Test : MARVEL ULTIMATE ALLIANCE 3: The Black Order sur Nintendo Switch

MARVEL ULTIMATE ALLIANCE 3: THE BLACK ORDER

Genre : RPG, Action
Langues : Anglais Sous-titres : Anglais, Allemand, Français, Espagnol, Italien, Japonais, Chinois, Coréen
Développé par KOEI TECMO GAMES / Team NINJA
Édité par Nintendo
Sortie France : 19/07/2019
Prix : 59,99€ sur l’eShop, 49,99€ version boîte en vente ici
Taille : 14871,95 Mo
Joueurs : 1 – 4
Age minimum : 12 ans

Site Web Officiel

Cela faisait maintenant une dizaine d’années que nous n’avions plus eu de titres de la licence Marvel Ultimate Alliance, et c’est avec une grande surprise que le monde entier a découvert que le 3ème opus sortirait finalement cette année, mais qui plus est sur une console Nintendo ! Un choix relativement inattendu, mais qui semble payer, comme nous pourrons le voir à travers ce test. Le scénario n’a rien d’extrêmement transcendant, comme les 3 premières phases du MCU il va se concentrer sur Thanos et sa quête des Pierres de l’Infinité, mais d’un point de vue différent des films récents et des comics des années 90. On démarre l’aventure avec les Gardiens de La Galaxie qui découvrent un mystérieux astéroïde cachant en réalité un vaisseau Kree.

Les Gardiens mènent une nouvelle fois la danse

En visitant les lieux, ils tombent sur Ronan et Nebula qui semblent vouloir protéger quelque chose coûte que coûte, et à raison puisqu’ils ont réussi à réunir les 6 Pierres pour les dissimuler de Thanos. Malheureusement, nos héros ont été suivis par Proxima Minuit qui veut s’accaparer les joyaux et les ramener à son père, mais d’un pas chaloupé Starlord arrive à attraper la Pierre de l’Espace avant elle et toute la fine équipe se voit téléportée avec les gemmes sur Terre, dans un asile pour super-vilains, le Raft.

Dès leur arrivée, ils tombent nez à nez avec Spider-Man qui tente de rétablir le calme sur place alors que le Bouffon Vert sème le chaos et libère toute la racaille enfermée dans l’asile, aussi bien des petites frappes que de véritables menaces pour les protagonistes comme Venom. Nos héros découvrent alors que tous les grands méchants font en réalité partie de l’Ordre Noir, une assemblée à la solde de Thanos.

Fort heureusement, la prison est encore protégée par un champ de force qui empêche quiconque d’en sortir, les méchants ne peuvent donc pas encore semer la pagaille en toute liberté, mais personne ne peut rentrer non plus, les Gardiens et Spidey se retrouvent donc seuls à devoir gérer ce désastre… Mais c’était sans compter sur l’ingéniosité de Nick Fury qui a détecté l’arrivée des Pierres sur Terre grâce au S.H.I.E.L.D. et qui a réunifié les Avengers pour rétablir la situation, tout en utilisant les pouvoirs de téléportation de Gueule d’Or pour pénétrer dans la prison. On va donc retrouver Iron Man, Captain America, Captain Marvel, Thor, Hulk, Black Widow, Hawkeye, Falcon et d’autres qui seront prêts à nous rejoindre plus tard pour nous aider dans notre nouvelle quête contre Thanos ! Il va maintenant s’agir de retrouver toutes les Pierres avant lui…

Avengers assemble !

Le scénario n’a ainsi rien de très original si on a un peu suivi les comics ou le MCU, mais il a au moins le mérite d’être une excuse pour rassembler tous ces héros, on va ainsi pouvoir en incarner une trentaine lors de l’aventure, ce qui n’est clairement pas négligeable ! Dans les grandes lignes, la licence est une sorte de Diablo-like, un jeu d’action dans lequel on va castagner les sbires de Thanos à la place des hordes de démons. Mais le plus important dans ces jeux là est le fait qu’ils sont construits pour jouer en équipe, on va en effet constituer une team de quatre héros selon les personnages disponibles au fur et à mesure de l’aventure et il faudra coopérer pour parvenir à la victoire.

