Test : Oniken: Unstoppable Edition sur Nintendo Switch

Oniken: Unstoppable Edition

Genre : Action, Plateformes, Arcade
Langues : Français, Anglais, Italien, Espagnol, Néerlandais, Portugais
Développé par JoyMasher
Édité par Digerati
Sortie France : 08/02/2019
Prix : 9,99€ sur l’eShop et  36.02 € fdpo en version boîte collector et 27.01€ fdpo en version simple. Disponible chez Play-Asia
Taille : 62,91 Mo
Joueurs : 1
Age minimum : 12

Site Web Officiel

Dans un monde ravagé par la guerre, une organisation militaire possède l’absolu contrôle du globe. Toute opposition est implacablement réprimée dans le sang par l’armée de cyber-soldats à la botte du pouvoir en place. Une résistance tente tant bien que mal de lutter contre ces agissements. Sans succès…

Néanmoins, tout espoir n’est pas perdu ! Il y a un homme qui serait capable de faire basculer le destin funeste qui semble se profiler à l’horizon. Considéré comme une légende vivante, il est un mercenaire sans pitié que rien ni personne ne peut arrêter. C’est lui que vous incarnerez dans le combat décisif qui vous opposera à l’armée tyrannique qui a pour nom…

…Oniken !

Dans ce jeu d’action à l’ancienne, vous incarnez donc Zaku un féroce mercenaire qui n’est pas sans rappeler un certain Ken (Le Survivant). Empruntant grandement au célèbre beat’em all Ninja Gaiden, le personnage que vous jouez possède donc un sabre qui lui permet de trancher tout ce qui se trouve sur sa route, y compris les projectiles ennemis. En bon héros de jeu d’action que vous êtes, vous disposez évidemment de grenades que vous trouverez régulièrement dans des caisses et qui vous permettront d’abattre plus facilement les ennemis coriaces.

Vous ramasserez aussi de temps en temps du soin et, plus rarement, un bonus qui se présente sous la forme d’une épée. Cette amélioration augmente la portée de vos coups, pratique pour toucher les ennemis placés dans des endroits délicats. Cependant, cette amélioration dispose de deux charges, si vous vous faites toucher vous en perdrez une et dès lors que les deux sont épuisées ce pouvoir disparaît. Ce serait dommage car ce power-up, s’il est intact, vous permet de passer pendant quelques secondes en mode « Berserk ». Ainsi vous serez absolument invincible et tuerez en un seul coup tous vos ennemis !

Tous sauf les boss ! Et oui, durant votre combat contre l’implacable organisation Oniken vous serez confronté à une cohorte de boss et mini-boss qui nécessiteront chacun une stratégie qui lui est propre pour en venir à bout ! Vous rencontrerez l’un d’eux à la fin de chaque mission que vous propose le titre. Celles-ci sont composées de plusieurs niveaux alternant différentes phases de gameplay. Vous serez donc tantôt amené à traverser des stages typiques des beat’em all de la grande époque, tantôt des tableaux plutôt axés plateformes et parfois des phases de shoot’em up au volant d’une moto à sustentation magnétique !

Bref, les niveaux sont d’une grande diversité vous n’aurez jamais l’impression de faire toujours la même chose ! De plus, il convient de souligner l’abondante richesse du level design qui regorge d’inventivité dans les situations proposées s’inspirant des plus grands titres des genres auxquels il emprunte tel que Contra ou encore la série des Megaman !

Se voulant retro, le soft adopte bien évidemment un style graphique semblable à celui des jeux de l’ère 8-bit. Ainsi il ne vous faudra donc pas être allergique aux pixels pour pouvoir apprécier à leur juste valeur les graphismes d’Oniken. Votre aventure vous fera traverser de nombreux décors tous relativement variés et rencontrer toutes sortes d’ennemis. Si certains sont des classiques du genre tels que des soldats armés ou des punks voyous, d’autres seront plus atypiques comme un ours polaire robotisé, rien que ça !

Les protagonistes de l’histoire sont aussi réussis dans leurs designs graphiques bien qu’on pourrait peut-être leur reprocher d’être un peu trop cliché dans leurs personnalités. Mais, Oniken se voulant être un hommage aux jeux d’action des années 80, il est assez normal de se retrouver face à une histoire et des personnages que l’on pourrait trouver aujourd’hui datés. Cependant, le jeu nous propose des séquences cinématiques entre chaque mission et la mise en scène de celles-ci use de tous les codes des classiques du cinéma de ces années-là. Impossible de ne pas reconnaître un peu de Rambo ou de Mad Max dans certaines scènes !

D’autant plus qu’un filtre cathodique est appliqué sur l’écran transformant ainsi votre téléviseur et la Switch en véritable poste de télévision de l’époque ! Cependant, les développeurs n’ont pas poussé le vice jusqu’au bout en laissant le format d’affichage en 16/9. Mais cela n’enlèvera rien au plaisir des plus nostalgiques ! Côté audio, la musique, elle aussi 8-bit, colle parfaitement au genre action du titre et propose quelques pistes mémorables.

Si Oniken tente de raviver vos souvenirs de la fin des années 80 voire début 90 avec son gameplay et son approche graphique dans le plus pur style d’alors, il ne faut toutefois pas oublier une chose. Les productions de cette époque proposaient une difficulté autrement plus exigeante que celles d’aujourd’hui et le titre se fera une joie de vous le rappeler ! En effet, les six missions qui vous seront proposées possèdent une difficulté comme on en voit rarement de nos jours. Même si le jeu n’est pas impossible pour autant, il vous faudra vous armer de toute votre patience et de votre ténacité pour venir à bout de la redoutable organisation Oniken !

Et si cela ne vous suffit pas, qu’à cela ne tienne ! Une fois que vous serez venu à bout du scénario le jeu vous proposera un mode Boss Rush ainsi qu’un mode Hardcore où vous n’aurez qu’une seule et unique vie ! Ainsi pour ce qui est de la durée de vie, cela dépend beaucoup de votre capacité à venir à bout des dangers qui se dresseront devant vous. On peut estimer que l’aventure se termine entre une et trois heures de jeu en fonction de votre niveau et sans compter le contenu post-game.

S’inspirant de l’illustre Ninja Gaiden dans ses mécaniques de gameplay, Oniken tente de proposer un voyage dans le passé à la fois nostalgique et exigeant. Fourmillant d’idées de level design et offrant une difficulté particulièrement relevée, le tout enrobé dans un emballage visuel et sonore tout droit venu des eighties, le contrat s’en trouve parfaitement rempli ! Véritable ode aux jeux d’action d’antan, Oniken serait aujourd’hui considéré comme un classique du genre s’il était sorti à l’époque. Assurément, on le trouverait de nos jours sur les étagères de bons nombres de nostalgiques aux côtés de ses aînés auxquels il rend un bien bel hommage !

A noter qu’une édition physique à tirage limité est encore disponible chez Play-Asia au moment d’écrire ces lignes (compilation qui regroupe également Odallus). Pour les fans du format physique il s’agit là d’une occasion à ne pas rater.

Test réalisé par Hallow West sur une version offerte par l’éditeur
N’hésitez pas à soutenir le site en effectuant vos achats via nos liens sponsorisés
Facebooktwitterredditpinterestmail

Laisser un commentaire