Test : Mario Tennis Aces sur Nintendo Switch

Mario Tennis Aces

Genre : Sport / Tennis
Langues : Français
Développé par Camelot Software
Édité par Nintendo
Sortie France : 22/06/2018
Prix : 59,99 € sur l’eShop / 44,99€ version Boite
Taille : 6890,19 MB

Site Web Officiel

Après le très médiocre Mario Tennis sur WiiU, un jeu au contenu famélique et surtout avec des idées saugrenues, Nintendo et Camelot devaient réagir sous peine de mettre la licence au placard.
5 ans ont passé et après avoir essayé la démo de ce Aces durant quelques jours on pouvait encore se demander si les développeurs ont bien entendu les attentes des joueurs. Alors finalement ?

Sachez que contrairement aux précédents épisodes consoles de salon, ce Mario Tennis Aces renoue avec le mode aventure de la version GBA.

Enfin, un mode histoire ! Ici, malgré ce que l’on cherche à nous faire croire, cela n’est pas vraiment un RPG, contrairement à la superbe version GBA. Alors ok, on peut gagner des niveaux d’expérience et des raquettes plus puissantes au fil des niveaux parcourus, mais il s’agit en fait juste d’un moyen déguisé pour nous faire enchaîner des missions, ces dernières étant un excellent moyen de maîtriser toutes les possibilités de gameplay proposés dans le jeu.

Quid est-il donc de l’histoire qui nous emmène en compagnie de Mario et Toad ?
Après avoir gagné un tournoi, une divinité du tennis enfermée dans une raquette qui a pu envoûter Waluigi et Wario, vient vous déranger et au passage en profite pour embarquer le pauvre Luigi. Il est donc temps de partir à l’aventure pour dénicher 6 gemmes et de parcourir une mini-map d’une demi-douzaine de mondes eux-mêmes découpés en quelques niveaux. Cette aventure sera le moyen d’apprendre les timings pour renvoyer les fameuses nouvelles frappes instincts, mais aussi de découvrir et de débloquer de nouveaux terrains. Vous allez donc devoir affronter des zones d’entraînements façon Virtua Tennis, mais aussi des boss assez coriaces avec des patterns pas évidents à dénicher.

On ne va pas reparler des principes de base du tennis, mais plutôt se pencher sur les nouveautés et ce qui change du jeu précédent.
Face à la version WiiU, Camelot a retiré ce fameux champignon inutile et qui cassait le rythme du jeu. Heureusement !!! Il a aussi complété le contenu avec, outre le mode histoire, plus de personnages, plus de terrains et enfin plus de tactiques. Car oui les apports de Aces sont aussi stratégiques. La frappe et la super frappe instinct ne sont que deux exemples parmi ce qui nous est proposé.
Camelot a décidé d’introduire une jauge qui se remplit plus ou moins généreusement à chaque frappe. Celle-ci est utilisable afin de vous permettre d’attaquer, mais aussi de défendre. Dès que votre jauge se remplit, vous pouvez l’utiliser pour la Course Instinct. Celle-ci provoquera un effet Slow-motion qui vous permettra d’aller chercher une balle éloignée ou pour contrer une frappe instinct.

Une fois remplie d’un quart, vous pourrez réaliser une frappe instinct si vous êtes placé sur une étoile positionnée au sol. Cette Frappe Instinct, comme la Super Frappe vous offre la possibilité de placer un coup puissant où bon vous semble sur la surface de jeu dans un temps limité, avec un viseur gérable au gyroscope ou au stick. Enfin, la jauge complète et une fois activée (avec L ou ZL) vous permet d’envoyer une grosse attaque illustrée par une animation. Attention toutefois aux interceptions, car toutes les frappes peuvent vous être renvoyées.
Autre aspect technique à prendre en compte et qui concerne votre raquette, sachez qu’elle est destructible. En effet, elle peut être détruite au bout d’une, de deux ou trois Frappes Instincts renvoyées trop tôt, ce qui provoquera votre défaite. Un aspect tactique intéressant qu’il ne faut pas oublier de prendre en compte si vous êtes en difficulté par exemple.

Tous ces petits rajouts ou compléments face à la version WiiU sont un réel plus dont Camelot peut être fier.

Alors toutes ces nouveautés dans le gameplay sont-ils convaincantes ? Était-il vraiment nécessaire d’ajouter toutes ces modifications ? Clairement je pourrais vous dire que cela apporte du peps à la licence. Camelot a donc reprit ce qui était bon sur Game Cube et sur Game Boy Advance en modernisant le tout et apportant un côté technique et tactique.

