Test : Kirby : Au fil de la grande aventure sur Nintendo 3DS

Kirby : Au fil de la grande aventure

Genre : Plateformes
Langues : Anglais, Espagnol, Français, Allemand, Italien
Développé par Nintendo
Édité par Good-Feel
Sortie France : 08/03/2019
Prix : 39,99€ sur l’eShop, 31,50€ version boîte
Taille : 11665 Mo
Joueurs : 1
Age minimum : 3

Site Web Officiel

Après une balade sous le soleil de Dream Land, notre cher Kirby est affamé. Fort heureusement, il aperçoit une tomate appétissante sur son chemin. Alors qu’il s’apprête à la déguster en l’aspirant avec son pouvoir, il se rend compte qu’il débusque également un sorcier du nom de Maillalenvers. Ce dernier est en colère, car la petite boule rose a dévoré sa Métamate magique. Afin de se venger, il le transforme en fil de laine et l’expédie dans le Pays de la Courtepointe. Une fois sur place, Kirby remarque que quelqu’un se fait poursuivre par un monstre. Notre courageux compagnon décide d’arrêter la bestiole et sauve ainsi PonPon. Le prince lui explique alors que Maillalenvers a décousu son royaume en sept. Evidemment, notre ami lui propose à nouveau son aide. Parviendra-t-il à recoudre le Pays de la Courtepointe en démêlant les fils des terribles desseins du sorcier ?

Kirby : Au fil de la grande aventure se démarque par un changement important. En effet, la petite boule rose ne peut plus utiliser son pouvoir légendaire ! À la place, il peut transformer son corps de laine à sa guise. Les contrôles de base vous permettent d’attraper vos adversaires (avec la touche B) et de les métamorphoser en pelotes avec une sorte de ruban qui vous permet aussi d’interagir avec les boutons ou fermetures éclairs dans les décors, révélant des lieux cachés qui, pour le coup, ne sont pas toujours cousu de fil blanc. Vous pouvez également devenir une voiture (en allant vite à gauche/droite), un parachute (haut), une enclume (bas) et un sous-marin (dès que vous êtes dans l’eau). À cela s’ajoutent divers « Tricotalents », des power-ups prenant la forme de coiffes, avec lesquels il faudra se tricoter un chemin jusqu’à l’arrivée. Notre ami pourra ainsi se battre à coups d’épée, de bombes ou de tornades, pour n’en citer que quelques-uns. Ces items sont placés à des endroits stratégiques, cela dans le but de nous aiguiller vers la bonne voie, sans non plus tout nous dévoiler. En cas de difficulté, vous pouvez scanner l’un des amiibo compatibles dans le but de recevoir un Tricotalent directement. Une fois n’est pas couture, Nintendo nous propose un gameplay simple à prendre en main et fortement addictif qui saura également plaire aux joueurs les plus chevronnés.

La bonne idée du soft, c’est de faire évoluer les mécaniques du jeu au fil des niveaux et des mondes, car Kirby aura également la possibilité d’obtenir des compétences en prenant la forme de moyens de locomotion (camion de pompier, soucoupe volante, planche de surf, 4×4), d’animaux (dauphin), et même d’un tank surpuissant ! L’intérêt principal de ces éléments, c’est qu’à l’aide de ses transformations, ce plateformer propose quelques phases variées, oscillant entre le shoot them up, le jeu d’arcade, de course ou de course-poursuite. C’est indéniable, le gameplay est si bien ficelé qu’on ne s’ennuie jamais ! Toutes ces fonctionnalités s’incorporent parfaitement à un level design extrêmement bien tissé.

Les combats face aux boss sont extrêmement sympathiques, mais ils ne vous donneront globalement pas de fil à retordre. Néanmoins, pour ceux qui voudraient en découdre un peu plus, le challenge sera également au rendez-vous. Afin de compléter un niveau à 100%, vous devrez collecter un maximum de perles pour obtenir une médaille (en bronze, argent, ou or pour les meilleurs), mais attention, car si vous subissez une attaque, touchez des piques, ou tombez dans le vide, vous perdrez un certain nombre d’entre elles, que vous pourrez éventuellement rattraper grâce aux quelques secondes qui vous seront accordées. Pour battre les boss à plate couture, la tâche est d’autant plus ardue. En réalisant un bon score, vous pourrez déverrouiller des niveaux bonus. Enfin, vous devrez également collecter les deux objets de décoration (voire plus bas pour plus d’informations) ainsi que le CD contenant une des musiques du jeu. Si globalement vous les trouverez facilement, certains donnent parfois l’impression de chercher une aiguille dans une botte de foin.

