Test : Neonwall sur Nintendo Switch

Neonwall

 

Genre : Arcade, Casse-tête, Jeu de tir, Action
Langues : Français, multilingue
Développé par Norain Game
Édité par JanduSoft
Sortie France : 15/03/2018
Prix : 9,99€ sur l’eShop
Taille : 536,87 Mo

Site Web Officiel

Alors que vous êtes en pleine partie de flipper dans une salle d’arcade, un éclair retentit au loin. Celui-ci fait tomber le mur face à vous et vous voilà happé dans un monde sombre aux murs multicolores. Une boule avance sur l’un d’eux, deux pistolets colorés aux mains il va falloir que vous vous creusiez la tête pour qu’elle arrive à sa destination.

 

 

Attention : réflexion et rapidité seront de rigueur…

Sur le papier, le but est simple : deux pistolets et une boule qui roule à emmener jusqu’à la fin du niveau. Vos pistolets peuvent échanger leur couleur avec celle de la boule : vous allez donc devoir gérer entre le vert, le rouge et le bleu. Au début, vous aurez juste à donner la bonne couleur à la boule afin que le sol apparaisse, qu’un mur disparaisse ou pour détruire un bout du décor avec votre pistolet.

Seulement plus le jeu avance, plus le gameplay s’enrichit et l’esprit cruel des développeurs fait surface : vous allez devoir bouger des plateformes, changer de couleur rapidement dans un timing très précis afin de pouvoir détruire, rouler, déplacer pile au bon moment : une simple erreur peut être fatale.

 

Il vous sera nécessaire de revenir sur les niveaux plus d’une fois pour vous entraîner et le réussir, parfois juste pour comprendre une petite énigme qui vous échappe alors que vous, vous n’échappez pas au Game Over à chaque raté !

Heureusement, chaque nouvelle notion apportée au gameplay est expliquée au début d’un niveau ‘’simple’’ pour le prendre en mains.

 

Le jeu contient différents types de niveaux : le contre la montre où il faut atteindre les checkpoints dans un temps imparti et le puzzle où il faut simplement finir le niveau. Dans ceux-là, on a des vies attribuées et on peut reprendre depuis un checkpoint si on fait une mauvaise chute. Le plus stressant des types de jeu est la course où le décor est supprimé au fur et à mesure : il faut donc finir le niveau en une seule fois et assez rapidement.

Enfin, le jeu se démarque dans la manière de jouer puisqu’on peut utiliser les joysticks avec les Joycon attachés ou la manette pro, mais on peut surtout jouer avec les Joycon détachés et leurs gyroscopes. C’est là que le jeu prend tout son sens, lorsque l’on peut manier les pistolets comme si on les avait dans les mains, l’immersion est superbe avec cette manière de jouer et c’est avec celle-ci que le jeu m’a le plus plu ! Ce titre fait partie des rares qui utilisent les capacités des Joycon à l’heure actuelle et il le fait bien. On a juste à calibrer les manettes à chaque début de partie, moment redondant et pouvant casser le rythme quand on recommence un niveau, mais nécessaire pour jouer correctement. Il arrive parfois que les pistolets se décalent pendant la partie, heureusement on peut les replacer facilement et rapidement !

Lorsque j’ai vu les graphismes la première fois, j’ai eu peur que ceux-ci soient trop flashy et colorés. Finalement, ils font bien ressortir les énigmes et permettent de bien les visualiser même dans les moments les plus rapides où il y a beaucoup d’éléments à prendre en compte. La clarté du tout dans cette ambiance futuriste donne un jeu fluide et agréable visuellement.

 

Les musiques électro sont sympathiques et nous plongent encore plus dans cette impression de vitesse, on sent bien qu’on est dans un jeu de réflexion plutôt nerveux ! Les bruitages apportent également leur pierre à l’édifice, avec entre autres le compteur de temps lorsqu’on est en mode contre la montre qui apporte son pic de stress.

Un combo gagnant pour ce genre de jeu, simple et efficace.

Le titre nous offre 30 niveaux plein de challenge, mais autant préciser que ceux-ci ne se finissent pas rapidement !  Toute la durée de vie dépendra de votre qualité à finir les niveaux, ceux-ci sont difficiles sans pour autant vous bloquer sans raison : il suffit de comprendre les mécanismes puis de vous entrainer pour manier à la perfection les blocs et vous sentir surpuissant, ces blocs entre vos mains !

 

Finalement, on peut parfois passer un quart d’heure pour finir un niveau pour ensuite passer à un autre qui nous paraitra beaucoup plus simple et nous reposera un peu le cerveau. La difficulté est très bien gérée et il n’y aura jamais de niveau « trop simple ».

Ce jeu sait nous apporter du fil à retordre sans pour autant nous dégoûter, et c’est tout ce qu’on demande à ce genre de titre !

Neonwall est un jeu de réflexion qui a su prendre en mains les fonctionnalités des Joycon. Bien qu’il existe sur d’autres consoles, je trouve que la meilleure expérience qu’on puisse avoir avec celui-ci reste sur la Switch. On a un concept original qui se prend rapidement en mains et qui sait se renouveler tout en nous apportant le challenge nécessaire.

 

Test réalisé par Picqualose sur une version offerte par l’éditeur
N’hésitez pas à soutenir le site en achetant vos cartes Nintendo eShop chez nos partenaires.
Facebooktwitterredditpinterestmail

Laisser un commentaire