Test : NAIRI: Tower of Shirin sur Nintendo Switch

NAIRI: Tower of Shirin

Genre : Aventure, puzzle, réflexion
Langues : Japonais, Anglais, Espagnol, Français, Allemand, Italien, Chinois
Développé par HomeBearStudio
Édité par Another Indie et Hound Picked Games
Sortie France : 29/11/2018
Prix : 9,99€ sur l’eShop
Taille : 1,6 Go
Joueurs : 1
Age minimum : 3 ans

Site Web Officiel

Le joueur est invité à commencer son histoire à Shirin, une ville-oasis où les mystères semblent rythmer la cité. Nous incarnons, Nairi, cette petite fille charmante et silencieuse qui est contrainte d’abandonner son palais où de mystérieux gardes ont saisi ses parents. Entre histoire dramatique et odyssée héroïque, Nairi: Tower of Shirin est un nouveau titre indépendant saisissant au niveau scénaristique, mais insuffisant quant à sa partie gameplay.

Le point faible du jeu est tout bonnement son gameplay. En soi, l’aventure se joue tel un roman dans lequel on tournerait les pages. Le joueur écoute, et reste attentif aux nombreuses animations néanmoins par moment il devra se réveiller pour faire avancer son histoire. Résoudre des puzzles, interagir avec les objets et récolter un peu d’argent ; on est finalement très restreint puisque de base, nous suivons une trame qui ne saurait faire l’objet d’un détournement, mais de plus on se retrouve presque frustré de ne pas pouvoir plus “jouer”.

Notre rôle est presque secondaire tant les merveilleuses images et la sublime bande-son font à deux l’histoire, le joueur est relayé au second plan donc le potentiel acheteur devra en être averti.

On notera tout de même que les quelques interactions avec le décor ou les personnages se font de façon assez fluides et peuvent parfois nécessiter une réflexion importante. Le jeu s’adresse dès lors à des amoureux de casse-têtes inscrits dans un scénario très vivant.

Passons à la bande graphique du jeu et la musique. Pour les graphismes, son potentiel est remarquable, les dessins sont jolis, colorés, épurés et inscrits dans un univers 2D. De nombreuses cinématiques jonchent notre aventure avec brio faisant du périple de Nairi un véritable conte mystérieux.

En revanche, les temps de chargement sont parfois très longs. Étant donné que le joueur alterne sans cesse d’une pièce à une autre, il devra parfois s’agacer de passer la moitié de son temps à attendre les chargements.

Ceci dit, cela n’enlève rien à la mystique du jeu qui est franchement agréable, mais surtout très propre. Le soft n’a rien à se reprocher, tant les graphistes ont travaillé très dur pour donner âme au monde de Shirin.

La bande sonore est un point essentiel d’un jeu vidéo. Home Bear Studio (ndlr, développeur du jeu) l’a bien compris ! Et on les félicite. En effet, le jeu est rythmé par ses musiques charmantes et oniriques qui parviennent finalement à transporter le joueur au pays du sable. Les bruitages eux aussi sont très réussis et semblent avoir été l’objet d’un travail laborieux. Le travail scénaristique, graphique et musical a été très bien préparé, ce qui permet au titre de bien s’appréhender.

À l’instar donc d’un gameplay limité, le contenu s’en retrouve lui aussi affecté. Néanmoins si l’on considère le contenu comme l’ensemble des données que le joueur pourra découvrir il peut se considérer comme important. Le joueur découvre de très nombreuses cartes, casse têtes, objets, personnages ce qui en fait une expérience riche et laborieuse.

En revanche, ne vous attendez pas à solliciter votre manette régulièrement, le Joy-Con unique restera la meilleure utilisation possible pour donner vie à votre bras qui deviendra celui de Nairi. Pour la durée de vie autour de 10h vous sera nécessaire pour terminer ce périple initiatique.

Une bande sonore extraordinaire, un scénario épatant et des graphismes de qualité, Nairi: Tower of Shirin est une douce comptine très mature qui mérite notre attention. En revanche, le gameplay très limité du titre pourrait être un frein pour ceux qui voudrait plus d’interaction. Cependant, n’ayez pas peur de mettre un casque et de pénétrer pleinement dans cet univers rocambolesque franchement réussi.

Test réalisé par Enenra sur une version offerte par l’éditeur
N’hésitez pas à soutenir le site en effectuant vos achats via nos liens sponsorisés
Facebooktwitterredditpinterestmail

Laisser un commentaire