Test : Mega Man X Legacy Collection Volume 1 et Volume 2 sur Nintendo Switch

Mega Man X Legacy Collection Volume 1 & Volume 2

Genre : Action
Langues : Français / Anglais
Sous-titres : Français / Anglais
Développé par Capcom
Édité par Capcom
Sortie France : 24/07/2018
Prix : 19,99€ par jeu sur l’eShop, disponible import version boîte ici
Taille : 3190,82 Mo et 7122,98 Mo

Site Web Officiel

 

Présentation

Trois ans après la sortie de Mega Man Legacy Collection, Capcom remet en avant son catalogue historique et son illustre mascotte bleue avec Mega Man X Legacy Collection Volume 1 et Volume 2.

Pour rappel, les Mega Man X sont des spin-off de la série Mega Man. Ils se déroulent en 21XX, un futur apocalyptique où les Mavericks font subir à l’humanité un règne de terreur. Si la toile de fond change, il est toujours question d’enchaîner les différents stages dans l’ordre que vous voudrez, comme dans les Mega Man classiques.

Avant de rentrer dans le vif du sujet, revenons rapidement sur la distribution du jeu en Europe, qui risque de gâcher chez certain le vingt-cinquième anniversaire de Mega Man X. Au Japon, des exemplaires physiques pour chaque volet ont été mis en vente, ainsi qu’une boîte regroupant la cartouche du Volume 1 et un bon de téléchargement pour le Volume 2. Aux Etats-Unis, c’est cette dernière option qui a été retenue pour alimenter les boutiques. En Europe, aucun exemplaire physique ne sera mis en vente. À moins de passer par l’import, l’eShop sera votre seule option.

Contenu

Il vous faudra donc passer deux fois à la caisse pour avoir accès aux huit titres proposés par Capcom, qui sont répartis de la façon suivante :

Mega Man X Legacy Collection Volume 1 :

  • Mega Man X, sorti sur Super Nintendo en 1993
  • Mega Man X2, sorti sur Super Nintendo en 1994
  • Mega Man X3, sorti sur Super Nintendo en 1995
  • Mega Man X4, sorti sur PlayStation et Saturn en 1997

Mega Man X Legacy Collection Volume 2 :

  • Mega Man X5, sorti sur PlayStation en 2001
  • Mega Man X6, sorti sur PlayStation en 2002
  • Mega Man X7, sorti sur PlayStation 2 en 2004
  • Mega Man X8, sorti sur PlayStation 2 en 2005

On regrette vraiment que cette séparation en deux volets n’ait pas incité Capcom à se montrer un peu plus généreux puisqu’on note l’absence de Mega Man Xtreme et Xtreme 2, sortis sur Game Boy Color en 2001 et 2002. Aucune trace non plus de Mega Man X: Command Mission, le RPG au tour par tour sorti sur PlayStation 2 et GameCube en 2004, ni même du sympathique Mega Man Maverick Hunter X, sorti en 2006 sur PSP. C’est dommage, d’autant plus que Mega Man Xtreme 2 est disponible sur la console virtuelle de la 3DS depuis 2014.

S’il reste pratique de pouvoir profiter de cette saga sur une console moderne, cette division en deux cartouches a de quoi surprendre. D’une part parce qu’en 2006 Mega Man X Collection – et ses six jeux – tenait dans une seule boîte, et d’autre part au vu de la répartition des titres. D’un côté, nous avons le Volume 1 et ses quatre épisodes salués quasi-unanimement par les fans et la critique. De l’autre, nous avons le Volume 2, aux titres qui divisent beaucoup plus, à l’exception notable de Mega Man X5.

Notez aussi que si la direction artistique et le gameplay 2D des épisodes X à X6 a plutôt bien vieilli, X7 et X8 ont abandonnés les sprites au profit de la 3D. En 2004-2005 sur PS2, cela était encore souvent synonyme de polygones visibles, de textures sombres, de caméras capricieuses et de temps de chargement. Autant dire que les jeux sortis dix ans plus tôt choqueront bien moins et correspondront sans doute beaucoup plus aux attentes des joueurs qui voudraient tenter leur chance.

