Test : Little Town Hero sur Nintendo Switch

Test : Little Town Hero sur Nintendo Switch

Icone du jeu LittleTown Hero sur Nintendo Switch

Genre : RPG, Aventure
Langues : Anglais, Japonais
Développé par Game Freak
Édité par Game Freak
Sortie France : 16/10/2019
Prix : 24,99€ sur l’eShop
Taille : 2874,15 Mo
Joueurs : 1
Age minimum : 12 ans

Site Web Officiel

Au cœur d’une paisible vallée se trouve un village tranquille et isolé, quasiment coupé du monde. Le seul portail vers l’extérieur se trouve au sein du château, dont l’accès bien que strictement régulé est très convoité par le groupe de protagonistes de Little Town Hero.

Texte prononcé par Nelz :"Entrer dans le château? Même pour toi, ça serait fou...". On peut voir un château gardé par deux soldats en fond.

Lors d’une tentative d’infiltration de la forteresse, la joyeuse troupe fait la connaissance d’Angard, un soldat qui les empêche de pénétrer le palais mais consent à leur apprendre les techniques de base du combat, afin qu’ils puissent intégrer la garde royale.

Texte prononcé par Matock: "Mr Angard! Tout va bien?". Mr Angard, un soldat du château, se trouve devant un champ avec les trois enfants que sont les protagonistes du jeu.

Ainsi débute votre apprentissage des techniques utilisées dans Little Town Hero, parallèlement à la trouvaille par le héros d’une mystérieuse pierre rouge qui semble le rendre surpuissant.

Texte prononcé par le personnage principal: "C'est quoi? Une sorte de pierre rouge...?". Le protagoniste se trouve dans une grotte que l'on devine être une mine.

Des événements étranges

Cependant, peu après le début de vos leçons, des événements étranges commencent à se produire au sein même du village, notamment l’apparition régulière de monstres, jusqu’à présent considérés comme étant de simples légendes. Vous aurez ainsi de quoi mettre en pratique vos techniques apprises, vous permettant par la même occasion d’espérer chaque jour un peu plus devenir un soldat.

L’élément principal du gameplay de Little Town Hero est sans doute le système de combat. À première vue assez complexe à appréhender et maîtriser, il se révèle après quelques heures de jeu très satisfaisant à manier tout en offrant un challenge conséquent.

Début du combat contre Matock. On peut apercevoir un chemin et une maison à l'arrière plan.

Ici, oubliez les conventions du combat classique de RPG. À chaque tour, vous devez faire s’affronter des Idées, l’objectif étant idéalement de briser toutes celles de l’adversaire pour espérer avoir un Tour chance qui vous permettrait d’infliger des dégâts directement aux points de vie de votre assaillant.

Combat contre Matock. Le protagoniste et l'assaillant sont face à face, et des bulles (idées) sont réparties autour de chacun d'eux. On peut voir une maison en arrière plan.

Le tout en tenant compte du nombre de points de pouvoir dont dispose votre personnage pour “activer” ses Idées, les effets spéciaux qui leur sont attribués ou encore un système de déplacement à chaque tour; vous avez là un style de combat complexe avec un grand potentiel.

Vue du dessus du village avec des cercles évoquant un plateau de jeu. Représentation de la mécanique de déplacement lors des combats.

C’est répétitif ? 

Certains penseront que les Idées proposées par le titre ne se renouvellent pas assez, mais cette répétition permet une familiarité qui pousse à élaborer plus facilement des stratégies quand on commence à connaître nos capacités sur le bout des doigts.

Le protagoniste est face à un monstre gigantesque. Représentation du "Tour chance" lors des combats.

Hors des affrontements, le jeu est très agréable à parcourir, bien qu’on puisse lui reprocher quelques lags. Toujours dans le domaine de l’imagination, il arrivera que le soft vous laisse, en semi-autonomie, aller vous même glaner des informations auprès des habitants, pour accumuler des mots clés que vous devrez remettre en ordre pour organiser un plan. Cela permet de rendre le tout plus ludique qu’un simple dialogue pendant lequel le joueur est passif. 

Si cette envie d’explorer est très présente en jouant à Little Town Hero, c’est en grande partie grâce à ses graphismes. Les environnements 3D aux couleurs acidulées sont sublimes, et voilà pourquoi on peut pardonner au titre ses baisses de framerate en contrepartie de décors si agréables à regarder.

Le protagoniste, de dos, se trouve face à un pont au dessus d'une rivière. On peut voir à gauche du personnage une maison et un PNJ, et à l'arrière plan le reste du village.

Les personnages principaux sortent du lot avec leur design haut en couleurs. Quant aux animations, celles des personnages de support sont assez notables; une spécifique est dédiée à chacun, offrant dans la plupart des cas une mini cinématique rigolote qu’on prend le temps d’apprécier.

Image en plan rapproché de Nelz. Une bulle qui pend du nez, ce dernier semble s'être endormi et rêve de nourriture. Représentation des cinématiques des personnages de support.

Le design ? 

On soulignera également le sens du détail au niveau du design des menus et boîtes de dialogue du jeu; ces dernières sous forme de bulles rappellent constamment la thématique de l’imagination au cœur de l’aventure.

Texte prononcé par Torren au protagoniste: "Tu es prêt?". On peut voir la mine à l'arrière plan.

Si vous avez eu l’occasion de jouer à Undertale ou Deltarune, le nom du compositeur des musiques de Little Town Hero devrait vous être familier. Toby Fox, un des plus grands artistes du monde du jeu indépendant, compose ici sans surprise une bande-son fabuleuse; qui parvient toujours à retranscrire en musique l’ambiance décrite par le titre.

Texte prononcé par Mme Taylor au protagoniste accompagné d'une petite fille: "Merci d'avoir patienté.". On voit à l'arrière plan que l'on se trouve dans ne boutique.

L’OST !

Tantôt rythmée et enjouée, tantôt tranquille et douce, l’OST est toujours un plaisir à écouter in-game ou hors des sessions de jeu.

En plus de la quête principale, le soft en propose de nombreuses secondaires et variées qui viendront rallonger la durée du vie. Que ce soit accompagner une petite fille à la boutique de vêtements, élucider un mystère ou encore récupérer toutes les poules de la fermière, on appréciera la diversité des activités proposées par Little Town Hero.

En pleine nuit, une pâle poupée géante produit un son effrayant.

On pourrait cependant lui reprocher de vouloir un peu trop souvent se concentrer sur la quête principale, en restreignant l’accès aux autres zones du jeu; ce qui peut frustrer l’instinct d’exploration du joueur. Pour en venir à bout, vous pouvez compter au moins une quinzaine d’heures.

Dernier titre en date du studio Game Freak, le soft est un RPG fidèle à ce à quoi nous a habitué le studio derrière la saga Pokémon. Cette toute nouvelle license a certes quelques défauts, mais les développeurs ont réussi leur coup. Little Town Hero parvient à se démarquer des autres jeux du genre, et semble être une nouvelle valeur sûre de la Nintendo Switch.

Note de Little Town Hero sur Nintendo Switch: Très bon

Retrouvez nous sur :

Laisser un commentaire