Le jeu nous pique en plein cœur tant il est mignon tout plein. En invitant les joueurs à prendre part à ce conte à part entière, dont la trame ne nous est pas inconnue, Nintendo réalise un jeu cousu main à la direction artistique pleine de poésie et parvient à nouveau à tirer son épingle du jeu. Les décors donnent certes un sentiment de déjà vu étant donné que l’on explore des contrées hivernales ou des forêts verdoyantes, mais le tout est cousu ensemble afin de proposer de véritables patchworks associant des coupons de couleurs, de textures, et de broderies très agréables à l’œil. On prend d’ailleurs beaucoup de plaisir à examiner les niveaux sous toutes les coutures, non seulement car il faut chercher les lieux secrets en explorant premiers et seconds plans, mais aussi parce que le jeu est vraiment très joli, que vous jouiez confortablement assis en tailleur sur votre canapé ou allongé dans votre lit. Quant à la bande-son, elle accompagne de fil en aiguille les aventures de Kirby. Pourtant, malgré toutes les qualités présentées ici, il est difficile de ne pas se poser une question évidente : pourquoi ce portage n’est-il pas proposé sur Switch, sachant que les fonctionnalités 3D ont été complètement mises de côté et que le rendu est forcément moins détaillé que sur Wii ?!

En ligne droite, le jeu peut vous prendre environ huit heures. Cela étant dit, si vous souhaitez le finir à 100% en collectant toutes les médailles d’or, les objets de décorations, et les CDs, vous pouvez facilement doubler ce temps, voire même plus ! Plus ? Eh bien, oui ! Vous ne pensiez quand même pas que c’était tout ? Détrompez-vous, car Kirby : Au fil de la grande aventure dispose d’un contenu encore plus conséquent que cela ! Effectivement, vous pourrez refaire chaque niveau avec une difficulté supplémentaire dans le mode diabolique pour montrer qui est vraiment le patron. Concrètement, un démon pourchasse la petite boule rose en lui envoyant des pelotes piégées avec des épines. La victoire se joue sur un fil de rasoir, car la partie est terminée si vous vous faites toucher cinq fois.

Cet opus est également truffé de mini-jeux qui vous permettent de débloquer des éléments de personnalisation pour la maison de Kirby (à noter que vous pouvez partager jusqu’à trois appartements via le StreetPass et que vous pouvez acquérir des décorations en dépensant vos gemmes dans les magasins). Parmi eux, il y a ceux de la version Wii (trouvez cinq personnages cachés, ramasser un certain nombre de perles dans un temps imparti, guider un personnage jusqu’à son trône avant que le compteur n’atteigne zéro, battre des ennemis en quelques secondes, gagner une course face à un personnage non-jouable), mais également deux nouveautés : « Meta Knight taillade » (récoltez des perles en découpant le plus d’ennemis au passage) et « DaDiDou déboule » (allez le plus vite possible en récoltant des pièces et évitant les obstacles en leur sautant par-dessus ou glissant par-dessous).

Si ces ajouts se faufilent plutôt bien pour des parties courtes, il s’agit avant tout pour Nintendo de nous faire oublier que ce portage ne propose plus le mode multi-joueurs. Une déception, donc, qui nous fait forcément un peu froncer (des sourcils) pour un titre autrement presque parfait.

Kirby : Au fil de la grande aventure est un jeu d’une qualité indéniable. La direction artistique est tout simplement magnifique malgré un rendu sur 3DS moins détaillé que ce qu’il aurait été possible de faire sur Switch. Bien que ce choix puisse diviser les joueurs, il n’en demeure pas moins que le soft est très plaisant une fois la console en main. Malgré sa durée de vie en ligne droite assez courte, le titre de Nintendo brille par un gameplay et un level design très efficaces qui s’adaptent à votre style de jeu ainsi qu’à vos compétences. Avec ses nombreuses phases variées, ses mini-jeux, son mode diabolique, et son aspect collection, notamment grâce à la possibilité de créer votre appartement, cet opus nous tient en ha-laine pendant un petit moment. La seule véritable ombre au tableau reste la disparition du mode multi-joueurs. On aurait également voulu que ce portage soit un peu plus généreux que par l’ajout de « Meta Knight taillade » et « DaDiDou déboule », car cela semble tout de même être une maigre compensation.


ACHETER LE JEU AU MEILLEUR PRIX ICI 

Test réalisé par LYNIX WITT sur une version offerte par l’éditeur
N’hésitez pas à soutenir le site en effectuant vos achats via nos liens sponsorisés
Retrouvez nous sur :
Partagez sur vos réseaux

Laisser un commentaire