Test : Octopath Traveler sur Nintendo Switch

Octopath Traveler

Genre : RPG, Aventure
Langues : Japonais, Anglais, Français, Allemand, Italien, Espagnol
Développé par Square Enix
Édité par Nintendo
Sortie France : 13/07/2018
Prix : 59,99€ sur l’eShop, 59,99€ version boîte
Taille : 1766,85 Mo

Site Web Officiel

Dans Octopath Traveler, vous avez le choix entre plusieurs scénarios et cela dès le départ. Une fois que vous avez lancé une nouvelle partie, vous vous retrouvez sur la carte du continent d’Orsterra, où sont répartis huit personnages.
En pointant votre curseur sur l’un d’eux, une description s’affichera, comprenant son nom, sa classe, son action spéciale, son talent et un résumé de son histoire.
Vous n’avez plus qu’à décider lequel vous incarnerez en premier et à vous lancer dans l’aventure palpitante qui vous attend.

La description d'un personnage en début de partie dans Octopath Traveler

Mais si votre choix vous a déçu ou que vous souhaitez simplement refaire le jeu d’un autre point de vue, vous pouvez lancer une nouvelle partie sans écraser la précédente. En effet, plusieurs emplacements de sauvegarde sont disponibles, suffisamment pour vous permettre de vivre l’histoire de tous les héros qui vous sont proposés.

Vous pourrez rencontrer les autres personnages au cours de votre aventure et les convaincre de se joindre à vous pour vous entre-aider. Cette rencontre vous donnera la possibilité de jouer le premier chapitre de leur propre histoire, afin de vous familiariser avec eux avant qu’ils ne rejoignent votre équipe.

Dans Octopath Traveler, si vous rencontrez un compagnon, son histoire vous sera racontée

Le gameplay est similaire à celui d’un RPG de base, ainsi les amateurs ne seront pas dépaysés.
Quant aux autres qui seraient moins familiers avec cette catégorie et de manière générale, vous aurez le droit à de nombreuses explications sur les principes et les actions importantes, que vous pourrez revoir dans le menu, rubrique Divers.

Comme dans tout RPG, vous avez des phases d’exploration durant lesquelles vous vous promenez à travers les villes et les paysages alentour, où vous pouvez discuter avec les PNJs qui ont une icône en forme de bulle au-dessus de la tête. En bas à droite de l’écran, vous pouvez visionner la mini-map, qui vous permet de voir l’emplacement de l’objectif à suivre, du point de départ d’un récit annexe, des lieux de sauvegarde, nombreux et en forme de livre, et des objets cachés. Ces derniers apparaissent après certaines conditions, par exemple lorsque vous interagissez avec un PNJ.
Avec la carte du monde, vous aurez la possibilité de retourner dans les villes que vous avez déjà explorées avec le voyage rapide, et de noter la position de celles qui vous sont encore inconnues. Un petit plus que j’apprécie : chaque ville possède un level recommandé. Mieux vaut attendre d’avoir le bon niveau avant de s’y rendre pour éviter bien des ennuis !

Chaque personnage que vous incarnez a une action spéciale, qui vous est expliquée dans le menu de la partie État. Pour vous en servir, il vous suffit d’appuyer sur Y lorsque vous êtes à proximité d’un PNJ avec une icône Y à côté de lui. Utilisez cette action à bon escient afin de progresser mais prenez garde, car pour certains personnages, un échec aura des conséquences sur votre réputation dans la ville où vous vous trouvez actuellement. Et vous ne pouvez pas sauvegarder avant d’utiliser cette capacité !

Un aperçu du gameplay d'Octopath Traveler

Enfin, n’oublions pas les combats, qui sont au tour par tour. Vous avez le choix entre attaquer, utiliser un objet, vous défendre pour limiter les dégâts que vous prendrez au prochain tour, et bien entendu la fuite si votre ennemi est trop fort ou que vous n’avez pas la motivation pour vous battre.
Vos opposants ont tous leurs faiblesses, que ce soit un type d’arme ou un élément auquel ils sont vulnérables. Vous devez les trouver et les exploiter convenablement pour avoir l’avantage sur eux. En attaquant leur point faible, vous réduirez leur niveau de protection, et s’ils tombent à 0, vous provoquerez une Faille, ce qui fera perdre un tour d’action à votre adversaire et le rendra moins résistant.

