Test : Izneo sur Nintendo Switch

IZNEO

Genre : Logiciel Pratique
Langues : Anglais, Français, Allemand
Développé par izneo
Édité par izneo
Sortie France : 28/02/2019
Prix : gratuit sur l’eShop, paiement à l’achat de livres ou d’abonnements 
Taille : 72,35 Mo
Joueurs : 1

Site Web Officiel

Aujourd’hui, nous allons vous parler d’une application innovante qui débarque pour la première fois sur une console Nintendo. Annoncée tout d’abord pour automne dernier, Izneo arrive enfin sur notre Nintendo Switch après avoir réglé quelques problèmes techniques de compatibilité entre une version mobile déjà bien répandue et le moteur Unity sur la dernière console hybride de Nintendo.

Qu’à cela ne tienne, elle est cette fois bien là en bonne et due forme, prête à se présenter comme la meilleure offre de lecture de BD franco-belge, de comics et de mangas sur la Switch disponible à ce jour. Pour ceux qui ne la connaissait pas encore, je vais résumer rapidement l’histoire de la plateforme : en 2010, le site izneo.com est créé, en accord avec une dizaine d’éditeurs français et belges, ce qui lui permet d’offrir une bonne base d’ouvrages célèbres ou non en lecture en ligne, sorte de Netflix de la bande dessinée.

Le site offre alors le choix de payer chaque oeuvre séparément pour les lecteurs occasionnels, moyennant maximum une dizaine d’euros pour les plus grosses bande dessinées, soit un prix bien plus bas qu’en version papier, ou bien le choix d’opter pour un abonnement mensuel pour les lecteurs réguliers, à 9,99€, pour avoir accès à 3300 titres (en dehors d’abonnements spécifiques pour les magazines tels que Spirou).

Très vite, le site va se décliner en application mobile et connaître un succès grandissant, la lecture sur tablette étant en effet beaucoup plus pratique et proche d’une planche de BD papier. Fort de sa popularité, izneo.com propose plus de 30,000 ouvrages à la fin 2018, tous disponibles en français, et parfois en anglais ou en allemand. Ce qui nous amène à notre test du jour, une version pour notre console préférée, permettant à la plateforme d’atteindre un public potentiel de plus de 10 millions d’utilisateurs, excusez du peu !

 

Alors pourquoi avoir choisi la Switch ? Quelles raisons peuvent amener une plateforme de lecture de BD sur une console, alors que la version mobile fait déjà très bien l’affaire, d’autant plus avec des écrans singulièrement plus grands et de meilleure qualité ? Ce choix peut en effet paraître étrange, et jusqu’ici personne n’a encore offert de service vraiment similaire en France, même chez la concurrence.

Mais voilà, la Switch n’est pas une console comme les autres, on commence à le savoir maintenant, ce qui attire sans cesse les développeurs est son aspect hybride, autant portable que jouable sur la TV du salon.

Ici, la portabilité et le moteur relativement puissant de la console en mode nomade est certainement ce qui a dû primer, puisqu’il est tout à fait possible de lire Death Note sur sa TV, mais je ne donne pas cher de vos yeux, si la lecture sur téléviseur était une telle révolution, cela ferait bien longtemps qu’on aurait des chaînes nationales pour rats de bibliothèque.

La Switch dispose d’un écran de 6,2 pouces (soit environ 15,75cm), qui lui même offre une résolution de 720p, suffisamment pour afficher avec fidélité les couleurs et les détails d’une belle bande dessinée, mais si vous voulez lire une double page d’Astérix sur un écran de cette taille, là encore préparez de quoi reposer vos yeux. N’ayez crainte, les développeurs ont tout prévu : l’application Izneo intègre la technologie “Eazycomics” qui vous permet de faire défiler une planche de bande dessinée case par case, rendant la lecture beaucoup plus digeste et intuitive, qui peut surprendre au premier abord mais à laquelle on s’habitue très vite.

Cependant, tous les scans des ouvrages ne proposent pas cette technologie très futée, mais à la place les développeurs ont une nouvelle fois fait preuve d’ingéniosité en permettant de zoomer sur la page, et de simplement descendre au fur et à mesure, comme si on découvrait une fresque à la verticale.

Quel que soit le mode de lecture choisi, cette version Switch est vraiment une réussite de ce point de vue là, pour avoir testé un grand nombre d’ouvrages différents, des BD franco-belges, des mangas et autres romans graphiques, je peux affirmer que je n’ai jamais ressenti une quelconque frustration de lire sur un écran de cette taille, bien au contraire puisque le fait de zoomer dans la page offre une nouvelle vision du dessin, certainement plus proche de ce que l’illustrateur  voulait nous montrer avant que son oeuvre ne subisse la compression du format BD ou manga.