Un tout petit échantillon des héros jouables

Marvel Ultimate Alliance 3 va donc permettre de jouer jusqu’à 4, soit en local soit en ligne, et c’est un immense point fort car toutes les mécaniques du jeu ont été pensées pour ça. Le gameplay principal va vous faire avancer dans des couloirs pleins d’ennemis basiques avant de vous faire parvenir à un boss beaucoup plus coriace. Le style des combats est un peu plus élaboré que Diablo cependant, lorsque l’on s’attaque à de la petite vermine on va surtout appuyer sur tous les boutons pour vite les envoyer au tapis, mais face aux boss il va falloir maîtriser les mécaniques plus en détail, et notamment les attaques coopératives qui peuvent être réalisées par les quatre héros en même temps et qui vont faire de redoutables dégâts, tout en étant jouissive pour notre plaisir de fan !

De temps à autre, on va également devoir résoudre quelques petits puzzles à 4, mais rien de bien méchant et ils sont vite oubliables. Comme je l’ai dit plus tôt, l’immense point fort du jeu réside dans son roster de plus de 30 personnages jouables qui vont chacun avoir un style différent, bien évidemment certains vont pouvoir voler comme Iron Man ou Falcon, d’autres vont faire exploser leur pouvoirs pour une tuerie inimaginable, c’est par exemple le cas de Captain Marvel, et certains vont être lents mais de vraies machines de guerre, le premier qui vient en tête est bien évidemment Hulk. De ce fait, on va avoir une grande variété de styles soit au corps à corps soit à distance, et ce même chez des persos qui peuvent sembler similaire, par exemple Spider-Man et Spider-Gwen peuvent tous deux se déplacer en tissant des toiles, mais Spider-Man va plus attaquer de loin alors que Gwen va jouer d’attaques physiques beaucoup plus puissantes ou même manipuler les dimensions.

En dehors du fait de tester tous ces personnages un à un, ce qui va être encore plus captivant sera de trouver la meilleure combinaison possible de quatre héros pour être absolument redoutable. Quand on joue à plusieurs, chacun peut incarner son personnage favori, mais en jeu solo on va pouvoir switcher entre chaque à tout moment, ce qui permet d’avoir un mode solo tout à fait appréciable. Plus on va avancer dans l’histoire, et plus on va débloquer de héros jouables (voire même parfois de vilains, mais je n’en dirai pas plus…), et il sera possible d’améliorer leurs capacités grâce à un arbre très complet utilisant des points gagnés en augmentant de niveau.

Le seul inconvénient de ce mode de jeu est que si on n’utilise peu certains personnages, ils ne vont pas s’améliorer d’eux-même, mais il faut reconnaître que lorsqu’on a formé son équipe fétiche, on va peu la modifier par la suite. 

Mes petits chouchous

Parlons maintenant des graphismes, et le moins que l’on puisse dire c’est que c’est beau. Marvel Ultimate Alliance 3 utilise des techniques 3D de cell-shading pour animer nos héros favoris, et quand on mélange le tout avec des couleurs chatoyantes et des personnages hauts en couleurs on obtient des protagonistes et des décors tout droit sortis des comics de Stan Lee et Steve Ditko, il y a de fortes chances pour que cet hommage les aient fortement touchés, puissent-ils reposer en paix.

L’humour des comics est bien entendu au rendez-vous

On retiendra aussi quelques envolées artistiques qui apportent un style nouveau au sein de certains arcs, comme par exemple le passage au clair de lune dans le temple japonais de Kingpin, où l’on va se déplacer telles des ombres sur un fond asiatique, on ne s’y attend pas une seule seconde mais c’est ce genre de détail qui prouve que les graphistes n’ont pas fait ce jeu à la va-vite !

Spider-Gwen et Iron Man dans un film de Kurosawa

Chaque héros ou vilain est un mix entre les personnages que l’on a pu voir au cinéma et ceux des comics, ainsi certains vont ressembler comme deux gouttes d’eau à un des nombreux acteurs présents dans le MCU, comme Black Widow par exemple, alors que d’autres vont plus se rapprocher des planches de BD, c’est notamment le cas du Bouffon Vert qui a un design très cartoon.

Norman Osborn a plutôt mauvaise mine…

Il est également bon de noter que le jeu est tout aussi beau en mode portable, et on en arrive même à se demander comment la Switch arrive à ne pas ralentir quand les batailles impliquent des dizaines de protagonistes mais que tout reste parfaitement fluide, c’est une prouesse ! Du côté de la bande-son, on ne va pas retrouver les thèmes du MCU mais les musiques ont été composées dans le même style exclusivement pour le jeu, elles sont bien évidemment beaucoup moins mémorables, mais elles ont le mérite d’accompagner avec beaucoup de panache notre épopée. Enfin, un doublage en anglais nous est proposé, on regrettera l’absence des voix originales, même s’il est assez évident que le coût de développement du jeu aurait été multiplié par 10000 juste en devant payer le cachet de Robert Downey Jr., mais les nouveaux doubleurs n’ont cependant pas démérité et sont très convaincants, de sorte que l’on s’adapte très vite aux voix de ces héros même si on les a entendu des dizaines de fois au cinéma.

