Test : Labyrinth of Refrain: Coven of Dusk sur Nintendo Switch

Labyrinth of Refrain: Coven of Dusk

Genre : RPG
Langues : Japonais, Français, Anglais Sous-titres : Japonais, Français, Anglais
Développé par Nippon Ichi Software, Inc.
Édité par NIS America
Sortie France : 21/09/2018
Prix : 49,99€ sur l’eShop, 39,99€ en version boite ici
Taille : 2,1 Go

Site Web Officiel

Dans « Labyrinth of Refrain: Coven of Dusk », aux côtés de la sorcière Dronya et de son apprentie Luca, vous incarnerez le « Tractatus de Monstrum », un livre ancien et fort mystérieux. Vous allez devoir explorer les tréfonds de la ville de Refrain mais le dédale étant rempli de miasme, Dronya et Luca ne peuvent vous y accompagner. C’est avec des soldats de bois, qui composeront votre équipe, que vous pourrez vous y déplacer.

Avant de vous lancer, sachez qu’une seule personne est parvenue à revenir vivante de ce labyrinthe : l’auteur du « Tractatus de Monstrum » lui-même. Parviendrez-vous, à votre tour, à découvrir les mystères planant autour de cet endroit ?

Si vous aimez les multiples possibilités de gameplay, « Labyrinth of Refrain: Coven of Dusk » devrait vous satisfaire !

Comme il s’agit d’un RPG d’exploration de donjons, vous allez devoir commencer par monter une équipe. Au commencement, Dronya vous offrira trois pantins de bois et vous laissera carte blanche quant à leur classe et leurs compétences. A vous de savoir ce que vous favoriserez pour le début de cette aventure. Vous aurez le choix de l’apparence, du nom, de la façon dont le lvl up influera les stats de vos personnages et j’en passe. Chacune de vos créations aura également un équipement à améliorer au fur et à mesure de votre progression dans le jeu. Vous pourrez en trouver très régulièrement dans le labyrinthe, donc pensez à fréquemment changer votre stuff.
Une fois votre équipe constituée, il faut leur attribuer une place. Vous avez 5 slots de disponibles, soit 5 cabales. Au début du jeu, vous n’aurez que des cabales avec un seul emplacement, donc un seul pantin. Mais au fil de votre aventure, vous en obtiendrez à plusieurs, ce qui vous permettra d’avoir encore plus de personnages à vos côtés pour progresser. Il faut toutefois prendre en compte que, dans le cas où vous utilisez une cabale à plusieurs espaces, les stats des pantins au sein de celles-ci s’influenceront mutuellement donc attention à vos combinaisons ! Notez aussi que si vous faites ce genre de duo/trio, chacun aura sa jauge de vie mais ils auront leur barre de magie en commun.

Nous pouvons maintenant aborder le système du labyrinthe. Le déplacement au cœur de celui-ci se fait façon tour par tour : Avancez d’une case et vos ennemis avanceront aussi. Si vous restez immobile, rien ne se produit. Vous pouvez cependant utiliser la fonction « Attendre » pour faire passer un tour. Cela peut permettre d’attendre une bonne occasion d’attaquer un ennemi ou de le regarder s’éloigner d’un trésor que vous convoiteriez.
Puisque nous parlons d’adversaire, passons aux combats. Si vous marchez sur une case où se trouve un ennemi ou bien si ce dernier rejoint la vôtre à cause d’une impasse par exemple, le combat se lance.
Au début du tour, vous choisirez les actions de votre équipe. Vous pourrez attaquer mais aussi utiliser le « Donum », soit les compétences spéciales propres à la cabale et consommerez donc des points de Donum qui sont l’équivalent de la magie dans ce jeu. Une fois les décisions prises, le combat se lance et vos pantins lancent l’assaut, tout comme les ennemis. Les plus rapides attaquent les premiers donc prenez en compte cet aspect quand vous donnez des indications à vos personnages. Vous pouvez aussi utiliser les objets de votre inventaire.
Vous avez aussi un système d’avant-garde/arrière-garde à prendre en compte. A vous de savoir quel personnage sera mis en avant et qui sera mis en retrait dans votre stratégie, sachant que bien évidemment, la première ligne sera plus exposée que la seconde.
Il faut souligner la présence des « Coups Critiques Gore » que vous pouvez infliger mais aussi subir. Les CCG font perdre un membre à vos pantins et cette perte réduit leurs statistiques jusqu’à leur réparation qui ne peut être faite qu’auprès de Dronya. Perdre un bras ou une jambe est tolérable mais si votre personnage perd sa tête, il est automatiquement considéré comme mort.

Après le combat, vous aurez un écran de gain d’expérience. Chaque personnage reçoit le même nombre de points que les autres. Cela permet également d’augmenter le niveau des cabales.