Aussi, chaque tour vous fera gagner ce qui s’appelle un Point d’Exaltation, cumulables au nombre de 5, et qui augmentera la puissance d’attaque de votre héros. Vous ne pouvez en dépenser que trois à la fois, et une fois utilisé(s), vous n’en gagnerez pas au tour suivant. Soyez stratégiques pour les employer au mieux et profiter de leurs bienfaits !

Bien évidemment, chaque combat vous rapportera de l’argent, des points d’expérience, des points de classe et éventuellement des objets. Après un certain niveau, les points de classe pourront être utilisés pour apprendre de nouvelles aptitudes. Si elles s’avèrent très utiles, elles restent assez coûteuses et le nombre de points nécessaires pour en débloquer une augmente à chaque fois, donc réfléchissez bien lorsque vous dépensez vos points !

Un combat dans Octopath Traveler

Octopath Traveler joue sur la nostalgie avec ses graphismes tout en 2D comme ceux des anciens RPGs. Les décors en perspective sont soignés, les effets visuels des combats sont beaux, les artworks des personnages sont excellents et que dire de cette carte du monde que je trouve absolument magnifique ?
Les amateurs de rétro seront séduits, et ceux qui apprécient moins le style seront peut-être déçus, mais on ne peut pas nier le travail qui a été fait dans ce domaine.

Octopath Traveler et ses beaux décors

Quant à la bande-son, elle n’est pas négligeable non plus, avec de très jolies mélodies qui, je l’espère, vous charmeront autant que moi. Yasunori Nishiki n’a rien à envier à Nobuo Uematsu (le compositeur des OST de Final Fantasy) étant donné la qualité de ses compositions. Que ce soit les thèmes des personnages, des villes, des lieux à explorer, des combats, les musiques sont superbes et s’adaptent à toutes les situations.

Autre point à souligner : le doublage ! Un véritable plus pour un RPG en 2D. Vous pouvez à tout moment alterner entre les voix japonaises et anglaises, qui sont toutes les deux très bonnes, et les sous-titres seront là pour vous aider à comprendre ce qu’il se dit. J’ai personnellement une préférence pour la version japonaise, mais chacun a son avis sur le sujet et le jeu vous permet de faire librement votre choix !

Le menu et la très belle map dans Octopath Traveler

Le scénario principal de votre protagoniste vous promet déjà de nombreuses heures de jeux, mais en aidant les autres personnages dans leur périple, la durée de vie sera encore plus conséquente.
Comptez entre 50 et 60 heures rien que pour la quête principale, et plus de 80 heures si vous rajoutez les récits annexes.
Partir à la recherche de chacun de ces individus sera une épreuve mais elle en vaut la peine !

Les récits annexes dans Octopath Traveler

Augmenter le niveau de votre héros et de ses alliés afin de gagner en puissance, et amasser les points de classe pour apprendre de nouvelles aptitudes fera partie des petits plus qui vous permettront de rallonger encore vos nombreuses heures de jeux.
Un point noir toutefois : vous ne pouvez pas avoir plus de quatre personnes dans votre équipe, et ceux que vous n’avez pas choisis resteront à la taverne sans gagner d’expérience. Bien heureusement, monter de niveau est assez rapide, ce qui limite les écarts et permet à un personnage qui serait resté en retrait de rattraper facilement ses compagnons.

Un nouveau compagnon a rejoint l'équipe dans Octopath Traveler

Octopath Traveler est-il LE jeu de l’année tant annoncé ? Si ce n’est le cas, il fera partie sans hésiter du top de 2018. Une multitude de scénarios et de personnages pour tous les goûts, un système de combat classique mais qui n’en reste pas moins intéressant, des graphismes charmants, une très jolie bande-son et une durée de vie importante en font un RPG qui restera gravé dans les mémoires et toutes ces caractéristiques promettent, aux fans du genre comme aux autres, des heures d’amusement et même d’émotion. Ne passez surtout pas à côté !

Test réalisé par Link Loup sur une version offerte par l’éditeur
N’hésitez pas à soutenir le site en achetant vos cartes Nintendo eShop chez nos partenaires.

Laisser un commentaire