Proposant une histoire relativement longue et une quantité importante de missions annexes beaucoup plus redoutables, ne vous attendez pas à passer peu de temps devant Marvel Ultimate Alliance, il est difficile de lui donner une durée de vie bien précise car tout va se jouer sur votre habileté ou bien votre envie de forger des équipes de héros différentes, mais prévoyez en tout cas plusieurs dizaines d’heures devant vous, et même plus si vous décidez de jouer en difficulté élevé ! L’avantage de ce jeu, autant que son inconvénient pour certains, est que le scénario n’est pas très important, et que l’on peut donc facilement jouer en faisant autre chose, j’ai personnellement sauver la tour des Avengers des circuits d’Ultron en suivant des streams sur Twitch, c’est pourquoi la Switch était une bonne candidate étant donné sa portabilité, et vu que le jeu tourne parfaitement sur son petit écran, on peut facilement enchaîner les combats en flânant. Une des critiques qui a été faite sur ce mode de jeu portable est qu’il peut se passer tant de choses à l’écran que l’on peut vite être perdu, cela n’a pas été mon cas, mais j’imagine que c’est une question d’habitude, jouant essentiellement ma Switch entre les mains je comprendrais aisément que quelqu’un qui ne joue que sur un immense écran 4K soit vite découragé.

Où suis-je ?

Dans le menu principal, on va avoir accès à des missions annexes que l’on pourra débloquer en avançant dans l’aventure et qui vont nécessiter de réaliser des combats dans des conditions précises, comme par exemple ne faire que des attaques d’équipe, il est donc fortement recommandé de réaliser ces challenge en jouant à plusieurs, parce que l’intelligence artificielle des ordinateurs pourra vite vous faire vous arracher les cheveux… Une compilation de dessins préparatoires est également disponible pour chaque personnage, cela fait donc une quantité conséquente de planches dessinées à la main à parcourir juste pour le plaisir, et même si cela peut sembler assez anecdotique, j’ai trouvé cet ajout relativement sympathique pour les fans de Marvel.

Enfin, le jeu propose un DLC et en disposera davantage à l’avenir pour ajouter encore plus de personnages et des scénarios supplémentaires, mais ne les ayant pas encore testé je ne peux pas me porter garant de leur qualité, je peux seulement dire que le jeu est déjà si complet que je ne ressens pas le besoin d’acheter plus de contenu pour l’instant.

Marvel Ultimate Alliance 3: The Black Order est un jeu idéal pour la Switch, le mode portable permet de combattre de la racaille et des grands méchants tout en sirotant une petite boisson au bord de la piscine, alors que le mode TV offre des batailles épiques dignes des derniers grands films de la licence. Certes, ce n’est pas le genre de jeu qui émerveille par son originalité et ses nouveautés extravagantes. Tout est maîtrisé, les combats sont clairs, l’avancement et l’amélioration des personnages utilisent des mécaniques qui sont très vites facile à reproduire bien qu’elles soient relativement complètes, les graphismes sont dignes des plus beaux jeux de super héros sortis ces dernières années, le doublage et les musiques sont en parfaite adéquation avec le ton tantôt humoristique, tantôt épique si cher au MCU, et le roster, comment le définir avec un mot encore plus fort que complet ? Tant de personnages sont à découvrir ou à redécouvrir ici, et c’est certainement un des plus gros points forts de ce titre, on a plus d’une trentaine de personnages jouables, mais aucun n’est une simple copie d’un précédent, s’il n’y avait pas eu Super Smash Bros Ultimate sorti avant, j’aurai parlé d’un tour de force sans hésitation. Rappelons nous là qu’il ne s’agit pas d’un jeu développé par Nintendo, la qualité en est donc d’autant plus surprenante. Le seul bémol tient peut être dans le scénario qui n’est pas au niveau de la quête des Pierres de l’Infinité au cinéma ou en BD, mais on a tant plaisir à créer son équipe de choc en mélangeant des univers improbables qu’on oublie très vite ce petit raté. Que rajouter de plus, si ce n’est les mots si célèbres du très regretté Stan Lee qui aurait sans doute adoré poser les mains sur un si bel hommage à son œuvre : Excelsior !

ACHETER LE JEU AU MEILLEUR PRIX ICI

 

Retrouvez nous sur :
Partagez sur vos réseaux

Laisser un commentaire