Abordons l’aspect des « Points de Renforcements ». Vous en avez 100 à disposition et pour entrer dans le labyrinthe, vous devrez déjà en consommer en fonction des cabales que vous utiliserez. Sachez que faire lvl up ces dernières diminuent leur coup en PR avec le temps. Vous pourrez aussi utiliser vos PR pour des actions spéciales en combats ou dans votre exploration, par exemple pour briser des murs fragiles et vous frayer un passage dans des zones secrètes.
Votre mission sera également de récolter du mana. En dehors des combats, vous pourrez en obtenir en fouillant un peu. Le mana vous permettra de regagner des PR mais vous servira également de « monnaie » auprès de Dronya pour qu’elle vous offre des compétences spéciales. Il faut donc en amasser le plus possible, d’autant plus que plus vous vous en procurez, plus vous avez des chances d’obtenir un bon butin !
En parlant d’argent, vous pourrez revendre ce que vous trouverez dans vos expéditions à la boutique et acheter des items.

Plus tard, dans l’aventure, vous débloquerez également un système de quête. Il vous suffit d’avoir obtenu le bon objet dans votre inventaire au cours de vos explorations et de le donner à la personne intéressée par l’intermédiaire de Luca.
Vous aurez aussi à disposition un moyen d’améliorer vos équipements via le chaudron de Dronya.

A noter également : il faut un bon sens de l’orientation dans ce jeu et savoir bien lire sa carte car cette dernière ne se dévoile qu’au fur et à mesure de votre progression. Il faut également revenir à l’entrée du labyrinthe pour ramener avec vous tout ce que vous avez amassé. Si vous perdez un combat ou abandonnez, vous serez ramené à la carriole de Dronya mais avec une pénalité.

Les sauvegardes sont manuelles et peuvent être faites seulement à la caravane de Dronya. Dans le labyrinthe, vous aurez le droit à une sauvegarde temporaire qui disparaîtra dès que vous relancerez le jeu.

Pour ce qui est des graphismes, vous alternerez entre les phases de dialogues et des phases d’explorations. Les conversations montrent seulement les personnages, dans un style manga/anime, en train de converser. Une fois dans les donjons, vous passez en vue première personne. Il n’y a rien à reprocher au jeu sur cette partie. Personnellement, je le trouve très agréable et les ambiances des différents labyrinthes sont très bien faites.

Pour ce qui est de la bande-son, j’apprécie vraiment l’OST de ce jeu. Il m’a vaguement rappelé l’ambiance des jeux « Professeur Layton » et malgré les heures passées dans le labyrinthe, je ne me lasse pas de la musique. Je craignais qu’elle ne finisse par devenir redondante mais ça n’a pas été le cas ! Les voix des personnages, pour ce qui est du doublage japonais, sont vraiment sympathiques et sachez que vous pouvez d’ailleurs choisir les voix que vous voulez donner à vos pantins.

Faire le tour d’un labyrinthe prend du temps si vous voulez vraiment trouver toutes les pièces cachées ou les passages secrets, ce qui permet à « Labyrinth of Refrain: Coven of Dusk » de s’offrir une belle durée de vie pour ceux qui vise le 100%, notamment avec les quêtes de Luca. Entre les déplacements dans le dédale, la création de pantins pour votre équipe et le développement du scénario, il n’y a rien à redire sur le contenu de ce jeu qui vaut clairement son prix étant donné ce qu’il nous offre.

Vous pouvez d’ailleurs explorer encore et encore les donjons déjà complétés pour continuer d’amasser des items, débloquer des coffres que vous auriez laissé de côté ou bien encore, chercher les zones qu’il vous manque car elles sont vraiment nombreuses. Petit conseil au passage : si vous voyez sur la carte un ennemi derrière un mur mais sans porte pour accéder à l’endroit où il se trouve, faites un peu de démolition ! Les zones cachées se trouvent assez aisément avec cette méthode.

Soyons honnêtes, « Labyrinth of Refrain: Coven of Dusk » est un très bon jeu en plus d’être complet. L’ambiance est des plus agréables et on s’attache très vite à Dronya et Luca. La création personnalisée des pantins fait aussi en sorte que l’on s’attache vite à notre équipe.
Si vous avez un bon sens de l’orientation, retrouver votre chemin dans les donjons ne vous posera pas de souci. Pour ceux qui se perdent facilement, croyez-moi, vous vous ferez très vite au système et trouverez très vite vos points de repères.
N’hésitez vraiment pas à plonger au cœur du labyrinthe de Refrain, cela en vaut vraiment le coup !

ACHETER LE JEU AU MEILLEUR PRIX ICI

Test réalisé par Link Loup sur une version offerte par l’éditeur
N’hésitez pas à soutenir le site en achetant vos cartes Nintendo eShop chez nos partenaires.
Facebooktwitterredditpinterestmail

Laisser un commentaire