Test : Milo’s Quest sur Nintendo Switch

Test : Milo’s Quest sur Nintendo Switch

 

Genre :  Aventure, Arcade, Puzzle
Langues : Allemand, Anglais, Espagnol, Français, Portugais, Russe
Développé et édité par RATALAIKA GAMES
Jeu original par LightUP
Sortie France : 31/01/2020
Prix : 4,99€ sur l’eShop
Taille :  44,00 MB
Joueurs : 1
Age minimum : 3

Site Web Officiel

Quoi de plus normal pour  de courir après les os ? Milo, adorable toutou insouciant, ne déroge pas à la règle. En se promenant dans un parc il va bien tomber en trouver un.

Notre canidé va libérer instantanément le pouvoir maléfique de King Old Skull et de son armée de fantômes. Il en faudra plus pour hérisser le poil de notre héros.

Nous voici dans le pelage pixelisé de Milo. Et il est très agréable de voir qu’il nous obéit au doigt et à l’œil. Les premières foulées nous permettent de rapidement débloquer l’essentiel de ses capacités. Milo poussera des objets afin d’actionner des interrupteurs. Les puzzles qui en découlent sont simples. Si toute fois vous êtes bloqués, il faudra sortir du tableau en cours et revenir pour réinitialiser les blocs. Pour la partie action il faudra compter sur la ruée de Milo. Ce dash sera fatal pour les fantômes et les boss !

 

 

Les amateurs d’action/RPG seront déjà en terrain connu. Les puzzles débloqueront divers accès vers des clefs or/argent ou ouvriront des portails. De plus, il faudra nettoyer des zones en éradiquant tous les fantômes. Le titre propose une progression redondante mais jamais rébarbative.

 

Des coffres à items et la possibilité d’échanger des os contre des cœurs de vie ou de l’endurance vous aideront dans votre quête.  Les coeurs ne sont utiles qu’à partir du mode normal. C’est d’ailleurs dans ce mode que Milo a rendu l’âme pour la première fois. Mais rien d’insurmontable: on avance sans pression et avec le sourire.

Encore un titre rétro-pixel…oui mais très agréable et qui sent bon la nostalgie de l’ère 16 bits. Milo a une bonne bouille et les fantômes, bien que peu diversifiés et ne passant pas au travers des murs, font drôlement peur. Les décors sont classiques, du parc aux rives enneigés vous ne trouverez aucun lieu sortant de l’ordinaire. Et si vous avez déjà joué à Super Box Land Demake vous serez en plein déjà-vu. Mention spéciale aux petits effets météo venant agrémenter l’aventure.

Le rendu chiptune du peu de morceaux disponibles n’est pas prise de tête. Les musiques sont même entraînantes et restent en tête ! Au final le manque de diversité graphique et musicale est pardonné car la réalisation est de bonne facture.

Pour un jeu indé, le titre ne manque pas d’options plus ou moins répandues.

Ajoutez à cela la possibilité de se créer une aventure sur mesure en ne choisissant que la partie puzzle, action ou les 2. Joueurs aguerris, vous en ferez rapidement le tour. Un poil plus ardu en mode hardcore. Oui hardcore: Milo n’aura qu’une seule et courte vie.

Le titre prend une autre dimension en mode TV avec vos enfants à côté. La frimousse de Milo et la musique entraînante les attirent rapidement jusqu’à ce que vous cédiez la manette. C’est une excellente entrée en matière pour eux: ils finiront le jeu (avec ou sans votre aide) et y retourneront pour avoir le sacro-saint 100% “comme dans les jeux des grands”. La sauvegarde automatique à chaque changement d’écran leur facilitera la quête.

Et non, ça continue !

Accessible et mignon, Milo’s Quest fera le bonheur des plus jeunes sous le regard nostalgique des plus anciens. Malgré l’arrivée rapide de la 1ère fin, la marge de progression du titre leur sera bénéfique. Sans enfant dans votre entourage, vous en ferez rapidement le tour. Mais le jeu vous laissera un agréable souvenir.

 

Facebooktwitterredditpinterestmail

Laisser un commentaire