Le fait de lire les livres case par case ou bien en faisant dérouler les pages sous nos yeux apporte même un rythme accru, se rapprochant d’un dessin animé, c’est un réel plaisir lorsque l’on s’y est habitué, et cela m’a donné envie de redécouvrir des ouvrages que j’avais déjà lu des dizaines de fois dans mon enfance.

 

Pour réussir à attirer les lecteurs de BD, très souvent grands amateurs du format papier, Izneo a dû offrir un service avec des scans en très haute qualité, tout en permettant de se créer une bibliothèque virtuelle où stocker tous les achats.

Il est possible d’acquérir les œuvres ou un abonnement directement depuis l’eShop, avec son compte Nintendo, ou bien même de récupérer un compte préexistant sur ordinateur ou mobile. Comme avec Netflix, un même utilisateur peut être connecté sur divers appareils, mais les livres téléchargés sur un support dans sa bibliothèque personnelle ne sont pas disponibles sur les autres (mais si vous les avez acheté, alors vous pouvez évidemment les télécharger de nouveau autant de fois que vous le souhaitez et où bon vous semble selon les conditions de votre abonnement).

Plusieurs forfaits mensuels sont proposés, avec un premier à 6,99€ ne permettant la lecture que sur un seul appareil de 10 ouvrages par mois, un second à 9,99€ offrant une lecture illimitée sur 3 appareils, et un abonnement family de 12,99€ permettant une lecture illimitée sur 6 appareils, et offrant un abonnement au Journal Spirou (59,99€ par an hors pass family). Pour de plus amples informations, tout est consultable sur ce lien et les conditions générales de vente sont trouvables ici.

Comme expliqué plus haut, si vous préférez acheter uniquement quelques ouvrages, la majorité des livres sont vendus à moins de 10€, en moyenne 4,50€ pour un manga et 8€ pour une BD, soit à peu près 30% de moins que les ouvrages papiers, et quand on connaît le prix des eBooks en temps normal, c’est très attractif et certainement la meilleure offre disponible pour le moment dans ce domaine, d’autant plus que de nombreux titres sont constamment en soldes. Au niveau du choix, il y a de quoi faire dans les quelques 30,000 ouvrages proposés pour le moment, quasiment tout ce que l’on peut trouver dans une bonne librairie en réalité : Tintin, Astérix, Gaston Lagaffe, Lucky Luke, Naruto, Dragon Ball, Fairy Tail, Batman, Star Wars et autres romans graphiques comme la célèbre Petite Bédéthèque du Savoir, il y en a largement pour tous les goûts !

Si vous hésitez avant d’acheter une série, on vous montre quelques pages de preview et même souvent le premier tome gratuitement pour vous faire votre propre idée, tout est fait pour plaire aux lecteurs.

 

L’application Izneo pour Nintendo Switch est un petit bijou, tout comme elle l’est déjà pour mobile, le portage est un réel succès, mais quelques petits bémols subsistent encore, je me dois de les lister même s’ils n’altèrent en rien l’expérience unique que la plateforme procure.

Sachez que les ouvrages téléchargés sur la Switch peuvent être lus hors ligne, mais il vous faut un accès à internet pour pouvoir lancer l’application à l’heure où j’écris ce test, et l’avancée dans votre lecture ne sera pas sauvegardée hors ligne (en gros, pas de marque page sans wifi).

De même, même si à priori vous pouvez télécharger autant d’ouvrages que la mémoire de votre console ou de votre carte SD vous le permet, j’ai rencontré quelques fermetures de l’application après une dizaine de livres, certainement un petit bug qui sera vite réglé. Enfin, il n’est pour le moment pas possible d’utiliser l’écran tactile pour tourner les pages, et quand on est habitué aux eBooks c’est un manque qui se fait ressentir.

Izneo est une des premières applications non destinées au gaming sur la dernière console de Nintendo, de même que YouTube sortie tout récemment.

Si lire des bande-dessinées virtuellement ne vous dérange pas, alors Izneo va sans problème vous plaire, et si vous êtes un grand lecteur alors les offres d’abonnement seront très rapidement rentabilisées. Les prix sont beaucoup moins élevés que les autres offres d’eBooks BD sur le marché, les scans sont d’excellente qualité, et le confort de lecture est assuré par un portage minutieux qui offre un système ingénieux de lecture case par case.

Si le concept de Netflix vous a séduit et que vous aimeriez avoir une offre similaire pour lire sur votre console, alors Izneo est l’application qu’il vous faut, et dans les plus de 30,000 ouvrages proposés, nul doute que vous trouverez chaussure à votre pied !

Test réalisé par Natingle42 sur une version offerte par l’éditeur
N’hésitez pas à soutenir le site en effectuant vos achats via nos liens sponsorisés

Laisser un commentaire