 

Portage

La qualité de l’émulation est heureusement au rendez-vous et nous n’avons pas eu à constater d’anomalie particulière sur le plan technique. Le lissage des sprites et des textures est assez discret pour ne pas choquer les puristes et ne rien enlever à la patine retro des jeux. Quelques options vous permettent d’ailleurs de personnaliser votre expérience. Tout d’abord, des filtres graphiques vous proposent de choisir entre les textures d’origines, les textures lissées ou un effet écran cathodique. Enfin, puisqu’il est question de jeux au format 4/3 affichés sur des écrans 16/9, une option vous permet de choisir comment le jeu doit être affiché, ainsi que la manière dont seront occupées les bordures laissées libres sur le côté.

Le contenu des jeux à proprement parlé n’a pas évolué depuis leurs versions originales, à l’exception de quelques détails dans la localisation, comme les noms de boss de Megaman X5 qui, à l’époque, faisaient écho aux membres des Guns n’ Roses. Aucune nouvelle option ne permet de profiter des voix japonaises si elles n’étaient pas déjà inclues et aucune traduction française n’a été intégrée aux jeux qui n’en étaient pas déjà pourvue.

Ajouts

Mega Man X Legacy Collection introduit un mode débutant pouvant être activé ou désactivé à tout instant. En l’utilisant, les dégâts subis seront réduits de moitié et votre compteur de vie ne sera pas décrémenté en cas de chute mortelle. Contrairement à Mega Man Legacy Collection, il n’est pas possible de faire des sauvegardes rapides à tout moment et on ne trouve pas non plus de fonctionnalité de rembobinage, à la manière de ce que propose la Super NES Classic Mini.

Si ce mode débutant ne vous rendra pas invulnérable, nous vous recommandons vivement d’y recourir avec parcimonie. Les jeux Mega Man et Mega Man X sont réputés pour être exigeants, mais ils ne sont pas injustes pour autant. Rouler sur ces jeux en activant cette aide en permanence ne vous apportera aucune satisfaction et risque de ruiner votre expérience de jeu.

Seule véritable nouveauté de cette Legacy Collection, un mode X Challenge a été intégré. Dans ce mode, votre choix d’arme est libre et chaque niveau vous demandera d’affronter simultanément deux boss tirés de différents jeux, chaque combat jouant sur la complémentarité ou l’opposition des deux boss (deux boss de glace, deux boss tissant des toiles, un boss représentant la lumière et l’autre représentant l’ombre etc.). Naturellement, ce mode sera plus simple d’accès pour les amateurs de la série que pour les profanes, mais les trois niveaux de difficultés permettent à n’importe qui de tenter sa chance et de se comparer au reste du monde grâce au classement en ligne intégré.

Enfin, un très sympathique musée virtuel est disponible. En plus des illustrations en pagaille, on y retrouve les trailers, des photos de produits dérivés et surtout les bandes sons originales de chaque jeu. On regrette tout de même de ne pas pouvoir profiter de l’écran tactile de la Switch pour naviguer plus naturellement dans les images. Dommage qu’il ne soit pas non plus possible d’écouter les OST des jeux sans que l’écran soit allumé, cela aurait été vraiment plus pratique pour profiter partout des thèmes de la série sans sacrifier la charge de la batterie. Dans les deux cartouches, le tour du musée se termine avec le film « Le jour de Σ », un OAV de 25 minutes réalisé pour la sortie du jeu Mega Man Maverick Hunter X. Forcément, cela ne peut que nous faire regretter d’autant plus son absence.

Malgré une division en deux volumes assez discutable, on ne peut qu’accueillir à bras ouverts Mega Man X Legacy Collection et l’idée de pouvoir rejouer aux huit Mega Man X canoniques. Si vous êtes un amoureux de Mega Man en général et de Mega Man X en particulier, la perspective d’y rejouer n’importe où et sans avoir à démêler les câbles de vos vieilles consoles est forcément plaisante. Les ajouts intégrés via le musée et le mode X Challenge seront certainement les petits suppléments qui vous feront craquer.

Par contre, si vous voulez profiter de cette sortie pour découvrir Mega Man X, on vous recommandera de faire l’impasse sur le Volume 2 dans un premier temps, afin de découvrir en priorité les meilleurs épisodes de la série. Cela représente déjà des dizaines d’heure de plaisir retro, à condition de ne pas abuser du mode débutant.

ACHETER LE JEU EN VERSION BOITE AU MEILLEUR PRIX ICI

Facebooktwitterredditpinterestmail

Laisser un commentaire