Test : Omvorm sur Nintendo Switch

Omvorm

Genre : Réflexion, Arcade, Casse-tête
Langues : Anglais
Développé par 4MB Interactive
Édité par 4MB Interactive
Sortie France : 18/09/2018
Prix : 7,79 € sur l’eShop
Taille : 83,00 Mo

Site Web Officiel

Dans le logiciel de 4MB Interactive, vous prenez le contrôle d’un Vorm, un objet/créature capable de changer de forme, qui circule sur quatre rails. Le but est simple, il vous suffit de vous placer le long du rail qui affiche la forme à venir et d’adopter cette dernière pour continuer de progresser. Ces formes géométriques ne sont pas sans rappeler celles de la manette des consoles de Sony, et en rater trop est synonyme d’échec. Si la croix directionnelle sert à changer de rail, ce sont les touches lettrées qui sont chacune associées à l’une des formes disponibles : le carré, le triangle, le cercle et le losange.

Évidemment la cadence augmente au fur et à mesure de votre progression et quelques items viendront entacher ou encourager votre progression et votre score. L’un diminuera la vitesse de déroulement du rail, l’autre multipliera votre score mais pourra également le diviser. Voilà, rien de plus, rien de moins puisqu’Omvorm s’affiche clairement comme un petit jeu pour passer le temps. Bon, notez tout de même que les gâchettes latérales permettent d’accélérer vous-même le défilement pour les plus impatients d’entre vous.

Le jeu orienté arcade aurait aussi bien pu être un jeu flash sur navigateur. Il affiche des graphismes très simples comme vous pouvez le voir ci-dessous et on se demande pourquoi 4MB n’a pas choisi d’y inclure les mêmes visuels que sur PC, tout de même plus jolis, vu que la Switch est parfaitement capable de gérer ce type de textures.

Les options permettent tout de même de changer le coloris de la cage qui vous entoure, le Vormwall, en choisissant entre le rose, le bleu, le orange et le blanc. Rien de bien fou mais c’est toujours sympa de pouvoir varier un peu.

La bande-son quant à elle est totalement oubliable, nous avons droit à un son électro très discret que l’on ne remarque même pas, trop concentré sur notre objectif.

Le mode principal est le Marathon qui grosso-modo se joue jusqu’à ce que vous n’ayez plus de vie et affiche une course aléatoire à chaque fois. Le second mode de jeu est le Blitz, qui propose trois challenges avec des parcours prédéfinis et plus ardus dès le départ. En dehors de ça, le titre offre un tutoriel intégralement en anglais pour vous apprendre à jouer mais surtout un mode multijoueurs.

Avec un ami possédant un des Joy-Cons, vous pourrez vous affronter pour savoir qui est le meilleur Vorm, sachant qu’un objet supplémentaire permettra de faire perdre des points à votre adversaire si vous l’attrapez.

Vous l’aurez compris, avec un jeu tel qu’Omvorm c’est vous qui décidez de sa durée de vie. Vous pourrez estimer en avoir fait le tour au bout de 10 minutes, comme vous pourrez vous éclater pendant des heures et des heures mais honnêtement, on en doute fort vu l’intérêt vite limité du gameplay.

Disons-le tout de suite : non, Omvorm ne vaut pas le coup d’y investir quasiment 8 €. Pour un ou deux euros il n’y aurait pas eu de soucis, mais pour ce que propose le soft vous risquez vite d’être déçu. Le bébé de 4MB Interactive n’est pas mauvais, mais peine à se diversifier, même pour un jeu du genre. Je ne lui mets pas la note la plus basse car le type de jeu ne s’y prête pas, le gameplay marche bien et le but des développeurs est atteint. Mais clairement, vous aurez très vite fait le tour et risquez de passer rapidement à autre chose, à moins d’être féru de ce genre de… Mini-jeux.

Test réalisé par IBLIS sur une version offerte par l’éditeur
N’hésitez pas à soutenir le site en achetant vos cartes Nintendo eShop chez nos partenaires.
Facebooktwitterredditpinterestmail

Laisser un commentaire