Je trouve les personnages du jeu un peu lent et il me semble difficile de placer les balles à un endroit précis sur le terrain. Pour augmenter votre jauge vous devez charger votre coup, durant ce laps de temps il vous est impossible de vous déplacer. Il vous faut donc être capable d’anticiper l’endroit où l’adversaire va placer son tir.

Au final l’ensemble est assez complet mais j’espère que Nintendo apportera du contenu supplémentaire.

Laissez moi vous parler du ‘mode dynamique’ où il faut utiliser le Joy-con tel une véritable raquette, comme fût la wiimote pour Wii Sport. L’utilisation est très simple, quoi qu’il manque un peu de précision dans les frappes. Au début, la balle risque souvent de vous échapper.
Cela peut s’avérer être plus adapté aux enfants finalement qu’avec le gameplay classique à la manette (n’oubliez surtout pas la dragonne sous peine de voir voler les Joy-con dans la pièce). Petit regret, les vibrations HD sont aux abonnés absents et ne sont finalement ressenties que lorsque l’on fait une faute ou que l’on frappe mal la balle.

Mario Tennis Aces est plus complet grâce à son mode histoire et son mode on-line, mais sinon, qu’y a-t-il réellement dans le jeu ?
Tout d’abord pas mal de personnages sont disponibles dès le départ. Ils sont au nombre de quinze et ont chacun leurs propres forces et faiblesses. Coups plus puissants pour Bowser ou un ensemble très homogène pour Mario, certains restent pourtant plus avantagés que d’autres et nous sommes en droit d’espérer une petite mise à jour pour régler ce problème d’équilibrage, je pense surtout à Boo ou Harmonie qui sont largement au-dessus du lot avec leurs effets liftés très prononcés.

Il y a ensuite le mode aventure dont j’ai parlé un peu plus haut qui a une durée d’environ 5 à 6 heures. La collection de raquettes reçues dans ce mode n’est étrangement pas utilisable dans les autres modes. On aurait aimé par exemple la possibilité de customiser nos personnages comme dans Mario Kart, avec raquettes, baskets ou tenues, voir pourquoi pas super attaque. Ensuite, lorsque le mode aventure est clos, vous allez pouvoir jouer sur tous les courts rencontrés. Chacun ayant une particularité et surtout des handicaps qu’il faudra apprendre à maîtriser.

Pour la convivialité Nintendo et Camelot ont pensé à mettre un mode local multi-consoles. Malheureusement je n’ai pas pu tester ce mode. A contrario et étonnamment, il est impossible de faire un mode tournoi en multijoueur (entre amis) sans être connecté à internet, le jeu ne pouvant prendre en charge que 4 consoles connectées les unes aux autres et non 8 comme sur Splatoon.

Concernant le mode en ligne, sachez que durant les parties jouées, je n’ai pas rencontré trop de lags. Ce problème récurrent sur la version démo a semble-t-il été amélioré avant la sortie du jeu. Enfin, la toute dernière mise à jour permet un score de classement basé sur 2000 points et qui augmentera ou diminuera si vous être gagnant ou perdant, reprenant en quelque sorte le système que l’on a connu avec Mario Kart 8.

Mais s’il y a bien une chose que je regrette profondément dans ce nouveau Mario Tennis c’est l’impossibilité de faire des longs matchs. Deux jeux gagnants ou 7 points façon tie-break pour les parties en local ou entre amis c’est plutôt court.

Aces n’est pas révolutionnaire par rapport  à son prédécesseur. C’est fin, c’est beau et c’est en 60 fps en docké ou sur la télé. Le rendu visuel est agréable. Coté sons et musiques, si les premiers sont sympas, à mon sens, les seconds sont un peu répétitifs.

Mario Tennis Aces est-il un très bon Party Game ou un jeu de tennis simplement fun ?
J’hésite à vous répondre un peu des deux. Mieux équilibré sur sa difficulté dans le mode aventure, mais surtout avec un gameplay un peu plus simple (à la façon d’un Mario Smash Football par exemple), nul doute qu’entre amis Aces pourrait cartonner lors de soirées. J’espère que l’on parlera de lui comme on parle encore de Virtua Tennis sur Dreamcast aujourd’hui. Camelot a certes fait pas mal d’efforts pour corriger les erreurs passées, mais ça me semble perfectible. La copie est bonne mais il y a encore certaines choses à revoir.

ACHETER LE JEU AU MEILLEUR PRIX ICI

Test réalisé par C2ric sur une version offerte par l’éditeur
N’hésitez pas à soutenir le site en achetant vos cartes Nintendo eShop chez nos partenaires.
Retrouvez nous sur :
Partagez sur vos réseaux

Laisser un commentaire