce genre de jeu. Vous vous sentirez vite à l’aise, bien que parfois le soft semble mal capter la direction des sticks analogiques, ce qui entache légèrement l’expérience de jeu.

Chaque partie suit le même schéma, vous traversez une série de salles jusqu’au grand monstre final, on ne parlera pas de labyrinthe car peu importe notre chemin nous atteindrons toujours la fin de l’étage. Plus vous descendez profondément, plus le bestiaire évolue et se renforce, de même pour les boss qui sont au nombre de quatre.

De base, vous lancez des haches, elles font peu de dégâts et ont une portée moyenne, mais elles sont précises. Durant votre partie vous croiserez d’autres armements, ceux-ci vous permettent pendant une courte durée, d’utiliser une arme de lancer différent, que ce soit un marteau, une faucille ou autre. Vous trouverez aussi des améliorations, cette fois-ci permanentes, qui peuvent augmenter votre vitesse de déplacement ou de tir par exemple. Au fil de vos parties vous débloquerez les différentes armes disponibles, ce qui rends les premières session difficile et peu amusante, mais en une ou deux heures de jeu, vous débloquerez la majorité de ce que le soft propose.

On retrouve plusieurs types de salles dans le donjon, la plupart sont simplement remplies de monstres qu’il faudra tuer rapidement avant que des ennemis presque invincibles apparaissent et ne vous tuent. Parfois vous croiserez des pièces spéciales comme des catacombes ou bien des mini boss, ainsi que des magasins et des salles d’arcades.

Un fois atteint la fin de l’étage, vous combattrez un des Boss, ils ont tous des paternes différents et les stratégies nécessaires pour les vaincre sont variées, il ne vous faudra pas beaucoup de temps pour le connaître par cœur.

Le jeu n’est pas très difficile, vous avez le choix entre 3 difficultés avant de lancer une partie, facile, normal et difficile. Pour être honnête, je n’ai remarqué que très peu de différence en changeant de difficulté, si ce n’est que certains boss sont beaucoup plus faibles. Ce qui rendrait le jeu difficile serait plutôt l’éclairage des salles et leur taille; le titre est très sombre ce qui rend difficile de percevoir certains ennemis, et les salles sont très grandes, c’est facile de se déplacer à l’intérieur, mais les personnages sont très petits et difficilement visibles. Il est facile de se soigner, et heureusement car il est aussi difficile d’esquiver les attaques adverses.

Lorsque vous atteignez pour la première fois la fin du donjon vous débloquerez un nouveau mode de jeu, plus difficile, où il faudra encore une fois vaincre quatre étages remplis de monstres et récupérer les trésors.

Vous avez le choix entre quatre personnages, mais ils n’ont rien de spécial, seulement une apparence différente.

Le jeu possède une belle atmosphère arcade, il est fluide et joli, les monstres sont assez variés et beaux. J’ai très rarement vu un style graphique similaire, et c’est plaisant à voir, on sent bien l’ambiance médiévale, même si tout reste simpliste, Iron Crypticle s’en tire très bien.

En ce qui concerne les musiques, elles n’ont rien d’incroyable et sont très basiques, vous allez très vite les ignorer pour vous concentrer sur le jeu, ce qui est dommage. Le titre aurait pu nous proposer une meilleure ambiance sonore pour créer plus d’immersion.

Le jeu propose une encyclopédie, dans celle-ci on peut voir tout ce qu’on a récupéré, leur utilité et leur fonctionnement. C’est très pratique pour en apprendre plus sur un objet ou un parchemin et savoir comment bien s’en servir. On retrouve également un classement mondial basé sur un système de points récoltés durant votre partie.

Iron Crypticle propose aussi des “challenges”, ils sont purement décoratifs et permettent de voir votre progression. Le jeu n’est pas très long, une fois que vous aurez fini l’exploration d’un donjon en difficile, il n’y a plus grand chose à faire à part compléter les challenges, comptez environ six heures pour venir au bout du titre.

Iron Crypticle est un bon Rogue like, la difficulté est très bien dosée. Il vous faudra bien rester concentré si vous ne voulez pas mourir bêtement, le jeu peut vite devenir illisible tant il y a d’ennemis et de projectiles à esquiver. Les sessions durent environ 20 minutes, ce qui est très bien, vous ne serez pas épuisés à force de jouer en continu. Vous vous amuserez aussi bien seul qu’avec des amis.

Malheureusement, le jeu est très court, il manque des boss, des personnages différents, et surtout un véritable labyrinthe qui rendrait vraiment l’exploration plaisante, car c’est parfois frustrant de ne pas pouvoir revenir en arrière pour récupérer des cœurs ou autres objets utiles.

Test réalisé par Nassim Guimet sur une version offerte par l’éditeur
N’hésitez pas à soutenir le site en effectuant vos achats via nos liens sponsorisés
Facebooktwitterredditpinterestmail

Laisser un commentaire